Partagez | 
 

 FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Jeu 27 Avr - 18:10


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
C’est comme une brulure au couteau qui revient sans cesse dans son cœur, tandis qu’elle essaye de garder les larmes à l’interieur d’elle même. Les vrais Lestrange ça ne pleure pas.  Les vrais Lestrange ils sont forts, et ils sont grands, et ils sont verts et argent aussi, et elle elle n’est rien de tout ça. Elle n’est qu’une gamine perdue qui a la vie qui défile encore devant ses yeux, tandis que son ventre brule des souffrances qu’ils lui ont infligés. Elle a mal Aedan, mais elle essaye de ne pas le montrer, alors si son ventre est marqué de tous leurs coups, et que son esprit est marqué par leur sort, et si elle se retrouve avec ses vêtements dechirés, notamment sa cravate et le blason de sa maison arraché de sa robe de sorcier, elle ne sait pas quoi faire. Le professeur directeur va probablement l’engueuler, et le directeur de l’ecole aussi ? Elle ne sait pas trop non, elle sait juste qu’elle est perdue, oui. Et qu’elle a probablement merité ce qui lui arrive. C’est dur. C’est franchement dur, et plus tard elle se posera peut être des questions, se demandant comment on peut faire ça a un enfant innocent, ou du moins qui pense l’être. Mais sur le moment, elle se sent juste coupable, et peut être qu’elle se hait aussi, parce qu’elle ne voit pas comment il pourrait en être autrement ? Comment elle pourrait s’apprécier alors que c’est sa faute si elle souffre.

Doucement, elle se penche pour ramasser ses livres, regardant son sac dechiré et ses morceaux de cravates, et si elle grimace c’est clairement de douleur. Ils ne l’ont pas ratés. Ce n’est même pas la première fois, ça fait au moins trois fois depuis le début de l’année et elle sature déjà. Tout ça parce que ce vieux choixpeau a vu en elle des traits qui n’étaient pas vraiment serpentard et qu’il n’a pas voulu la mettre où ses parents voulaient qu’elle soit.  Alors elle est un peu brisée Aedan, et avec ses affaires dans les bras elle erre dans les couloirs, sans vraiment savoir où elle peut aller. Elle espère que les marques de sort et les coups ne se voient pas, parce qu’elle ne sait pas vraiment à qui elle pourrait expliquer ça.  Elle n’a meme pas vraiment d’amis, bien qu’elle ne sache pas vraiment ce que c’est de toute façon.  Sa famille ne l’a jamais permis.

Perdue dans ses pensées et sa tristesse, elle ne remarque pas vraiment où elle va, et soudain elle fonce, entendant des bruits de pas derrière elle. A part qu’elle n’a pas de chance Aedan, parce qu’elle vient de foncer dans une grande femme, avec l’air strict, et qu’elle ne sait pas du tout ce qui va se passer. Elle n’aurait jamais du venir à Poudlard. Elle n’aurait jamais du naitre.


_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Sam 29 Avr - 1:23

Ce jour-là, Harry potter n'était pas encore arrivé à l'école des sorciers. Mais ce jour-là, la noirceur d'une partie du monde et le destin des membres d'une famille de sang pur étaient déjà présents. Minerva, elle, avait heureusement eu une enfance éloignée de tout cela, et avait grandi au milieu d'un père moldu et d'une mère sorcière, faisant d'elle une sang-mêlée. Désormais, elle était professeure de métamorphose au sein de l'école d'Albus, et un nouveau jour paisible et loin de toute guerre commençait. Minerva, la stature toujours aussi droite, se dirigeait vers son énième cours de la journée, son regard clair et sérieux fixé devant elle comme à son habitude. Un énième cours qui ne la dérangeait aucunement puisqu'elle aimait énormément cette capacité à transformer les objets et toutes sortes de choses. Ce fut d'ailleurs la matière dans laquelle elle avait le plus excellé étant plus jeune, alors qu'elle était encore assise sur les bancs de l'école de poudlard. Albus avait été son professeur et c'était notamment grâce à lui que la vieille femme avait pu devenir une animagus. Elle en était très fière et était heureuse de toutes ces années d'études dans ce monde qu'elle aimait tant. Mais, soit, ces pensées paisibles furent bien vite mises de côté par McGonagall qui s'empressa de rentrer dans sa classe, poussant vivement la porte avant de se retrouver devant son bureau placé sur une estrade et de saluer tout le monde. « C'est un cours plus complexe que nous allons aborder aujourd'hui. Veuillez rester attentif à mes indications et vous taire jusqu'à ce que je vous autorise à prendre la parole. En cas de bavardage ou d'inattention, je vous excluerais du cours. Est-ce bien clair ? » dit-elle avec strict et calme, tout en sortant sa baguette, la tenant docilement entre ses mains, ses yeux clairs observant les élèves.



Le cours commença alors, Minerva donnant quelques anecdotes sur la métamorphose et ce qu'ils allaient devoir faire aujourd'hui. Mais à travers sa concentration envers sa matière et les paroles qu'elle prononçait, l'ancienne femme du Ministère était troublée par l'absence d'une élève de cette classe de première année : Aedan Lestrange. Ainsi, alors que le cours venait de se terminer et que les élèves sortait, McGonagall se dépêcha d'interpeller l'un des jeunes étudiants et prit à nouveau la parole, ses yeux brillants légèrement sous l'inquiétude. « Monsieur Ianevski ! Auriez-vous vu Miss Lestrange ? » demanda t-elle avant d'acquiescer doucement lorsqu'il lui répondit négativement. Ainsi, sans attendre, Minerva rangea ses affaires d'un coup de baguette, ferma la porte de la salle qui était dédiée à sa matière, et s'en alla à la recherche de la jeune fille née d'une famille de sang-pur. Les Lestrange n'étaient pas réputés pour être ceux qui suivaient la bonne voie, et la professeure de métamorphose avait espoir que Aedan soit différente. Elle qui semblait avoir un grand potentiel pour devenir une grande sorcière ne devait pas se retrouver dans le noir. La vieille femme avait déjà vu quelques élèves se détourner du droit chemin et ne souhaitait pas qu'il arrive la même chose à la jeune Lestrange de 11 ans.



