Partagez | 
 

 | eden a. ezekïel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feat : cate blanchett
Patronus : Jaguar
& You ... :
Baguette : If. 28 cm, cheveux d'empousa. Ce n'est pas sa baguette initiale, il a d'ailleurs passé bien des années sans en avoir mais celle ci lui obéït assez. Il l'a acheté chez un marchand de baguette au Moyen-Orient, et il a apporté lui même le cheveux d'empousa. Elle est en If, un bois qui ne choisit que des êtres de grande valeur. Inflexible.
Pouvoir : vampire
Metier/Maison : libraire à l'Acheron
Familier : un moke du nom de gorgo
Gallions : 563
avatar
Eden A. Ezekïel
Neutre

MessageSujet: | eden a. ezekïel    Sam 19 Nov - 23:04

 

Eden Arès Ezekïel


 
Agé(e)
Citoyens
Libraire à PaL
né moldu
Feat. Cate Blanchett

Caractère&Physique

Physiquement ambigu, il est très difficile de discerner si Eden est une femme ou un homme. Créature de la nuit, inaccessible, mais néanmoins poli et sociable, l’individu est de plutôt grande taille et possède des cheveux blonds, qui passent par toutes les tailles au gré de ses envies et par la grâce de la magie qui coule dans son sang. Il aime l’esthétisme, et il s’aime tout particulièrement, ainsi, c’est pour lui un devoir de s’habiller jour après jour, se vétissant principalement de costumes mettant son corps  sous le meilleur des jours qu’il puisse lui donner. Il aime tout particulièrement les chemises pourpres et bleus canards, ainsi que les costumes gris et noirs. Il porte une attention particulière aux ornements qui peuvent se retrouver sur son corps, bijoux, bagues, montres moldues, boutons de manchette, ceinture et écharpe.   Il n’est néanmoins pas si vain que l’on puisse le penser, disons qu’il aime tout simplement être beau, et renvoyer aux yeux des gens l’image de quelqu’un de plus que beau, l’image de quelqu’un au physique parfait. Grands yeux bleus – verts expressifs qui passent au jaune quand il est en colère et laisse parler son coté monstrueux. Il sait néanmoins bien se tenir. Comme si toute son existence, il l’avait passé à essayer de contenir la bête qui existe en lui. Bien sur, il faut qu’il se nourrisse, bien sur il sait qu’il faut du sang humain sans quoi il peririrait et diable ! il a encore tellement de choses à voir, tellement d’art à découvrir.

Doté d’un très fort charisme, la créature – il préfère que l’on utilise un pronom masculin en parlant de lui, la vie est plus aisée ainsi – n’a pas spécialement de mal à séduire les personnes, à obtenir ce qu’il veut. Il sait cependant ce que cela fait de se battre pour quelque chose que l’on veut vraiment, il a déjà donné, et il porte dans ses yeux les marques de quelqu’un qui a trop souffert. C’est peut être parce qu’il a trop vécu, parce qu’il a passé plusieurs époques, dont il a été à la fois acteur et témoin.  Ou c’est peut être tout simplement, parce qu’il cultive aussi ce coté mystérieux.  Cynique, il affronte la vie comme elle vient, et il sait ne pas prendre les choses d’une manière trop grave.

