Partagez | 
 

 Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feat : Sophie Turner
Patronus : Kelpy
Baguette : Bois d'Ébène, 34 cm, ventricule de Dragon
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Poufsouffle, Batteuse
Gallions : 1361
avatar
Lisbeth Richards
Neutre

MessageSujet: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Dim 22 Jan - 20:08

 

Lisbeth Richards


 
17 ans
Poufsouffle
17 ans
Sang mêlé
Feat. Sophie Turner

Caractère&Physique

Niveau physique, elle a eu de la chance, il faut bien admettre la vérité. Elle a une chevelure de feu et un visage de poupée. Elle prend soin d'elle, utilise des potions pour rendre ses cheveux encore plus soyeux et fait régulièrement du sport. Elle sait qu'elle en est à un point où elle a tendance à faire forte impression (même au saut du lit) et en est extrêmement fière.

Elle a beau être mignonne, ce n'est pas pour autant qu'elle n'est pas dangereuse. Elle n'hésiterait pas à utiliser de la violence (avec ses poings, sa baguette ou sa batte) si elle en avait besoin ou simplement si elle savait qu'elle pourrait s'en sortir sans grandes conséquences.

Vous remarquerez peut-être qu'elle ne colle pas au stéréotype du Poufsouffle au bon cœur. Mais elle incarne les valeurs de sa maison à sa façon. Elle a tendance à traiter les gens qu'elle rencontre également, même si il s'agit surtout d'ignorer ce qui ne la concerne pas, même si ils sont dans le besoin. Et aussi d'admirer, plus ou moins discrètement, leur physique et de déterminer si elle a envie de tenter son coup.

Elle est aussi travailleuse, quand ça l'intéresse. Pour prendre soin de son apparence, s'améliorer au Quidditch ou séduire quelqu'un, elle ne compte ni son temps ni ses efforts. Elle aime être en compagnie d'autres personnes, créer des liens et avoir toujours quelqu'un pour faire ses devoirs à sa place. Principalement parce que les cours ne l'intéressent pas tant que ça.

Anecdotes diverses

♥ Elle n'a pas d'animal de compagnie. En première année, ses parents ne la pensaient pas assez responsable pour en avoir un et ça ne lui manque pas particulièrement. Elle a toujours utilisé les chouettes de l'école.

♥ Elle profite régulièrement du fait que les cuisines soient juste à côté de sa salle commune. Elle a tendance à avoir un petit creux après les entrainements.

♥ Elle met de côté pour s'acheter un beau balai à elle. Qu'elle aimera d'amour profond et inséparable. Elle en rêve la nuit.

♥ Ses parents n'ont pas eu d'autres enfants. Elle prenait déjà beaucoup d'énergie toute seule.

♥ Ça l'amuse beaucoup que son patronus soit aussi grand. Même si on sait que ce n'est pas la taille qui compte.

 

Raconte moi ton histoire



L'histoire commença le 17 août 1980. Ou neuf mois plus tôt, tout dépend de comment on le voit. Monsieur et madame Richards quittèrent leur petite maison à Bristol dans la précipitation pour voyager par la cheminée jusqu'à l'hôpital. Au moins, ils ne risquaient pas d'être pris dans les embouteillages. Ils étaient tous les deux un peu paniqués, c'était leur premier enfant après tout, et ce genre d'événement est stressant avec ou sans baguette. Les derniers jours avaient été interrompus de disputes, toutes autour du même sujet. Sophie Richards (née Jennings) était tout ce qu'il y a de plus moldue. Bien qu'elle acceptait son mari et le monde dont il était issu, elle était très réticente à aller accoucher dans un hôpital sorcier. Pour une bonne raison, déjà : ses parents ne pourraient pas venir lui rendre visite. Gabriel Richards, quant à lui, trouvait ça stupidement dangereux de ne pas utiliser toutes les ressources à leur disposition pour que la naissance se passe le mieux possible.