Mais alors qu'elle était lancée sur ses pensées inquiétantes et peu rassurantes, Minerva sentit un petit corps se cogner contre elle. A cet instant, l'animagus se reprit et observa la jeune fille qu'elle ne reconnut sans aucun mal. Et elle aurait pu se montrer sévère si elle n'avait pas remarqué les vêtements déchirés, la cravate à moitié en morceaux et la triste mine de la nouvelle étudiante dans l'établissement. « Miss Lestrange. Que se passe t-il ? Qui vous a infligé cela ? » demanda t-elle vivement, portant l'une de ses mains sur l'épaule d'Aedan. « Suivez moi. » ajouta t-elle en lui jetant un dernier regard trahissant sa curiosité et son angoisse, avant de la guider vers la salle de métamorphose. Qui avait bien pu la mettre dans cet état ? Et pourquoi ? Minerva n'avait encore aucune réponses, mais quiconque s'en prendrait à un élève ne resterait pas impuni. L'animagus était déjà prête à demander le renvoi des responsables auprès d'Albus, son grand ami et directeur de l'école.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Dim 30 Avr - 21:57


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
Elle a mal Aedan, elle ne sait pas vraiment où elle v a, ni même ce qu’elle fait, mais elle sait qu’lele a mal et que ça ne devrait pas être comme ça la vie, elle ne devrait pas souffrir autant, elle, elle veut juste pouvoir grandir dans cette école, et réussir a devenir quelqu’un pour peut-être s’affranchir du joug de ses parents et de sa famille. Mais ça ne va pas se passer comme ça, et elle est prise par son empathie qui la bouffe, elle est secouée de part en part, et elle souffre putain elle souffre, ça ne devrait pas être permis de souffrir autant quand on est une jeune fille comme ça.  Mais elle souffre et elle est la, et elle percute quelqu’un qui … se trouve être la vieille professeur de Metamorphose. Oh non. Oh non. Oh non. Elle est en panique, elle a loupé son court, elle ne sait pas comment elle va faire, elle va se faire punir. Elle va avoir des soucis. Elle n’en doute pas. Mais soudain, la professeur la regarde un peu mieux et lui parle vivement, elle la touche, et Aedan couine sous la douleur et la panique de se faire toucher par quelqu’un. Alors elle ne sait pas trop. Mais elle sait qu’elle ne peut pas dire ce qui s’est passé. Pas tout en fait.  Même si elle pense pouvoir lui faire confiance à cette femme âgée qui est bien plus avenante que toutes les femmes de sa famille.

« Ce n’est rien. »  Elle fait néanmoins un petit snurf avec son nez et fuit le regard de la professeur.  Elle va être punie c’est sur. «  Vous n’allez pas me renvoyer parce que j’ia manqué votre cours ? »  Et elle essaye de ne pas trop pleurer, elle essaye de rester droite et digne, mais elle a 11 ans putain, et on ne devrait pas devoir faire ça a cet age la.   SUIVEZ MOI  Ca sonne comme ça, fort et dur dans ses oreilles, et elle panique d’avantage, alors elle mord fort sa lèvre pour pas pleurer mais ses yeux s’humidifient un peu, et elle suit avec reticence le professeur. «  Vous allez me punir ? »  



_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Mar 2 Mai - 23:37

Minerva venait de trouver Aedan dans un sale état. Ses vêtements étaient déchirés, sa cravate était bonne pour être changée, et surtout, la jeune Lestrange avait un visage démontrant toute sa tristesse. Ainsi, au lieu de se montrer sévère, l'animagus s'était retrouvée inquiète, se demandant qui avait bien pu la laisser comme ça. Elle était humaine avant tout, Minerva, et voir une jeune sorcière avec la mine aussi accablée ne pouvait que lui faire de la peine. Et d'ailleurs, ce n'était sûrement pas de la faute à Aedan si elle avait loupé le cours de métamorphose. Il lui était arrivé quelque chose, et la directrice de Gryffondor souhaitait savoir qui était derrière tout cela. Elle voulait connaître les responsables et les sermonner avec sévérité, comme elle aurait été dure avec la Lestrange si elle aurait simplement séché ses cours par inintérêt ou autre raison invalide.


Ainsi, Minerva se mit en direction de sa salle de cours, sa main posée sur l'épaule d'Aedan alors que celle-ci venait de lui dire que ce n'était rien. Mais l'amie de Dumbledore ne pouvait croire à ces mots et la laisser s'en aller comme ci de rien n'était. Non, elle voulait savoir la vérité et punir en conséquence les malfaiteurs, pour protéger Aedan. Cependant, elle ne répondit rien avant d'entendre à nouveau la voix de la jeune fille, lui demandant si elle allait être punie. Elle devait avoir peur, se demander ce que Minerva allait faire. « Allons, Miss Lestrange. Vu votre état, je doute que vous soyez responsable de votre absence à mon cours. » dit-elle sans se retourner vers elle, ses yeux clairs fixés devant elle alors que ses pas se rapprochaient peu à peu de la salle qui était dédiée à sa matière. « Ne vous en faites pas, je ne vous punirais pas. » ajouta t-elle en lui lançant un regard qui se voulait rassurant, avant d'arriver devant sa salle et de sortir sa baguette, la faisant vivement tournoyer, la porte de la salle s'ouvrant doucement. « Entrez. » demanda t-elle à l'élève avant d'abaisser son regard inquiet vers elle et de l'observer pénétrer dans la salle.


