Partagez | 
 

 Forgive me, I'm unstable | Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Feat : Kaya Scodelario
Code Couleur : #B5B093
Patronus : #puma
& You ... :
Baguette : Bois d'ébène; coeur de sphinx; 27 cm. Souple.
Pouvoir : #legilimens
Metier/Maison : #serdaigle - gardien
Gallions : 1730

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Luka Himìrson
Neutre

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   Sam 25 Fév - 11:43


FT/EMMA - 16 septembre 97  - 00h30 - dortoir des serdaigle, Luka porte ses lunettes sur ses yeux et sa robe de sorcier mal fermée sur une tenue moldue normale - son écharpe est rouge mais pas rouge gryffondor  
FORGIVE ME I'M UNSTABLE

« Je trouverais d’autres mots à dire en Suèdois pour que tu rougisses, même si tu ne les comprendra pas tous. » Et c’était plaisant vraiment, ces plaisanteries qu’elles s’offraient, cette ambiance douce qui s’était tissée entre elles deux. C’était agréable de réaliser qu’elle avait quelqu’un avec qui flirter un peu et qu’au fond, Emma était sur la même longueur d’onde qu’elle. Et puis, d’une manière plus générale, le sourire et les rougissements d’Emma lui réchauffaient le cœur. Tout dans l’autre brune lui réchauffait le cœur à vrai dire, même si oui, elle préférait la voir heureuse. Elle avait tant aimé son sourire, elle avait tant aimé la voir faire tomber un peu ses barrières. Et c’était un défi qu’elle serait prête à affronter encore et encore Luka, pour voir l’autre brune heureuse, pour la voir rougissante, pour la voir avec ce sourire si doux sur ses lèvres si belles. « Ou peut être que je t’apprendrais le suédois. » Et elle avait envie de lui apprendre oui, de lui apprendre toutes ces choses qui faisaient un peu ce qu’elle était. Et puis, peut être qu’elle pourrait lui dire des secrets en Suèdois, ça serait plus facile qu’en Anglais si elle ne voulait pas que les autres les comprennent. Comme la, quand elle regardait les courbes d’Emma, quand elle regardait ces épaules nues en face d’elle, et ces bras qui lui plaisaient tant et qu’elle ne put s’empêcher de murmurer un compliment dans sa langue. « Härlig. » C’était dit, elle était magnifique, clairement magnifique, dans toute sa destruction et son chaos du soir qui ne faisait que la rendre plus belle aux yeux de Luka. Elle ne rajouta rien à ce propos, ce n’était pas le moment, elle était concentrée. Concentrée par ce qu’elle faisait, concentrée par la tache de soigner cette blessure qu’elle ne voulait plus jamais voir, consciente peut être qu’il y’en aurait d’autres, et que même si elles étaient internes elle les soignerait quand même, elle prendrait le temps de s’occuper de toutes, et de réparer l’âme d’Emma pour lui montrer qu’elle en avait une. Et c’était peut être trop tard. Peut être qu’elle avait chuté un peu trop loin, malgré le manque de sérieux de ses 17 ans, mais elle voulait vivre dans un futur où elle continuerait de s’occuper d’Emma tant que celle ci voudrait d’elle, et même peut être si un jour celle ci n’en voulait plus.