Heureusement pour le bébé et pour ses parents, il fut finalement décidé d'accoucher à l'hôpital Sainte-Mangouste. ("Seulement pour le premier !" "On verra bien...") Une infirmière classique aurait sans doute hurlé en voyant les quelques cheveux sur le crâne de la fillette... Mauve. Ils étaient mauves. Clamant que la petite avait hérité des talents magiques de son père et peut-être d'un peu plus que cela, ils tournèrent rapidement au rouge cramoisi lorsqu'elle pleura à cause de la faim puis au bleu ciel lorsqu'elle s'endormit pour quelques minutes. Ses parents étaient confus, mais heureux qu'elle soit en bonne santé. Ils ne réalisèrent que plus tard à quel point cette particularité allait compliquer la tâche d'éduquer leur petite fille.

Pour la protéger, lors de ses premières années, ils la gardèrent autant que faire se pouvait à l'intérieur de leur maison. Au début, ce n'était pas vraiment un problème, Lisbeth n'avait pas vraiment d'opinion sur le sujet, tant qu'on s'occupait d'elle correctement. Quand arriva l'âge de faire des rencontres avec des enfants de son âge, ils ne l'emmenèrent que dans des cercles sorciers où, si les gens s'étonnaient de ses dons, personne ne criait au démon. Pour limiter les dégâts, c'était toujours la tête couverte d'un bonnet qu'elle allait visiter ses grands parents moldus, deux à trois fois par an, tout au plus. Ils durent bien lancer un oubliette par-ci par-là, mais le pire fut évité. (Par le pire, on entend bien sûr être la cible d'un procès pour avoir révélé l'existence de la magie au monde. Il y eut du coloriage sur les murs, un bambin courant partout pour éviter l'heure du bain et d'autres péripéties propres à l'enfance, mais personne ne finit à Azkaban, et c'est le principal.)

En plus de toutes ces précautions, ils entamèrent un laborieux travail : faire en sorte que leur fille maîtrise ses pouvoirs le mieux possible. Alors qu'elle n'avait pas encore fait usage de la magie spontanément, ils s'asseyaient avec elle devant un miroir et lui demandait de changer ses cheveux de couleur. Rose, vert, orange... Jusqu'à ce qu'enfin, vers l'âge de sept ans, son don puisse répondre à sa volonté autant qu'aux émotions du quotidien. Elle savait qu'elle ne devait pas l'utiliser devant les invités, ni dans le jardin, ni quand ils allaient faire les courses. Tant qu'elle restait fermement concentrée, les variations de couleur ou de forme étaient assez mineures pour ne pas être remarquées. Elle avait appris à contenir son don et, si elle sentait qu'il allait lui échapper, à s'isoler le temps que ça passe.

Lorsqu'elle se savait seule, elle aimait jouer à l'apprivoiser. Une demi tête blonde, une demi tête rousse. Ça demandait plus de concentration mais les résultats épatants la faisait rire à chaque fois. Quelques mèches noires dans une crinière violette suffisaient pour que la petite fille roule sur le sol en riant aux éclats. Des boucles comme sa poupée ou des cheveux lisses comme sa maman. Plus longs, plus courts. Mais dès qu'elle entendait des pas dans l'escalier, elle faisait reprendre à sa chevelure son apparence ordinaire, roux pâle, un peu emmêlés, coupés au carré. Quand sa mère ouvrait la porte, il n'y avait rien de particulier à voir, à part sa fille en train de jouer innocemment avec une peluche dans son lit. Sophie souriait, lui rappelait de faire ranger un peu avant de descendre et retournait préparer le souper. Pour elle qui pensait qu'elle n'aurait jamais un enfant comme les autres, cette scène ordinaire lui faisait chaud au cœur. Lisbeth savait que sa mère n'aimait pas la voir utiliser ses pouvoirs. Elle l'avait entendue se fâcher une fois, se disputer avec son père. Alors elle faisait tout pour maintenir l'illusion qu'elle ne s'en servait jamais. Elle n'aimait pas voir sa maman triste. Mais dès qu'elle l'entendait s'éloigner, elle retournait devant le miroir et recommençait à peindre ses cheveux.