Puis elle poussa la porte et alla s'installer non loin d'où était la jeune Lestrange. De ses yeux clairs qui trahissait son angoisse et sa curiosité, Minerva resta là un instant à la contempler dans cet état, se tenant droite, les mains jointes sur ses cuisses. Elle voyait bien que la fille appartenant à cette sombre famille de sang purs se retenait de verser des larmes, et voir Aedan comme cela ne lui faisait aucunement plaisir, elle qui était toujours plus ou moins intéressée par les étudiants de poudlard. « Racontez moi, Miss Lestrange. Que vous est-il arrivé ? » demanda t-elle avec un ton calme et d'une voix qui dévoilait légèrement sa curiosité, son regard ne la quittant plus. Minerva ne souhaitait pas que Aedan garde tout pour elle et qu'elle se renferme. Elle semblait différente de tous ceux de sa terrible famille, et l'animagus ne souhaitait pas la perdre dans l'obscurité. Elle voulait lui tenir la main, l'empêcher d'emprunter la mauvaise voie. Elle voulait l'aider, d'une manière ou d'une autre, et voulait la protéger de la stupidité de certains élèves qui auraient eu la mauvaise idée de s'en prendre à elle. Après tout, c'était son rôle, et être protectrice était un trait de sa personnalité qu'elle ne pourrait jamais enlever.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Dim 14 Mai - 13:45


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
Elle tremble Aedan. Parce qu’elle sait que si elle se fait renvoyer elle devra affronter ses parents, et aussi ses cousins, et c’est vraiment quelque chose qu’elle ne veut pas voir. Déjà qu’elle s’est fait punir parce qu’elle n’est pas dans la bonne maison, alors maintenant… Enfin. Elle ne va pas cacher qu’elle a peur en face de Minerva, elle est totalement terrorisée oui. Totalement. Parce qu’elle va être puni, pour quelque chose qu’elle n’a pas fait et elle a envie de pleurer. Elle se retient quand même. Elle est une Lestrange, elle est plus forte que ça. Alors elle demande juste si elle va se faire renvoyer. Si elle va se faire punir.

Mais la vieille professeur pose une main rassurante sur son épaule, et la pousse à aller jusqu'à son bureau. Elle la rassure un peu, et Aedan la fixe avec ses grands yeux avant de tourner la tête, parce qu’elle ne sait pas vraiment comment elle doit appréhender tout ça. C’est bizarre, elle n’a jamais été dans cette situation. Mais elle n’a qu’onze ans, et elle ne le sait pas encore mais c’est le début de son existence, et tout va être compliqué. « Merci. » Elle est rassurée un peu quand même, et doucement elle marche jusqu'à la salle de metamorphose dans la quelle elle rentre, avec le regard toujours inquiet.

Obeïssante elle s’asseoit sur une chaise et fixe quelques instants le bureau. Tout est beau et net. C’est different de chez elle, c’est lumineux. Elle suppose qu’il y’a des familles de sorciers qui ne sont pas aussi horribles que les Lestrange, mais elle ne le saura jamais, elle n’aura jamais la chance de vivre ailleurs. Alors tant pis. Elle essaye de fermer son cœur à l’inqueitude, mais elle ne sait pas comment le dire, ou comment le faire ? Et Minerva lui pose a nouveau la question à la quelle elle ne sait pas comment répondre.

« Je ne peux pas vous le dire. » C’est un murmure, et elle tourne la tête. Elle a mal partout Aedan, et son cœur saigne d’angoisse. « Ca sera pire après. » Et elle est blasée. Si jeune.



_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Mer 17 Mai - 2:07

Ce fut un remerciement qui fut prononcé de la part de la jeune Lestrange après que Minerva lui ait assuré qu'elle ne la punirait pas, ses yeux clairs tantôt fixés devant elle, tantôt égarés sur l'élève de première année qui était dans un sale état, la peur se lisant sur son visage. La professeure de métamorphose était inquiète quant à ce qui lui était arrivé et la raison de tout cela, sa réfléxion la menant à rester silencieuse aux remerciements de la jeune Aedan. Et dans tous les cas, la Lestrange n'avait pas à la remercier. L'animagus faisait ce qui devait être fait en tant qu'enseignant dans l'enceinte de l'école. Plus encore, c'était la femme derrière ce rang de professeur qui agissait. Elle était bienveillante Minerva, malgré toute la sévérité et la dureté dont elle pouvait faire preuve et qui était d'ailleurs souvent souligné par les élèves. Mais elle ne voulait que le bien des étudiants, et jamais, ô grand jamais, elle ne laisserait un acte comme celui-ci rester impuni. Cette pauvre jeune fille appartenant à une sombre famille n'avait sûrement pas chercher les problèmes aux yeux de la vieille femme qui l'avait toujours vu loin d'être une élève exécrable et chercheuse de problèmes. Ainsi, Minerva souhaitait connaître la vérité. Savoir ce qui s'était passé quelques instants plus tôt pour pouvoir aider Aedan et empêcher les élèves coupables de lui faire plus de mal.


Alors, d'un pas vif, elle l'emmena dans la salle dédiée à sa matière avant de refermer la porte derrière elles, de laisser la jeune fille s'installer sur une chaise et de s'asseoir à son tour, son regard inquiet observant la jeune sorcière, Minerva posant à nouveau la question. Elle voulait savoir. Elle avait besoin de savoir. Parce que l'animagus avait toujours eu cet instinct protecteur, et qu'elle avait envie de montrer à la Lestrange que peu importe le nom qu'elle portait comme fardeau, elle serait là,  à ses côtés, pour punir ceux qui lui feraient du mal. Puis, la réponse vint aux oreilles de la directrice de Gryffondor. Une réponse négative. Aedan refusait de vouloir lui en parler. Elle ne le pouvait pas selon elle, et la vieille femme voyait bien l'angoisse de la future mangemort qui tournait la tête comme pour fuir. A cet instant, Minerva, le regard luisant d'inquiétude, porta sa main sur la cuisse d'Aedan, son visage marqué par l'âge se voulant rassurant. « Miss Lestrange. Vous pouvez me faire confiance. » commença t-elle d'une voix forte et douce à la fois, qui se voulait assurée pour encourager la fille d'une famille de sang purs reconnue à parler. « Si vous restez tapie dans le silence, je ne pourrais punir ceux qui vous ont fais du mal. Et croyez-moi, leurs actes ne seront pas impunis. » ajouta t-elle en hochant presque imperceptiblement la tête, avant de retirer sa main et de l'observer avec attention, tournant ensuite son visage vers son bureau, levant sa baguette d'une main pour faire léviter un bol, de l'eau et un tissu venant de la pièce située derrière son bureau. Puis, tout ceci fut déposé sur une table qui servait généralement à ses démonstrations, avant qu'elle ne fasse rouler celle-ci jusqu'à elle, rangeant ensuite sa baguette pour prendre le tissu, le tremper dans le bol  rempli d'eau et le tendre vers Aedan. « Tenez. Votre visage est un peu marqué par ces malfaiteurs. » dit-elle d'une voix calme malgré la dureté de son cœur envers ceux qui avaient fais ça à le fillette. Minerva espérait vraiment avoir des réponses à sa question pour pouvoir prendre les mesures nécessaires auprès de Dumbledore. C'était important à ses yeux. Important de protéger les moutons agressés par les loups.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Lun 29 Mai - 16:50