Anecdotes diverses

Il a longtemps craint le soleil, mais avec les années qui passaient il a trouvé une formule de protection. Il faut qu'il la renouvèle fréquement, et il ne peut pas resté exposé trop longtemps sans quoi il connaitrait un sort plutot funeste. C'est un grand amateur de poésie et de littérature classique, il a eu l'occasion d'apprendre plusieurs langues pour profiter des classiques dans leurs langues originelles Il croit en de vieilles déïtés grecques et il lui arrive fréquement de prier pour elles. De même il a tendance à glisser une pièce de monnaie dans la bouche de ses victimes, pour payer leur passage aux enfers. Il y'a cependant des victimes pour les quelles il ne laisse pas d'obole. Les trainées, qu'il abhorre plus que tout, et les mauvaises personnes. Il n'aime pas forcément se servir de sa magie. Il possède néanmoins une baguette, dont il se sert pour transplaner, ou pour quelques sortilèges de nettoyage. Pour les combats, il préfère se battre à main nues. Il n'apprécie pas vraiment la compagnie des autres vampires. Il y'a une de ses amies qui lui donne régulièrement son sang pour pas qu'il ait besoin de tuer pour survivre.    Du à son trés grand age, il a traversé différentes époques de l'histoire, dont il préfère eviter de parler. Cependant, il lui arrive parfois de se mettre à raconter avec vivacité les erreurs dans les livres qu'il vend. Il a tendance à fasciner les étudiants un peu. Il tient sa librairie à Pré-Au-Lard depuis 20 ans maintenant, il s'y est installé un peu par hasard, mais il a batti Acheron sur des ruines fumantes, et il n'est pas décidé à le laisser à quelqu'un d'autre.   Il possède un Moke femelle, un petit lezard magique qui retrecit à volontée. Elle se nomme Gorgo, et il aime la porter sur son épaule, et la laisser gambader librement. Il n'aime pas les mangemorts, et si il refuse clairement de prendre parti dans cette guerre, il n'était pas non plus un ami d'Albus Dumbledore pour rien. Sa mort l'a grandement attristé, et si l'occasion se presentait à lui de le venger, ou bien d'aider l'élu, peut être qu'il la saisirait.  
 

Raconte moi ton histoire



Lumière sur une scene de crime. Le corps sans vie d’une fille de joie est retrouvé exsangue dans une ruelle presque deserte de Londres, et tandis que s’affairent quelques badauds et les autorités, une silouhette diaphane s’échappe dans la nuit ; ses pas son calmes malgré l’ambiance et le chahut de la cohorte autour de lui, et ses cheveux blonds luisent quelque peu sous un reverbere à la lumière lancinante. Un liquide pourpre perce au coin de ses lèvres, goutant sur le sol dans un ploc timide, et il esquisse un sourire satisfait. Ce soir, la chasse fut bonne. Et ce soir encore, il ne rentrera pas le ventre vide. La femme sur le sol n’est que la troisième depuis qu’il a remit les pieds à Londres et déjà les médias suspectent un tueur en série. Ce n’est pas tout à fait ça. Ce n’est qu’un besoin. Il s’adaptera. Les temps changent. Le monde est à l’aube d’une guerre que les non magiciens ne suspectent même pas.  


— Angleterre 1971.


« J'aime le souvenir de ces époques nues, dont Phoebus se plaisait à dorer les statues...»


410. BC La plaine au Nord de est nimbée de sang, et aucun des guerriers en présence ne repartira chez lui. Les soigneurs et les prêtresses viendront plus tard, glisser quelques oboles dans les bouches de leurs morts, de ceux qu’elles jugeront dignes, tandis qu’a jamais les autres se verront condamnés à errer dans les champs d’Asphodèles sans payer leur passage au nautonier habile et implacable.  Ils finiront alors peut être par devenir de simples âmes en peine, oubliés de tous, et personne jamais ne s’en souciera. Les guerriers laissent derrière eux, femmes et enfants, pères trop vieux pour la guerre ou frères infirmes, et cette fois ni les Grecs, ni les Spartiates ne sortiront vainqueur. Et tandis que Phoïbé s’élève dans le ciel, chassant de son voile obscur la course de son frère radieux, une créature arpente les cadavres, touchant leurs cou à la recherche d’un poul, reniflant leurs blessures et cherchant comme un souffle. Qui est elle ? Que cherche elle ? Seule elle le sait, et quand elle s’arrete en soulevant les bras d’un des soldats à la cape rouge, dont le ventre est percé d’une lance, elle les relache aussitôt fronçant vaguement les sourcils. Il y’avait quelque chose. Peut être que les actes encore étaient faisables ? La bête pousse un cri, et prend sur toutes ses forces pour soulever le corps inerte.