Sa lettre d'inscription à Poudlard finit par arriver, ce qui n'était pas vraiment une surprise. Peut-être un soulagement, pour ses parents, de ne plus avoir à maintenir une vigilance constante. Ils pensaient qu'elle ne causerait plus de soucis, une fois dans un château avec des gens comme elle. Les naïfs. Enfin, ce n'était plus vraiment leur problème, n'est-ce pas ? Tant qu'elle ne se faisait pas renvoyer.

Elle ne se fit pas trop remarquer au début. Il y avait beaucoup de monde, partout, tout le temps, et elle n'y était vraiment pas habituée. Il y avait tellement de nouvelles choses à observer et de gens à rencontrer ! Et aussi de dynamiques sociales qui la perplexaient un peu. Un élève d'une année supérieur prit son observation de ce nouvel environnement pour de la timidité et commença à se moquer d'elle. Le coup qu'elle lui envoya lui fit mal à la main, mais le voir saigner du nez fit du bien à son égo. Elle fit perdre quelques points à sa maison, mais certains de ses camarades la félicitèrent, elle n'avait pas été la seule à se faire accoster par ce grand idiot.

En deuxième année, elle réussit à entrer dans l'équipe de Quidditch, comme batteuse. Un hobby extrêmement satisfaisant pour elle, et une bonne occasion d'emprunter les balais de l'école régulièrement pour s'entrainer. Et s'amuser. Elle n'était pas une élève modèle mais se sentait comme un poisson dans l'eau en salle de métamorphose. Elle aimait également les cours plus... pratiques. Sortilèges, défense contre les forces du mal, potions... Des cours où elle pouvait clairement voir un usage pour ce qu'elle apprenait. Le reste, elle improvisait, vraiment très moyennement. Ses dons de métamorphomage auraient pu la rendre populaire dès le début mais ses parents avaient passé son enfance a lui dire qu'elle devait les cacher. Elle commençait à se relaxer un peu, se laisser distraire et permettre à sa magie d'agir librement. Elle attirait l'attention, et ça lui plaisait assez, même si elle ne le cherchait pas spécialement à l'époque.

Puis arriva la puberté et avec elle une nouvelle sorte d'attention. Elle n'hésita pas à en profiter. Ses devoirs étaient corrigés par un Serdaigle particulièrement charmant et elle avait plusieurs amis différents, pour l'aider à étudier ses cours. Elle profitait des gens dans son entourage, mais ne s'en sentait pas coupable du tout. Ça ne devait pas les déranger tant que ça, si ils la laissaient faire si facilement, n'est-ce pas ? Elle était très sociale, jamais vraiment seule, toujours partante pour rencontrer quelqu'un de nouveau, discuter ou aller s'enfermer dans une classe vide pour s'amuser un peu. Ce n'était jamais vraiment sérieux cela dit, pas de son point de vue. Elle n'aimait pas spécialement briser les cœurs, mais elle ne s'en voulait pas beaucoup non plus quand ça arrivait.

Elle est nerveuse, cette année-ci. Pour des raisons assez évidentes, le château est subitement devenu bien plus dangereux. (Bien que entre les dragons, le basilic et les détraqueurs, vraiment, on peut se demander qui est en charge de la sécurité.) Après, elle n'est pas non plus violemment contre les mages noirs ? Ils sont méchants, bien sûr, blablabla. Mais ses expériences avec les moldus ont été assez terrifiantes (littéralement, elle était terrifiée de croiser un moldu, ou qu'un d'eux regarde par la fenêtre au mauvais moment). Sa mère est la seule qu'elle ait connu personnellement et ce n'est pas comme si elles avaient une relation idéale. Bref, elle est un peu le cul entre deux chaises. Ou assise par terre, parce que les chaises possibles ne l'intéressent pas beaucoup. Avant tout, elle s'occupe de sa sécurité à elle et si ça veut dire ne pas s'opposer à ce qu'il se passe... Elle n'a pas tant de scrupules que ça. Elle n'avait pas hésité à lécher les bottes roses d'Ombrage quand il le fallait et elle ne va pas s'arrêter maintenant.