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
Elle ne s’attendait pas dans sa vie à devoir remercier une représentante du bien. Ses parents lui ont toujours dit que voilà, les gryffondor étaient des mauvaises personnes, et toutes ces choses la. Mais ce n’est pas grave, Aedan la trouve gentille cette dame, cette professeur de Métamorphose, la sous directrice de Poudlard, et même si elle craint d’avoir des soucis, et peut être pire, d’être renvoyée, elle se sent un peu en sécurité. Alors elle en veut pas tout dire, elle ne veut pas tout lui raconter, mais elle sait qu’elle va devoir quand même cracher un morceau, et elle a envie de le faire. «  Je sais bien professeur. »   Et elle est respectueuse de cette vieille femme assez gentille avec elle. Assez tendre. Mais elle ne sait pas ce qu’elle peut dire, ce qu’elle doit dire. Ses cousins vont la haïr.  Sa famille va la haïr. «  Justement, je ne veux pas qu’ils soient punis. Ça causerait  encore plus  de soucis. »   Et ses yeux se fixent quelque part. Elle n’ose pas parler. Elle ne sait pas parler de ça. Elle ne veut pas avoir encore plus de problèmes avec les Lestrange. C’est horrible cette situation.

Minerva bouge, et revient avec un bol d’eau et un tissu humide, qu’elle lui tend. «  Merci. »   Et doucement elle commence à s’essuyer un peu. «  C’est une histoire de Famille professeur. Vous ne devez pas vous en mêler. J’aurais encore plus de problèmes et je ne veux pas que ce soit le cas. »  Et c’est dit. Elle en a dit l’essentiel du moins. Il y’a plusieurs Lestrange ou personnes qu’ils ont pu engager pour faire ça, alors elle ne dit pas vraiment des noms, ce n’est pas si grave hein ?  




_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Ven 2 Juin - 1:19

Minerva ne souhaitait pas laisser Aedan dans une situation comme celle-ci. Elle avait envie de savoir qui lui avait fais ça et pourquoi. Parce que c'était important à ses yeux de protéger les élèves. Et surtout, parce qu'elle avait peur que ce ne soit à cause de ce nom si sombre qu'elle portait comme un fardeau derrière elle. Minerva ne pouvait savoir ce que cela faisait de porter le nom d'une famille de sang-pur fidèle à Voldemort, mais elle souhaitait lui apporter son aide. Lui montrer qu'elle était là, et que ce n'était pas le nom Lestrange qui allait changer quoique ce soit à cela. L'animagus avait toujours eu cet instinct protecteur, et maintenant qu'elle se trouvait dans sa salle, face à la jeune Aedan, Minerva l'observait d'un regard inquiet, ses statuts de professeure et directrice de Gryffondor abandonnés pour quelques instants pour n'être que la femme qu'elle était. Protectrice, à l'écoute des autres. Et la femme marquée par le temps était dévouée aux élèves, à cette école. Alors elle n'allait pas laissé la future mangemort se faire frapper et abîmée ainsi. Ainsi, de ses yeux clairs égarés sur la jeune élève, Minerva tenta d'abord de la rassurer, lui posant une main sur sa cuisse. Elle pouvait lui faire véritablement confiance. L'animagus souhaitait simplement que son calvaire s'arrête, et que la jeune Lestrange puisse étudier et vivre en paix au sein du bâtiment. Et celle-ci semblait d'ailleurs le savoir.


Cependant, elle prononça des mots qui intriguèrent un peu plus la directrice de Gryffondor, sa main se retirant de sa cuisse, ses sourcils se fronçant légèrement alors qu'elle finit par tendre un tissu humide après avoir tout fait léviter, observant avec attention le regard fuyant de la petiote. Et elle écouta de nouveau les paroles d'Aedan, comprenant alors que cela concernait sa famille et qu'elle aurait encore plus de problèmes. A ces mots, Minerva hocha la tête d'une manière presque imperceptible, ses mains se joignant, ses pensées l'envahissant un peu trop durant quelques instants. C'était donc sa famille qui posait problème. Mais pourquoi ? La vieille femme avait une idée de tout cela, mais elle voulait l'entendre de la bouche d'Aedan afin d'en avoir le cœur net. « Ecoutez-moi, Miss Lestrange. » commença t-elle sur un ton qui se voulait assez doux et rassurant. « Il est en effet véridique que je n'ai pas à me mêler de vos histoires familiales. Mais l'école est un lieu où chaque élève doit respecter ses camarades. Nous pouvons trouver un stratagème afin de ne pas éveiller les soupçons sur vous, Aedan Lestrange. Mais je vous en prie, parlez moi. » dit-elle en affichant un léger sourire comme pour l'encourager. Elle voulait la protéger, Minerva. Et même si c'était certains membres de cette famille aux desseins sombres qui s'en prenaient à Aedan, l'animagus ne laisserait aucun acte impuni. « Qui êtes-vous, au milieu de toute cette famille ? » demanda t-elle alors, tentant d'abord de comprendre le pourquoi du comment avant de discuter de ses malfaiteurs. Aedan était une élève gentille et impliquée. Elle ne méritait pas cela, et c'était malheureusement son nom noirci qui la suivait comme un boulet au pied d'un prisonnier. « Voulez-vous du thé ? » ajouta t-elle pour essayer de la mettre un peu plus à l'aise, ses yeux clairs observant avec intérêt la jeune élève. Elle se faisait du soucis pour elle, Minerva.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Sam 24 Juin - 11:50


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
C’est compliqué d’être une Lestrange, comme c’est compliqué d’être une Black, d’être une Malefoy aussi probablement, elle n’en doute pas, mais sur le moment elle trouve ça très compliqué d’être une Lestrange et une Lestrange qui n’est pas à Serpentard c’est encore pire a vrai dire. Alors oui, Aedan est peut être une enfant battue, une enfant que l’on prive de ses choix et de ses envies. C’est juste un peu trop compliqué, beaucoup trop compliqué pour elle, et elle n’a qu’onze ans, mais elle voit bien que le monde ne va jamais lui ouvrir les bras finalement. C’est juste comme ça, elle est destinée à souffrir peut être, elle ne le sait que trop, et ressentir ce que les autres ressentent n’aide en rien les choses. C’est horrible et douloureux. C’est un peu trop … oui compliqué c’est le mot. C’est comme ça.