Les questions fusaient pendant qu’elle s’affairait à s’occuper de la poursuiveuse, et au fond peut être pour la convaincre, peut être parce qu’elle en avait besoin, elle offrit un bref resumé de sa vie ? Elle offrit un encart, une entrée dans son monde. La légilimencie tout d’abord. Et bien sur elle sentit Emma se crisper un peu, et bien sur, elle entendit la colère dans son esprit. Elle n’en dit rien, elle expliqua juste un peu, et profita du contact de sa main sur sa mâchoire. C’était doux. C’était chaud. C’était quelque chose qu’elle n’avait jamais cru mériter, qu’elle n’avait cru vouloir, mais à quoi elle pourrait peut être trop vite s’habituer : la tendresse. Quelqu’un qui s’occupe d’elle comme ça. Et oui bien sur elle avait des protecteurs, des gens qui voulaient que les choses soient mieux pour la personne qu’elle était, mais elle ne ovulait pas la même chose, elle… Elle était un peu perdue. C’est pas grave, on apprendra à le contrôler ensemble. Emma trouvait les moments malgré l’explosion d’émotions et de faiblesses de la soirée, et Luka la fixa avec peut être toute l’affection du monde dans son regard. C’était douloureux. C’était tendre. C’était beau à vrai dire. Tellement qu’au fond, elle ne savait pas vraiment comment répondre. Alors elle offrait autre chose, elle parlait un peu, d’elle. Elle s’expliquait sur ces fêlures internes qui ne partiraient pas, frissonna du mouvement qui effleura ses lèvres et perdit son cœur dans les promesses que l’autre brune lui offrait. Et la Luka de tous les jours avec sa carapace se serait braquée de tout, elle aurait secoué les épaules en disant que c’était inutile, qu’elle n’en valait pas la peine. Mais ça en valait la peine. Et c’était trop tard un peu peut être, elle avait trop parlé, elle s’était confiée, elle avait voulu le faire. Alors il y’eut un sourire un peu triste sur ses lèvres, et elle hocha la tête. « Je te crois. » Je te crois au fond c’était beaucoup. C’était je te fais confiance. C’était je t’offre ce que je suis je sais que tu y fera attention, que tu en prendra soin. C’était beaucoup. Et elle l’affirmait encore. Elle croyait en Emma, elle y croirait toujours probablement au fond, parce qu’elle n’était qu’une fille un peu faible qui s’attachait bien trop Luka. Ça ne changerait pas.

Il y’eut quelques larmes peut être tant elle était touchée. Il y’eut deux larmes qui furent balayées, et une affirmation qu’elle nota dans son cœur. Ça comptait pour elle, chaque mot prononcé, chaque parole dite, chaque geste aussi. Et les doigts qui effaçaient les sillons de ses larmes n’étaient pas anodins, ils brulaient ses joues et son cœur d’une promesse de bonheur à la quelle elle ne voulait pas se raccrocher. Tout ce que tu voudras. Et c’aurait été facile de répondre qu’elle la voulait elle. Qu’elle la voulait entière. Elle n’eut pas le temps, ce n’était pas le moment peut être. Leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau de son fait cette fois, et elle s’agrippa à cette hanche qu’elle tenait de sa main comme si elle ne voulait pas la lâcher jamais. L’humeur du moment changea peut être, le désir reprit le pas sur le réconfort, et son écharpe vola une fois de plus dans un geste qu’Emma semblait maitriser. Ce n’était que la deuxième fois qu’elle la lui arrachait, et Luka espéra qu’il y’en aurait bien d’autres. Ses yeux brillèrent un peu, de cette envie qu’elle ressentait elle aussi, son cœur s’emballa un peu plus des mouvements de sa camarade qui cherchait à défaire cette robe de sorcier dont elle avait oublié l’état tant elle était concentrée sur plus important. Elle voulait sombrer Luka, elle voulait passer cette nuit à explorer le corps d’Emma, à lui montrer à quel point il lui était important, à quel point elle y tenait. Elle voulait passer cette nuit avec elle, et toutes celles à venir. Toutes les journées aussi. Elle voulait juste… Mais elle ne pouvait pas. Ce n’était pas le moment de succomber à ses désirs – et par Hel, qu’elle la désirait, c’était dévorant à l’interieur de son corps et de son ame - elle glissa sa main sur celles d’Emma, et recula quelques instants. « Non, Emma je… » Et peut être que ses yeux étaient plus sombre de désir, peut être que sa main tremblait un peu, elle n’était pas convaincu par ce qu’elle faisait et il n’en faudrait pas beaucoup pour la faire céder mais… elle devait le faire. « Tu es fatiguée. Tu n’es pas en état de trop bouger, tu… tu devrais dormir. » Et c’était murmuré peut être tandis qu’elle tremblait. « Je ne… » Je ne veux que ton bien ? Je ne veux pas te blesser ? Je ne suis pas convaincue par ce que je dis aussi. « J’aimerais que tu dorme ? » Mais l’aimerait elle vraiment ? Oui. Elle était prête à affronter le chaos de la frustration pour le bien d’Emma. Elle espérait juste que celle ci ne la chasse pas de son lit. Même si il n’était pas grand, même si elles n’étaient pas seules, elle voulait s’accrocher à elle et ne jamais plus partir ? Et peut être… Peut être que si Emma insistait, au fond, elle finirait par céder Luka.