 

Et toi ?

Minerva aime les croquettes au saumon ! Coucou à vous ! Ici la personne derrière l'ordi. J'ai 22 ans et je n'ai pas de vie, donc j'ai tendance à trainer souvent sur internet (et par extension sur ce forum ?) J'ai découvert grâce à Akhen et j'ai hâte de jouer parmi vous ♥
 
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marie Avgeropoulos
Code Couleur : #6A5ACD
Patronus : Caracal
& You ... :
Baguette : Tremble | 27cm | Ventricule de cœur de dragon.
Pouvoir : Occlumens / Loup-garou
Metier/Maison : Serdaigle / Poursuiveuse
Familier : Ryûk - Siamois
Gallions : 1042
avatar
Emma Rowle
Partisan

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Dim 22 Jan - 20:11

Et bienvenue officiellement ! ouiiiiii

_________________
What a beautiful mess
[à changer] moondaygirl
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kaya Scodelario
Code Couleur : #B5B093
Patronus : #puma
& You ... :
Baguette : Bois d'ébène; coeur de sphinx; 27 cm. Souple.
Pouvoir : #legilimens
Metier/Maison : #serdaigle - gardien
Gallions : 2417

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Luka Himìrson
Neutre

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Dim 22 Jan - 20:55

Officiellement bienvenue toi Je t'aime déja tu le sais, tout ça tout ça !

_________________
give me your heart i'll give you mine  hopeless exchange chapter erased they say we're young too young to marry, not too young to die sometimes i wonder how i landed in a mess like this and then you're walking through the door and not a thing goes wrong
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Devon Bostick
Code Couleur : #AA0F00
Patronus : Chien du Groenland
& You ... :
Baguette : Noyer noir , plumes de griffon, flexible
Metier/Maison : Attrapeur de chez Gryffondor
Familier : Furet blanc nommé "Wing"
Gallions : 1059
avatar
Juda Y. Snow
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Dim 22 Jan - 20:58

Bienvenue a toi X3

_________________

The only sound is the battle cry
Stars are only visible in darkness. Fear is ever-changing and evolving and I have been poisoned inside. But I, I feel so alive. Nobody can save me now The king is crowned It's do or die #AA0F00
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Lun 23 Jan - 12:18

Bienvenue officiellement !!! amour
Revenir en haut Aller en bas
Feat : sarah shahi.
Code Couleur : silver
Patronus : guepard
Baguette : Cerisier, 29cm, flexible, ch. de vélane.
Pouvoir : sang de vélane
Metier/Maison : Capitaine de l'equipe | Serdaigle
Familier : Rat bleu russe « Lithium »
Gallions : 2978

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Akhen K. Selwyn
Neutre

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   Lun 23 Jan - 12:36

Te voilà validé

Je pourrais te faire un IMMENSE blabla de validation, mais tu sais déja tout ce que je pense de toi ♥️  BIENVENUE CHEZ NOUS ! Que ça soit un peu chez toi aussi lèche
ET JE TE RESERVE TON PREMIER RP AVEC QUI TU VEUX /PAN
Maintenant que tu es validé(e), n'oublie pas de passer recenser ton avatar, ton rôle sur le forum (valable aussi pour les élèves) et ton patronus !

Tu peux aussi aller poster ta fiche de lien, ta liste de rp et aller chercher des rps ! Si jamais tu es encore un peu perdu(e), n'hésite pas à retourner chercher ton orientation et à nous contacter par mp !

_________________
antigone moderne
serdaigle- 7eme année - capitaine de l'équipe de quidditch - vélane par sa grand mère - sang «pur» du coté de son père richard selwyn -  oncle mangemort - experte en potion - photographe  - meileur attrapeur de sa generation — silver moondaygirl c.  

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lisbeth Richards ♥ Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Administration :: Présentations :: Anciennes fiches-