Alors elle lui dit à Minerva, que ce n’est pas grave, que ce ne sont pas ses affaires, Que c’est une histoire de famille, juste une histoire de famille, et elle espère que ça sera suffisant. Mais non, ça ne l’est pas. Alors elle regarde la professeur, avec un air un peu perdu, et totalement effrayé. « Ils sauront qu’il s’agit de moi professeur. Ils sont peut être bête mais tout le monde ne l’est pas dans cette famille. » Et elle pousse un soupir, en se renfrognant un peu dans le fauteuil. « Je ne suis rien dans cette famille. Juste une de plus. » Et elle hausse les épaules, hochant la tête quand la professeur lui propose du thé.

« Je ne suis pas dans la bonne maison c’est tout. » Et elle espere juste que ce soit suffisant. « Je ne correspond pas aux désirs familiaux. »




_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Dim 2 Juil - 1:14

Minerva se souciait de cette élève de Serdaigle qui se tenait face à elle. Elle la voyait dans un état qui l'inquiétait, et la vieille femme ne pouvait se montrer insensible devant cela. Elle était humaine avant tout, Minerva. Elle était humaine, et elle voulait aider Aedan. Cette pauvre Aedan qui était poursuivie malgré elle par ce nom qui la suivait comme son ombre et qu'elle devrait supporter toute sa vie. Ainsi, c'est d'une voix qui se voulait douce et rassurante que la directrice de Gryffondor tentait d'avoir des réponses à ses questions. Elle ne pouvait se résigner à laisser un acte comme celui-ci impuni. La jeune Lestrange ne méritait sûrement pas cela, et le respect de l'un envers l'autre était quelque chose d'important aux yeux du professeur de métamorphose qui avait toujours réprimandé ceux qui passaient outre. La famille de la Serdaigle était cruelle envers elle, et l'animagus ne souhaitait pas la laisser tomber. Elle voulait la comprendre, l'aider, la protéger. Parce que c'était ce qu'elle était, Minerva. Une femme bienveillante et soucieuse de son entourage et de ses élèves. Et avec compassion, la femme marquée par le temps observait dans les yeux la jeune fille, voyant bien qu'elle était effrayée, son cœur se serrant en voyant une enfant souffrir autant.


Son regard clair observait donc avec inquiétude le visage abîmé de la petiote, et malgré le fait que les histoires familiales ne la regardaient pas, il était question de la sécurité de la jeune fille appartenant à cette noire famille au sein de l'établissement, et même en dehors si elle en avait la possibilité. Minerva avait le devoir de veiller sur son bien-être ici et surtout, elle avait cet instinct protecteur qui la poussait à tout faire pour que le calvaire de la fillette s'arrête. Ainsi, un léger sourire affiché sur son visage ridé, tentant de l'encourager au mieux afin que Aedan lui parle et soit à l'aise, Minerva tenta de la rassurer en premier lieu. Pourtant, malgré les mots qu'elle tentait de choisir au mieux, l'expression tétanisée de la jeune Lestrange ne s'amenuisait pas. Cette famille aux desseins sombres semblait se fissurer même entre ses membres, et l'animagus essayait de voir tout ce que pouvait ressentir Aedan, mais jamais elle ne pourrait savoir ce que cela faisait, elle qui était une sang-mêlée issue d'une famille tout à fait normale. Ses yeux clairs fixaient Aedan avec curiosité et inquiétude en même temps, et, finalement, la mâchoire serrée, Minerva acquiesça difficilement et de manière presque imperceptible, comprenant la situation dans laquelle était la sang-pur. « C'est entendu, Miss Lestrange. Je ne vous porterais pas préjudice, mais je ferais en sorte de les prendre sur le fait d'une manière ou d'une autre. » dit-elle simplement, mais avec difficulté, son regard tremblant légèrement trahissant la peine qu'elle ressentait face à ce que vivait Aedan, la colère abritant son esprit également car elle devait attendre de voir si les malfaiteurs recommenceraient pour agir comme elle le voulait, son léger sourire disparaissant. La directrice de Gryffondor ne lâcherait pas l'affaire et souhaitait véritablement protéger la jeune Lestrange de sa terrible famille.



Mais avant de discuter de ceux qui lui avaient fais du mal, la sorcière marquée par le temps souhaitait comprendre le pourquoi du comment et posa une question à Aedan, écoutant sa réponse avec intérêt, ses sourcils se fronçant un peu plus face à ces paroles insensées aux yeux de l'animagus. Comment pouvait on considérer le fruit d'une union comme un simple membre de plus ? Comment les Lestrange pouvaient percevoir cette élève comme quelque chose n'ayant aucune valeur à leurs yeux ? Cette humanité absente dans ces cœurs noircis ne cessait de dégoûter toujours plus profondément la vieille dame, qui resserra un peu plus ses doigts contre ses mains. Son esprit traversé par un sentiment de colère, de peine et d'inquiétude observait à travers ses yeux clairs la petiote, effrayée, emprisonnée malgré elle dans quelque chose dont elle ne pouvait se sortir toute seule. Elle avait besoin d'aide, et la professeure de métamorphose souhaitait être là, à ses côtés, pour lui tendre la main et venir à son secours. Ainsi, à ces paroles qui la laissèrent sans voix durant quelques instants, les lèvres de Minerva tremblèrent un peu, tout comme ses prunelles, avant qu'elle ne reprenne la parole, lui proposant du thé qu'elle lui versa avec douceur après avoir été cherché une tasse et du sucre lorsque la jeune Serdaigle accepta. « Tenez. » dit-elle simplement en lui tendant la tasse, d'une voix calme et qui se voulait rassurante, reprenant sa place initiale. Elle cherchait ses mots, Minerva. Elle cherchait comment redonner un peu de joie et de confiance sur ce visage tristement effrayé. Elle voulait être là, la vieille femme, et ses yeux clairs ne quittant plus Aedan alors que celle-ci venait de prononcer de nouvelles paroles toujours plus incensées, la voix de Minerva raisonna, sur un ton rassurant et calme malgré toutes les émotions qui se bousculaient en son intérieur. « Ecoutez moi, jeune fille. » dit-elle d'abord, l'une de ses mains se posant sur la cuisse de la Serdaigle. « La maison de Rowena Serdaigle vous a choisi parce que vous êtes intelligente et réfléchie. Vous deviendrez une grande sorcière, Aedan Lestrange, je n'en doute pas. Pourquoi n'usez vous donc pas de ces atouts que vous possédez pour vous imposer ? Vous n'avez pas le droit d'être considéré comme un individu de plus parmi tant d'autres. Vous êtes Aedan Lestrange. » annonça t-elle sur un ton encourageant, ses yeux clairs tremblant moins. Mais la curiosité résidait encore dans le cœur de la vieille femme qui voulait comprendre un peu plus la sombre famille dans laquelle était cette étudiante si brillante.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Dim 16 Juil - 20:40