« MOONDAYGIRL »

_________________
give me your heart i'll give you mine  hopeless exchange chapter erased they say we're young too young to marry, not too young to die sometimes i wonder how i landed in a mess like this and then you're walking through the door and not a thing goes wrong
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marie Avgeropoulos
Code Couleur : #6A5ACD
Patronus : Caracal
& You ... :
Baguette : Tremble | 27cm | Ventricule de cœur de dragon.
Pouvoir : Occlumens / Loup-garou
Metier/Maison : Serdaigle / Poursuiveuse
Familier : Ryûk - Siamois
Gallions : 610
avatar
Emma Rowle
Partisan

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   Dim 26 Fév - 21:46

▬ Luka & Emma

•••
Forgive me, I'm unstable


« Et je l'apprendrai avec plaisir, surtout si la prof est aussi jolie. » Et c'était fou à quel point l'état d'angoisse dans lequel Emma s'était perdue quelques instants plus tôt l'avait abandonnée, pour laisser place à un esprit plus calme, plus apaisé et un peu moins stressé aussi. Oui, c'était fou l'effet rassurant que Luka avait sur elle, ne serait-ce que par sa simple présence et ses tendres contacts qu'elle n'avait pourtant pas l'habitude de recevoir. Ou du moins, pas avec quelque chose de si sentimental derrière, et de si attachant. Alors oui, elle se laissait aller à quelques plaisanteries qui ne ressemblaient en rien aux sarcasmes qu'elle lâchait habituellement, mais elle était vraiment motivée à apprendre la langue de l'autre brune si elle voulait bien lui enseigner, parce que c'était important pour elle, et qu'elle voulait pouvoir la connaître au maximum, et la comprendre dans toutes les situations aussi. Alors elle pencha légèrement la tête sur le côté en l'entendant prononcer un nouveau mot pour le moment inconnu pour elle, une lueur amusée et intéressée brillant au fond de ses yeux marqués par la fatigue. « Et ça, ça voulait dire quoi ? » Elle essaya de répéter le mot avec le bon accent suite à ça, s'en sortant probablement pas trop mal pour une première fois. Et sans doute qu'elle aurait aimé apprendre davantage de mots suédois suite à ça, pour tenter de prolonger un maximum cet échange de connaissances qui l'intéressait tant. Mais Luka commença à prendre soin de sa blessure, surprenant quelques instants la poursuiveuse qui finit par se laisser totalement faire, appréciant étrangement que quelqu'un prenne soin d'elle. Elle se perdit alors un peu dans la contemplation de ce visage si doux et si concentré, lui serrant un peu le cœur d'une douce chaleur en se rendant compte à quel point Luka donnait de l'importance à ce qu'elle faisait. Peut-être qu'en fin de compte l'autre brune parviendra un jour à lui reconstruire son âme brisée, peut-être que la gardienne serait sa rédemption dans ce monde de ténèbres dans lequel elle vivait et s'y était complue pendant ces 17 dernières années. Peut-être oui, qu'en plus d'être son havre, Luka serait aussi sa lueur.

Elle voulait y croire en tout cas Emma, et c'est pour ça qu'elle était à présent prête à tout pour protéger cette fille à laquelle elle s'était accrochée. Alors elle l'écouta raconter un morceau de sa vie suite à sa question, parlant dans un premier temps de cette légilimencie qu'elle ne contrôlait visiblement pas. Et elle voulait l'aider Emma, même si elle ne savait pas trop comme s'y prendre encore, elle voulait être là pour elle, pour l'aider à contenir ce don qui la faisait parfois souffrir. Mais elle était en colère la poursuiveuse, et bien qu'elle essayait de le cacher au maximum, elle ne pouvait s'empêcher de haïr ces personnes qui avaient maltraitées Luka par le passé. Alors peut-être qu'un jour elle tenterait de les retrouver ces connards, et qu'elle prendrait un cruel plaisir à les briser encore plus brutalement qu'ils l'avaient fait pour la gardienne. Mais ce n'était pas le moment d'y penser, et ses yeux verts se perdirent dans ceux bleus qui la fixaient avec une tendresse qui la fit frémir à nouveau. Les confessions continuèrent, et ses doigts vinrent frôler la lèvre de Luka qu'elle se mordait à nouveau, la suppliant silencieusement de ne pas se faire mal à nouveau. Alors Emma vocalisa des promesses qui furent accueillies par un « Je te crois. » qui la fit sourire davantage, et dans lequel elle sous-entendait un tel accord de confiance que tous ses doutes sur elle-même se turent. « Merci. » C'était un murmure à peine audible mais pourtant tellement chargé d'émotions. Elle n'arrivait pas à se faire à l'idée que Luka accepte autant de s'ouvrir à elle, de lui pardonner et de croire à ce point en elle après ce qu'elle avait fait, après l'avoir abandonnée.

Alors ce fut plus fort qu'elle, et après avoir essuyé ces larmes dont la vue la mettait peut-être un peu trop mal à l'aise, après avoir une fois de plus parlé pour rassurer Luka du mieux qu'elle pouvait, que leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau. Le corps entier d'Emma était à présent habité par le désir de découvrir à nouveau celui de sa partenaire, d'en apprendre les moindres détails, les moindres courbes, les moindres cicatrices qui le marquaient aussi. Elle voulait s'offrir à un moment similaire qu'elles avaient connu dans cette ruelle trois jours plus tôt, où elles avaient réussit à oublier tous les soucis, toutes leurs faiblesses pour laisser place à plusieurs minutes de passion, de complicité parfaite. Alors elle avait commencé à défaire l'écharpe rouge de Luka, laissant ensuite ses mains glisser vers la robe de sorcier qu'elle comptait aussi lui retirer. Mais elle fut stoppée, et l'autre Serdaigle recula en la stoppant dans sa lancée, laissant face à elle une Emma frustrée par ses envies qu'on l'empêchait d'assouvir. Alors elle fronça les sourcils, écoutant son interlocutrice lui faire un peu la morale sur la fatigue qu'elle ressentait pourtant dans chacun de ses gestes, mais à laquelle elle ne voulait pas faire attention. Mais Luka tremblait alors que sa voix était tout sauf assurée, et la poursuiveuse se rendit compte qu'elle faisait probablement ça pour son bien à elle. Alors ça lui arracha un tendre sourire, oubliant quelques instants sa frustration de plus tôt, et ses doigts jouèrent doucement avec le pan de la robe sur lequel ils avaient été arrêtés. « J'ai encore assez de forces pour ça tu sais. Et puis, on aura tout le loisir de dormir après. » Une de ses mains glissa dans le dos de l'autre brune pour l'attirer un peu à elle, tandis qu'elle rapprocha à nouveau sa tête de sa camarade, venant lui effleurer le long de la nuque du bout des lèvres, et finissant par remonter vers sa mâchoire sur laquelle elle déposa quelques baisers intentionnellement lents. « Mais je ne veux pas te forcer, c'est toi qui vois. » Un sourire à présent un peu espiègle sur le visage, elle se recula à son tour, défiant du regard Luka de résister une nouvelle fois à la tentation.


_________________
What a beautiful mess
Ligote tes sentiments d'une formule, emprisonne ta douleur d'une ceinture, le loup qui ne montre jamais son sang, par l'autre loup sera laissé vivant. moondaygirl
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kaya Scodelario
Code Couleur : #B5B093
Patronus : #puma
& You ... :
Baguette : Bois d'ébène; coeur de sphinx; 27 cm. Souple.
Pouvoir : #legilimens
Metier/Maison : #serdaigle - gardien
Gallions : 1730

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Luka Himìrson
Neutre

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   Dim 26 Fév - 22:57


FT/EMMA - 16 septembre 97  - 00h30 - dortoir des serdaigle, Luka porte ses lunettes sur ses yeux et sa robe de sorcier mal fermée sur une tenue moldue normale - son écharpe est rouge mais pas rouge gryffondor  
FORGIVE ME I'M UNSTABLE