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
Elle a été envoyée à Serdaigle, Aedan, et elle ne sait pas vraiment pourquoi. Elle est créative oui. Elle est différente. Elle ne correspond pas à l’idée que ses parents se font d’elle et c’est juste comme ça. Elle devrait s’en foutre mais il y’a Rodolphus et Rabastan qui ne perdent pas un moment pour lui faire remarquer qu’elle n’est pas quelqu’un de bien et qu’elle doit souffrir. C’est juste comme ça. Alors voilà, elle aimerait juste que la professeur de metamoorphose laisse tomber, parce que ça serait pire. Et si elle insiste un peu, finalement Aedan hausse les épaules. « D’accord. » Elle ne voit pas quoi dire d’autre de toute façon.

Alors voilà, elle se focalise sur la tasse de thé, et y met beaucoup de sucre parce qu’elle a besoin de quelque chose de doux. Et elle explique un peu à son professeur qu’elle n’est rien de plus qu’une parmi tant d’autres. Les Lestrange sont en train d’essayer de proliférer, ils la remplaceront si elle echoue c’est tout. Elle s’en fiche, elle ne l’aime Même pas son nom, c’est trop proche d’étrange, et pourtant ça lui convient pas trop mal. Et puis voilà Minerva sembla trouver quelque chose de choquant dans son discours ? Une main rassurante fut posée sur sa cuisse. Une main rassurante et elle fixa quelques instants la vieille femme. Elle qui n’avait jamais connu tendresse et encouragement… Elle était surprise, - agréablement – de ce qu’elle ressentait un peu peut être ? « Je sais bien professeur. » Mais ses yeux se posent sur le sol. Parce qu’elle a honte quand même. « Mais à leurs yeux je ne suis rien, et ce n’est pas à 11 ans que l’on s’affirme en face d’une famille aussi grande que la mienne. » Et elle est lache Aedan, elle le sera toujours peut être, mais elle ne peut pas expliquer ce qu’elle ressent avec les sentiments des autres qui viennent tout chambouler dans sa tête. Alors elle boit son thé oui. « Merci pour le thé professeur. Et pour tout un peu aussi.» Et elle est très polie toujours. « Je suis navrée d’avoir loupé votre cours. » Et elle perd un peu son regard dans le vide, parce qu’elle ne sait plus vraiment quoi dire maintenant. Minerva a touché les points sensibles, et le reste, elle ne peut pas le dire parce que sa vie n’est que secrets et lâchetés.

« Je ne devrais pas vous ennuyer plus longtemps. » Ou peut être que si ?



_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Dim 30 Juil - 19:40

L'histoire familiale d'Aedan touchait irrévocablement Minerva qui dévoilait sans pudeur son inquiétude et son envie de venir en aide à la jeune fille. Ses yeux clairs ne la quittaient pas, et malgré le fait qu'elle ne pouvait pas aller chercher les malfaiteurs tout de suite au risque de mettre la jeune Lestrange dans une situation encore pire, l'animagus était bien décidée à attraper ces énergumènes et à les corriger en les prenant sur le fait. A cela, Aedan n'ajouta rien de plus, haussant les épaules. A travers ce geste, et à travers l'expression que laissait paraître la jeune élève de la maison des bleu et bronze, la directrice de Gryffondor pouvait voir -ou supposer- à quel point l'intérieur de la fillette était blessé par sa famille aux desseins sombres. Les Lestrange étaient cruels, et la pauvre Aedan était tombé dans le mauvais sac, au plus grand regret de la vieille femme qui aurait voulu la voir s'épanouir correctement. Elle ne méritait rien de ce qui lui arrivait après tout, et c'est avec tristesse que le professeur de métamorphose constatait qu'elle n'avait véritablement pas de chance. Pourtant, l'animagus était là maintenant. Elle était là, prête à lui venir en aide et à lui apporter un peu de lumière dans ce quotidien si sombre qu'elle devait vivre sans arrêt.  


Ainsi, après avoir prononcé des mots qu'elle avait tenu à prononcer afin d'encourager la jeune fille à s'imposer, Minerva, qui avait posé sa main sur la cuisse de la future mangemort, écouta avec attention sa réponse. La colère, la peine et l'envie d'en connaître davantage sur le fonctionnement de cette famille se bousculaient à l'intérieur de la vieille femme qui avait parlé d'une voix calme et rassurante malgré tout. Et elle écoutait, l'animagus. Elle écoutait avec toujours plus de tristesse les paroles d'une petite fille brisée. Et c'était insupportable. Minerva voyait bien que Aedan était totalement soumise et enchaînée face à sa famille, et que les membres de celle-ci la corrigeraient bien vite si elle tentait quoique ce soit. C'était malheureux. C'était accablant, et la directrice des rouge et or serra sa mâchoire, son regard tremblant à nouveau un peu ne quittant pas le visage abîmé de la petiote. Sa main ne s'était pas détachée de la cuisse de la Lestrange, comme pour continuer d'exercer sur elle quelque chose de rassurant, de réconfortant. Minerva était là pour elle et agissait plus avec son cœur qu'avec son statut de professeur, et acquiesça doucement lorsque Aedan la remercia ensuite. « Vous n'avez pas à me remercier de quoique ce soit, miss Lestrange, et ce n'est pas votre faute si vous avez raté mon cours. Je vous le ferais néanmoins rattraper afin que vous restiez à la page. » dit-elle sur un ton toujours aussi calme, sans aucune once de sévérité face à la situation, avant de reprendre, d'une voix qui se voulait à nouveau encourageante. « Mais ne vous tracassez pas avec cela pour le moment. Vous devez être forte face à cette atrocité que vous vivez. Ayez confiance en vous. Pourquoi ne pas tenter de vous fondre dans la masse afin de vous éviter toutes ces horribles choses ? Il serait peut-être judicieux de procéder ainsi. » dit-elle en la scrutant de ses prunelles claires. Et elle était sérieuse, Minerva. Bien du monde cachaient leurs véritables intentions, bonnes ou mauvaises. Et Aedan pourrait le faire. La vieille femme avait confiance en elle, et plus que tout, à cet instant, elle souhaitait lui venir en aide et trouver un moyen d'apaiser ses maux. Parce qu'à travers son regard, la directrice de Gryffondor voyait bien que Aedan souffrait énormément.