Il y’avait un compliment. Il semblait y’avoir toujours des compliments entre elles deux quand elles parlaient finalement. Des compliments, des aveux, des promesses aussi. Et Luka ne put s’empêcher d’offrir à Emma un doux sourire quand celle ci parla, sans toutefois y répondre. Si la prof est aussi jolie.  Elle ne se trouvait pas forcement jolie elle. Elle savait, d’une manière totalement honnête qu’elle n’était pas laide selon les standards de beauté de l’époque, mais l’apparence physique n’était pas grand chose, elle avait des jolis yeux, elle le savait, elle n’allait pas faire de la fausse modestie. Après il y’avait le reste, il y’avait toutes les cicatrices, les brulures et les failles dans son être. Non, elle ne se trouvait pas très jolie Luka. Juste peut être normale ? Contrairement à Emma dont elle aimait le corps, les yeux, et tout ce qu’elle voyait et découvrait à vrai dire. Magnifique. Elle était magnifique, et son souffle se coupa quelques instants quand Emma lui demanda ce qu’elle voulait dire. «  Härlig. »   Elle le répéta, amusée par la prononciation d’Emma qui tentait de le redire à son tour, avec un accent anglais. qui pouvait convenir. « Je te le dirais une prochaine fois. »  Il y’avait toujours le sourire sur ses lèvres qui semblait être continuellement causé par la fille en face d’elle. Plus qu’une camarade, plus qu’une amie aussi. Emma. Emma que Luka était concentrée à soigner, autant à l’extérieur qu’a l’intérieur peut être, Emma, aussi à qui Luka se confiait pour offrir ses propres blessures, pour proposer son âme en gage de leur confiance mutuelle. Et le pire peut être dans toute cette histoire, dans cette déferlante d’émotions et de serments, c’était que Luka y croyait. Elle qui ne croyait en rien, cette fille qui n’avait plus d’espoir juste la consciente qu’elle était un pantin du destin, croyait en un futur avec Emma, croyait en un futur où elle raconterait tout et où les choses peut être pourraient aller mieux. Elle voulait croire aussi qu’Emma serait la pour elle, qu’Emma l’aiderait. Et même si ça lui faisait bizarre d’avoir quelqu’un, elle savait que c’était la bonne personne. Son cœur brulait un peu, de ces sentiments qu’il n’avait pas l’habitude de ressentir, et ses yeux brulaient des larmes qu’elle ne laissait pas couler.

Elle voulait croire à ces promesses Luka, elle voulait bien sécher ses larmes, et s’accrocher à Emma comme on s’accrochait à une bouée de survie, à une étoile dans les nuits noires. Elle s’était attachée, et tout était trop tard maintenant. C’était l’inéluctable. Elle ne le regretterait pas. Jamais. Elle ne regrettait pas non plus de voir son écharpe atterir au bas du lit, elle ne regrettait pas non plus de sentir les lèvres d’Emma contre les siennes tandis que les mains d’Emma tentaient d’oter sa robe de sorcier. Mais elle regretta le moment où elle tenta de mettre un terme a l’action, en reculant un peu, et en parlant d’une voix mal assurée. Elle regretta de tenter de tout faire cesser alors qu’elle n’en avait pas envie. Elle ne voulait pas être égoïste. Elle ne voulait pas profiter du corps d’Emma comment elle avait tant envie de le faire depuis leur aventure dans la ruelle, en sachant que celle ci redescendait probablement de sa prise de drogue, que celle ci était épuisée, à vif dans ses sentiments et ses émotions. Elle ne voulait pas abuser d’elle. Et pourtant elle avait envie de répondre aux avances, d’arracher sa robe de sorcier et de s’offrir encore. Et pourtant, elle avait envie de tout ce qu’Emma pouvait lui offrir et de lui offrir en retour tout ce dont elle était capable. Elle paniquait maintenant, d’avoir repoussé l’autre brune, que son geste soit mal interprété aussi. Elle paniquait. Tremblait un peu. Et elle mordit à nouveau cette lèvre qui se mit à saigner une fois de plus. Elle angoissait bien sur. Un sourire la calma. Du regard elle suivit les mouvements des doigts de la poursuiveuse et à son tour elle sourit, quand Emma lui assura qu’elle avait encore assez de force. Il y’eut des lèvres sur sa nuque, et le combat fut perdu, le combat fut fini.  Les baisers étaient lents, et Luka ferma quelques instants les yeux avant de glisser ses doigts fins sur les épaules de la blessée,  avant de hocher la tête distraitement. « Jag vill ha dig. »    Elle sourit tendrement après ça, et ce fut son tour de bouger, déposant un rapide baiser sur les lèvres d’Emma, avant de tracer un chemin de ses lèvres, passant par la mâchoire, la naissance du cou, la nuque et enfin cette épaule qu’elle avait tant désirée embrasser depuis que l’autre brune avait oté son haut. «  Tu ne me force à rien. »  Il y’avait a son tour une lueur espiègle mêlée au désir dans son regard, et doucement, elle prit soin de se saisir du flanc de l’autre brune pour la pousser à prendre une position couchée sur ce lit. «  Juste quelques secondes. »  Cherchant vaguement dans la poche de sa robe de sorcier elle attrapa sa baguette murmurant un assurdiato, pour s’assurer que personne autour d’elle ne les entende.

« MOONDAYGIRL »

_________________
give me your heart i'll give you mine  hopeless exchange chapter erased they say we're young too young to marry, not too young to die sometimes i wonder how i landed in a mess like this and then you're walking through the door and not a thing goes wrong
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marie Avgeropoulos
Code Couleur : #6A5ACD
Patronus : Caracal
& You ... :
Baguette : Tremble | 27cm | Ventricule de cœur de dragon.
Pouvoir : Occlumens / Loup-garou
Metier/Maison : Serdaigle / Poursuiveuse
Familier : Ryûk - Siamois
Gallions : 610
avatar
Emma Rowle
Partisan

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   Mar 28 Fév - 2:44

▬ Luka & Emma

•••
Forgive me, I'm unstable


Elle était redevenue calme Emma, toute son angoisse de plus tôt, toute cette peur qu'elle avait eu d'être abandonnée à son tour s'était presque envolée à présent. Et pourtant ça n'avait pas été tâche facile, parce qu'elle était en pleine redescente de sa prise de cocaïne, et parce qu'elle avait les sentiments à vif un peu, ayant du mal à contrôler le flux d'émotions qui lui traversait sans cesse l'esprit. Mais Luka était là, et encore une fois, elle l'avait calmée par sa présence, par ses mots, et par ses contacts si doux que la poursuiveuse avait tant désirés ressentir à nouveau ces trois derniers jours. Alors oui elles en étaient au stade où elles parvenaient à s'échanger quelques taquineries, et quelques compliments sincères, parce que ça leur faisait du bien de relâcher la pression après les derniers évènements peut-être. De se retrouver à nouveau réunies aussi, sans que l'une ne cherche de nouveau à fuir l'autre. Et même si Emma fit une moue déçue et un peu boudeuse quand Luka refusa de lui traduire le dernier mot qu'elle avait employé, elle ne s'en formalisa pas plus longtemps. Parce que de toute façon, la gardienne aura tout le loisir de lui apprendre davantage sa langue natale plus tard, elles avaient tout leur temps maintenant. Alors la Rowle se laissa soigner sans trop broncher, écoutant les confessions de sa guérisseuse inattendue dont certaines la firent grincer des dents un peu. Et elle la rassura, du mieux qu'elle le pu, parce qu'elle ne voulait plus la lâcher, et qu'elle voulait lui prouver à quel point elle était prête à se jeter dans ce futur à deux qui se dessinait à l'horizon, et à la protéger, l'épauler dans toutes les situations qui se présenteraient à elles. C'était fou quand même, à quel point la dure Emma dont cette école avait pourtant tant connue se montrait si douce, si délicate, et si fragile aussi quelque part face à cette fille aux yeux si clairs qu'elle désirait garder rien que pour elle à présent.
Alors il y eu des promesses, des larmes séchées par des mains dans un geste tendre, et des lèvres qui se retrouvèrent à nouveau dans un contact avide de désir. Une écharpe chuta au bas du lit, et une robe de sorcier faillit suivre ses pas avant que finalement, Luka ne se recule, coupant court à cet élan d'avidité provenant d'Emma. Emma qui se braqua un peu sur le coup d'ailleurs, bien trop perturbée par la frustration qu'elle ressentait à présent de ne pas avoir ce qu'elle désirait, de ne pas pouvoir caresser du bout des doigts les moindres courbes de ce corps qui lui donnait tant envie. Et puis il y eu un échange un peu, et elle se rendit compte de l'inquiétude qui avait poussé Luka à agir de la sorte, mais dont le corps trahissait pourtant ces envies auxquelles elle s'efforçait de résister. Alors Emma sourit, venant accentuer la tentation en effleurant du bout de ses lèvres tout le long de la nuque de l'autre brune, leur faisant terminer leur course sur cette mâchoire si fine qu'elle gratifia de plusieurs doux et lents baisers. Elle voulait que Luka cède, elle voulait qu'elles s'abandonnent toutes les deux à nouveau à cette passion, cette complicité qui les avaient saisies dans cette ruelle à Pré-au-lard. Et elle ne mit pas vraiment longtemps à remporter cette bataille, souriant de plus belle en observant Luka bouger pour venir à son tour tracer un chemin de ses lèvres sur sa peau nue, la faisant frissonner de tout son être quand elles entrèrent en contact avec sa nuque si sensible. Sa main s'accrochant au dos de la gardienne se crispa un peu plus sur cette robe qu'elle souhaitait plus que jamais retirer, et elle sentit une pression être exercée sur son flanc, la poussant à s'allonger. Elle se laissa faire Emma, non sans tenter d'entrainer Luka dans le mouvement avant de finalement s'abstenir, la laissant chercher sa baguette pour jeter un assurdiato autour d'elles. Une fois que ce fut fait, elle ne se retint plus Emma, se saisissant doucement mais fermement des hanches de la gardienne pour l'attirer à elle et s'emparer à nouveau de ses lèvres, tandis que ses mains cherchaient à retirer tous ces vêtements que Luka portait toujours, afin de pouvoir découvrir et apprendre par cœur ce corps si parfait à ses yeux.