Puis, aux dernières paroles de la jeune Lestrange, Minerva resta silencieuse un instant, fronçant légèrement les sourcils, abandonnant sa main sur la cuisse de la petiote avant de sortir sa baguette à nouveau et de la diriger vers Aedan, lançant un « episkey » afin de soigner les petites plaies qui ornaient le corps enfantin de la sang-pur. Elle rangea ensuite son outil magique, et ses doigts se joignirent, son regard tremblant légèrement face à la tristesse de Aedan qui l'atteignait elle aussi. Elle était humaine avant tout, McGonagall, et voir une enfant aussi mal en point la rendait triste et furieuse. Et les soucis de la fillette ne l'ennuyaient pas, bien au contraire. « Détrompez-vous, Aedan Lestrange. Le nom que vous portez et qui semble vous faire souffrir m'atteint. Je veux vous venir en aide. Ce que vous font votre famille est ignoble et me répugne profondément. » annonça t-elle d'une voix assurée et qui laissa transparaître quelques instants sa colère alors que ses doigts entrelacés se serrèrent un peu. Les Lestrange étaient barbares et mauvais, et Minerva espérait que jamais l'élève de Serdaigle ne sombre dans la même moralité que ses congénères.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Feat : laura benanti
Patronus : Varan
& You ... :
Baguette : Ebène, 32cm, Plume d'hyppogriffe.
Pouvoir : Empathe
Metier/Maison : Prof d'études des moldus
Familier : Styx, un Chat sphynx
Gallions : 388
avatar
Aedan Lestrange
Mangemort

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Sam 5 Aoû - 16:11


■ i'm just a sad song with nothing to say   
minerva ■ octobre 71
 
Elle n’aurait jamais cru que ça serait la rude professeur de metamorphose qui lui donnerait du réconfort et de l’aide, mais en un sens elle sait à ce moment la, Aedan, qu’elle s’est fait une amie, ou du moins une protectrice, quelqu’un qui ne va pas hésiter à la mettre sur la bonne voie, alors ça lui fait assez de bien et elle sourit un peu malgré tout, elle boit son thé aussi, et elle la remercie. Elle ecoute aussi ce qu’elle a à lui dire. Et elle hoche la tête. « Je vous remercie quand même professeur. Je ne m’attendais pas à ça. » Elle est sincère au moins. Elle connaît les bonnes manières et elle est grave perdue dans sa tête de toute façon. « Et je vous remercie pour le cours. » C’est une petite voix qui s’echappe de la petite fille. Mas c’est comme ça, et Aedan sourit malgré tout.

Finalement il y’a un conseil aussi et Aedan hoche la tête. « Je vais essayer. Mais ce n’est pas facile quand on s’appelle Lestrange vous savez. » Surtout que les autres serdaigles ne l’apprécient pas trop non plus. Tout le monde la trouve trop bizarre peut être. Tant pis. « Je n’ai ni les memes hobbies, ni le meme passé qu’eux. » Et ça la rend un peu triste. Elle veut juste avoir des amis au fond, heureusement elle en trouvera un jour ? Peut être ?

Puis elle parle encore, et Minerva la soigne, alors elle lui fait un sourire tout doux alors que la professeur la rassure, même si celle ci semble en colère. Vraiment. « Est ce que… Est ce que je pourrais revenir si les choses ne vont pas professeur ? Pour vous parler, ou … manger quelques biscuits ? » C’est une demande qu’il lui a fallu prendre sur elle pour formuler, mais elle espere que la vieille dame ne va pas la trouver trop fragile.




_________________
blood bonds us all
I didn’t want any flowers, I only wanted to lie with my hands turned up and be utterly empty. How free it is, you have no idea how free. Sylvia Plath
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Maggie Smith
Code Couleur : #cc99cc
Patronus : Chat tigré
& You ... :
Baguette : Bois de Sapin - Ventricule de cœur de dragon - 23,75 cm - rigide
Pouvoir : Animagus
Metier/Maison : professeur de métamorphose & Directrice de la maison Gryffondor
Gallions : 392
avatar
Minerva McGonagall
Ordre

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    Lun 7 Aoû - 21:00

Les yeux clairs de Minerva ne quittaient pas Aedan des yeux. Sa main était toujours posée sur sa cuisse, et toujours, la vieille femme tentait de l'encourager, de se montrer là pour l'aider. La situation dans laquelle était Aedan semblait insupportable à vivre au quotidien, et la peine, la colère et l'envie grandissante de lui venir en aide démangeaient l'esprit et le cœur de la directrice des rouges et or qui ne souhaitait pas la délaisser. Abandonnant le côté dur et sévère qui la caractérisait auprès des élèves, Minerva se montrait inquiète et à l'écoute de la jeune Lestrange qui, différente des siens, semblait être devenue la proie des membres de cette famille aux desseins si sombres. Et c'était horrible. C'était horrible qu'une petite fille comme elle subisse de si grandes souffrances. Les sang-purs étaient véritablement cruels entre eux. L'amour était une vertue absente chez beaucoup d'entre eux semblait-il, et la pauvre serdaigle ne cessait de sombrer dans une obscurité toujours plus noire. Pourtant, Minerva était là désormais. Elle voulait lui tendre une main, et lui donner un peu de lumière et de tout ce qu'elle n'avait pas lorsque la fillette de 11 ans rentrait chez elle. Malgré toute la sévérité dont la femme marquée par le temps pouvait faire preuve, elle avait un cœur généreux et était très humaine. Et ce côté rassurant et encourageant qu'elle tentait de montrer à la petiote semblait fonctionner, son regard observant avec attention un sourire se dessiner sur les lèvres d'Aedan. Un sourire qui resta ancré dans l'esprit de Minerva durant quelques instants, son cœur s'apaisant sans pour autant que la colère qu'elle ressentait ne s'amenuise. Ce sourire était la preuve que la jeune Lestrange avait vu en McGonagall une personne présente et dévouée aux étudiants et à l'école. Et lorsqu'elle la remercia aussi bien pour ce qu'elle faisait que pour les cours, la vieille femme se contenta d'hocher doucement la tête, un sourire presque imperceptible se dessinant sur son visage. Si cela pouvait lui montrer un peu plus qu'elle était là pour la protéger et qu'elle punirait avec sévérité quiconque s'en prendrait à elle, alors Minerva en était satisfaite.