Le moment dura un temps, mélangeant passion, désir, tendresse et délicatesse. Bien que légèrement faibles, les moindres gestes d'Emma restaient doux et assurés dans ce qu'ils faisaient, cherchant à apprendre dans les moindres détails ce corps qu'ils s'appliquaient à découvrir. Et finalement le feu du désir finit par faiblir, laissant place à une fatigue plus présente que jamais engourdissant le corps entier de la poursuiveuse. Alors une fois que tout fut terminé, elle se laissa presque tomber sur ce corps à présent en dessous du sien, et qui répandait encore une agréable et si rassurante chaleur. Son visage vint se loger dans la nuque de Luka, y déposant un faible baiser avant de s'y enfouir complètement. De sa main gauche elle joua quelques instants avec plusieurs mèches brunes de la gardienne, mais Morphée ne mit qu'une poignée de minutes à faire sombrer la poursuiveuse dans un sommeil réparateur qu'elle n'avait pas connu depuis plusieurs jours. Et pour la première fois de sa vie, Emma ressentit ce que pouvait être le véritable bonheur, bonheur auquel elle comptait bien s'accrocher plus frénétiquement qu'elle ne l'avait jamais fait pour quoi que ce soit. Bonheur qu'elle pouvait aussi nommer Luka.



_________________
What a beautiful mess
Ligote tes sentiments d'une formule, emprisonne ta douleur d'une ceinture, le loup qui ne montre jamais son sang, par l'autre loup sera laissé vivant. moondaygirl
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kaya Scodelario
Code Couleur : #B5B093
Patronus : #puma
& You ... :
Baguette : Bois d'ébène; coeur de sphinx; 27 cm. Souple.
Pouvoir : #legilimens
Metier/Maison : #serdaigle - gardien
Gallions : 1730

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Luka Himìrson
Neutre

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   Mar 28 Fév - 15:40


FT/EMMA - 16 septembre 97  - 00h30 - dortoir des serdaigle, Luka porte ses lunettes sur ses yeux et sa robe de sorcier mal fermée sur une tenue moldue normale - son écharpe est rouge mais pas rouge gryffondor  
FORGIVE ME I'M UNSTABLE

Dans sa tête ou dans ses écrits Luka n’aurait jamais imaginé plus tendre moment. Il y’avait eu des échanges, de mots et de baiser, un deal de tendresse et de confiance dont les deux jeunes femmes n’allaient peut être plus jamais pouvoir se passer. C’était ainsi. Ça avait été doux et un peu à vif peut être, et Luka n’imaginait pas un lendemain sans Emma désormais. C’était ainsi. Cette fille égarée venait de trouver un port, qu’elle ne voudrait plus jamais laisser. Et pourtant il y’aurait des vagues et des dérives, elle se connaissait trop pour imaginer le contraire. Et pourtant il y’aurait des récifs effilés qui tenteraient de rompre ses amarres. C’était un fait. La vie était bien trop fragile, et le bonheur ne durait pas. Et pourtant Luka voulait y croire. Voulait croire à ce futur où elle expliquerait à Emma quelques mots de Suèdois pour s’offrir dans sa langue, et lui révéler ces secrets qu’elle ne savait pas dire autrement qu’a l’écrit dans sa langue natale sur un des cahiers qu’elle ne quittait presque jamais. Elle voulait croire à ce futur où elle pourrait à nouveau être celle qui panserait les plaies de sa compagne aussi, être celle qui serait une épaule, une paire de bras, la chaleur et le réconfort. Alors oui il y’eut des promesses, et il y’eut ce moment où elles s’offrirent plus que des mots. Malgré sa reticence à blesser Emma d’avantage, malgré sa retenue pour le bien de son amie. Il y’eut plus que des mots et c’est finalement une nouvelle étreinte qui les trouva au détour de quelques caresses. Elle était douce Luka, avec cette peau qu’elle prenait plaisir à découvrir comme dans cette 82 heures plus tot. Elle était douce Luka, un rien hésitante dans ses gestes de la peur de briser ce qui lui apportait le bonheur. Mais les lèvres d’Emma étaient douces aussi, et sa peau était un feu contre le quelle elle voulait se bruler. Comme un feu qu’elle ne voulait plus jamais cesser de toucher. Elle y tendit la main Luka, consciente que les flammes la dévoreraient un jour ou l’autre, et consciente aussi qu’elle ne perdrait rien. Elle y tendit la main, et prenant les devants elle poussa sa compagne à s’allonger sur le lit, prenant les dernières précautions afin de les protéger des oreilles curieuses de leurs camarades assoupies.

Bientôt, les vêtements ne furent plus, et il n’y’eut plus que l’etreinte de leurs deux corps qui se chercheraient sans cesse. C’était un moment suspendu dans le temps, où la passion s’entrechoqua à la tendresse, où le désir frôla la douceur. Et si Luka était fragile, et si Emma était affaiblie leurs gestes étaient guidés par cette envie de découvrir et d’offrir. C’était un feu, qui brulait continuellement, et qui ne s’éteindrait – Luka l’espérait du moins – jamais. Il s’apaisa néanmoins au terme d’un temps qui n’appartiendrait toujours qu’a elles deux, et le réel reprit ses droits emmenant avec lui la fatigue. Le corps chaud d’Emma tombant sur le sien, la suédoise referma machinalement ses bras autour d’elle. C’était fou, cette sensation d’être bien avec quelqu’un, elle pour qui le contact était si difficile. C’était fou, qu’Emma puisse franchir toutes ses barrirèes, et que son corps réagisse ainsi. Ça la perturbait peut être, mais elle n’avait pas la tête à penser à tout ça. Peut être qu’Emma au fond, avait franchi toutes ses réticences sans qu’elle ne le réalise. Une de ses mains se glissa dans la chevelure de l’autre brune, tandis que de l’autre elle attrapait draps et couvertures les retirant sur elles deux. C’était paisible, et d’une telle tendresse elle senti son cœur défaillir. Emma s’endormit facilement, et elle elle était la, goutant au bonheur dans ses bras, consciente qu’elle espérait qu’il ne disparaisse jamais, consciente aussi que la vie n’avait jamais été tendre et que des nuages noirs viendraient une fois de plus à l’horizon. Elle ne voulait pas y penser ce soir. Ce soir, elle voulait s’endormir heureuse, avec la sensation de cette femme dans ses bras qui était sa lueur. « Ne disparais pas. » Et c’était un murmure, qu’elle s’était risquée à formuler en Anglais cette fois, espérant qu’Emma dorme réellement. Bras serrés autour de sa camarade, elle laissa finalement le sommeil la prendre sur une note paisible qu’elle n’avait presque jamais. Tant et si bien qu’elle ne réalisa même pas que des mouvements s’executaient dans leur dortoir. Le réveil serait peut être rude, mais sur l’heure elle s’en fichait. Dans les bras elle tenait de l’Espoir, et ça valait plus que tout.

« MOONDAYGIRL »

_________________
give me your heart i'll give you mine  hopeless exchange chapter erased they say we're young too young to marry, not too young to die sometimes i wonder how i landed in a mess like this and then you're walking through the door and not a thing goes wrong
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Forgive me, I'm unstable | Luka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forgive me, I'm unstable | Luka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Minos09 : Never forgive, Never forget
» Megurine Luka
» Quand Luka et Lis prennent le large...
» ~ Vocaloid ~
» Ce que vous écoutez en ce moment ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Poudlard :: Les tours :: Salle commune des Serdaigle-