Et sa satisfaction ne fut que plus grande lorsqu'elle entendit les prochaines paroles de la jeune Lestrange. Les mots de l'animagus semblaient avoir été retenus par la fillette, et la main de la vieille femme posée sur la cuisse de son interlocutrice la tapota un peu, comme pour l'encourager à aller dans ce sens et ne plus se laisser faire. Aedan devait s'imposer coûte que coûte ou la noirceur de la famille dans laquelle elle était lui rongerait l'âme et le cœur jusqu'à ce qu'elle devienne aussi cruelle et infecte que Bellatrix et tout le reste du Clan Lestrange. Minerva ne les avait jamais porté dans son cœur, et savoir qu'ils s'en prenaient aussi bien entre eux qu'aux autres la repoussait au plus haut point. Néanmoins, son esprit fut encore un peu plus apaisé par les mots de la futur mangemort, et malgré le fait qu'elle savait pertinemment que cela n'allait pas être facile pour Aedan de se cacher derrière un masque et de s'imposer, la femme marquée par le temps souhaitait la rassurer et lui donner toujours un peu de force, ses yeux clairs peinés, coléreux et fiers en même temps ne quittant pas le visage enfantin de la petiote. « J'ai confiance en vous, Miss Lestrange. Je suis sûre que vous arriverez à vous mêler à eux malgré vos différences. » dit-elle d'une voix calme et qui se voulait forte pour lui montrer qu'elle était là, présente à ses côtés, ne demandant par contre rien concernant son passé. Aedan était déjà troublé par ces événements, et la directrice de Gryffondor ne voulait pas faire remonter en elle des choses qui la ferait toujours plus sombrer dans le chagrin. L'élève de Serdaigle ne méritait assurément pas ça, et l'espoir que ces horribles personnes la laissent enfin tranquille luisait dans la poitrine de Minerva. « Mais je vous en prie, restez comme vous êtes. » dit-elle d'une voix sérieuse, son regard tremblant accompagnant le ton qu'elle avait employé, sa mâchoire se serrant un peu à ces mots. Car bien que se fondre dans la masse était un bon stratagème pour échapper au mal être qu'elle vivait chaque jour, Aedan ne devait pas adopter ce système de vie qu'elle allait faire semblant de suivre, et là était le risque pour une petite comme elle d'emprunter cette voie. Pourtant, la grande amie d'Albus avait confiance en elle et espérait véritablement qu'elle ne se noie pas dans l'obscurité de sa famille.

La discussion continua ensuite, et Minerva se pressa de retirer les plaies ornant le frêle corps d'Aedan avant de lui redonner un peu d'énergie, rangeant sa baguette pour ensuite joindre de nouveau ses mains et l'observer de ses prunelles claires et tremblantes face à la douleur que dévoilait la jeune fille et qui ne la laissait pas indifférente. L'animagus avait la mine un peu plus froncée mais gardait cette stature rassurante, assurée et protectrice qu'elle voulait transmettre à l'élève de la maison des bleus et bronze qui lui offrit un sourire plus doux que celui d'avant. Et malgré la colère que laissait paraître la professeure de métamorphose, elle était véritablement touchée par Aedan et savait déjà qu'elle ne l'oublierait pas. Une expression qui tenta d'amener plus de douceur et de calme sur le visage de la membre de l'Ordre se dessina, abandonnant la mine coléreuse qu'elle avait adoptée quelques instants avant, et elle hocha de nouveau la tête aux paroles de la sang-pur. Bien sûr. Bien sûr qu'elle pourrait revenir en cas de besoin, ou simplement parce qu'elle le souhaitait. Minerva ne la rejetterait pas, et si sa famille n'était pas capable de lui donner ce dont un enfant avait besoin, la vieille femme était prête à endossé un peu ce rôle. Elle serait là dans les moments où Aedan lui demanderait de lui tendre une main. Elle serait là dans les moments où la Lestrange souhaiterait passé du temps avec elle un biscuit à la main pour s'extirper quelques instants de l'horreur qu'elle vivait. Elle serait toujours là. « Bien entendu, Aedan Lestrange. Je serais là lorsque vous aurez besoin de moi. N'hésitez surtout pas. » répondit-elle avec assurance et calme, avant d'observer la petiote acquiescer.

La sonnerie annonçant la fin de pause finit ensuite par retentir. Il était temps pour Minerva d'assurer son cours, et temps pour Aedan de faire son entrée en classe dans la salle où son cours se déroulerait. Une main sur son épaule, la directrice de Gryffondor la raccompagna ensuite à la sortie de sa salle, son regard sérieux et inquiet en même temps de la laisser de nouveau au milieu de ces détracteurs la surveillant jusqu'à ce qu'elle ne l'ait plus dans son champ de vision. Sa poitrine abritait un cœur qui espérait voir les soucis de la Lestrange résolus.

_________________
directrice de Gryffondor
minerva ✻  u.c © little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say    

Revenir en haut Aller en bas
 
FB | minerva | i'm just a sad song with nothing to say
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Banana Song x)
» Song of Blade and Heroes
» Projet campagne Song of blades
» LUNAR: DRAGON SONG
» [Homebrew NEC] Mysterious Song

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Poudlard :: Le 2eme etage-