 «  Qui es tu créature ? Qui es tu et où suis-je ?»
«  Ne parle pas. Bois. Tu as besoin de force et de repos. »

Le liquide est épais et s’insinue doucement dans la gorge du garçon aux cheveux de blé maculés de sang, qui le boit sans faillir, tandis que ses yeux verts perdent leur étincelle de vie. Il ne sait pas encore que c’est avec les démons qu’il vient de faire un pacte, et l’empousa* sourit, satisfaite. Elle a fait son ouvrage; Hecate en soit ravie.  

Il y’aura des nuits à se damner. Il y’aura des moments volés au temps. Les guerres continueront de faire rage, tout autour et le jeune Agathon, ne vieillira plus vraiment.


49 BC ; la lourde armée de Jules Cesar marche dans les rues de Rome, provoquant effroi et admiration dans la foule, proclamant Cesar comme dictateur a vie, d’une république qui ne serait pour le moment plus qu’un songe, et parmi les soldats un ancien gladiateur a la peau marquée par de lourdes cicatrices, aux yeux jaunes félins, sourit d’un rictus satisfait. Fier de lui. Les traces sur sa peau il les a gagné au prix de bien des coups, au prix de bien des morts, et il est la, toujours droit.

«  Moi j’ai vendu mon âme a des dieux que tu ne connais même pas. »

Agathön. Il s’appelait Agathön, a une époque donnée, dans un temps trés lointain, il a été maudit, par une femme étrange, une disciple de la déesse Hecate, qui lui a donné la vie éternelle et l’Enfer perpetuel. Il a gagné le droit de vivre plus vieux que les autres, d’être plus fort, plus libre, mais il a perdu son plaisir de mourir en même temps que les siens. Il a tout perdu au fond, et fait créature démoniaque il a fait de la vie son nouveau champs de jeu.

« Ton orgueuil te tuera. »
 «  Ou il me fera vivre. »

Passeront les années, les décades, les siècles. On le dira vampire, on le verra partout, sur les champs de bataille de toutes les revolutions, dans les chambrées d’une reine. Tantot blond, tantôt brun, tantôt femme, tantôt homme. Son physique androgyne, passe un peu partout, ses yeux ne seront pourtant eux, jamais oublié. Il vivra de son temps, a toutes les époques. Connaitra les plaisirs de la chair, les plaisirs du jeu, envahira des colonies, et partagera les plaisirs des conquérants.


« Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. »


«  Vampire! »

Le mot est jeté au cours de la revolution Française, et tandis que les français se battent dans tous les sens, l’homme aux cheveux de blé fuit dans le gris de la fumée. Vampire. Ce n’est qu’un mot. Qu’un juron peut être. Qu’un crime reconnu contre la societé, et le corps de la fille de joie tombe sur le pavé tandis que sur son cou deux traces symétriques la vident de son sang. Vampire. Plus tard des livres rendront celebres sa race et ce qu’il est. Vampire. Un peu sorcier. Sorcier. Un peu vampire ?


 «  Moi tu sais, je n’étais qu’un guerrisseur, avant que tout commence. »

1898 Londres.  Le cadavre d’une nouvelle prostituée heurte le sol, et un feuillet de Baudelaire est posé sur son cadavre. L’assassin poete a encore frappé et Jack l’Eventreur est encore trop présent dans les mémoires pour que la ville dorme tranquille. Un petit garçon caché derrière une poubelle aperçoit l’homme et se rapproche de lui, a pas de loups, a pas feutrés… Jusqu’a ce qu’une chute ne divulgue sa présence. Il n’est qu’un vampire, et quand il se retourne, c’est un bout de bâton qu’il remue en face du petit.

 «  Oubliettes. » Le petit oubliera. Eden n'est plus qu'une ombre qui s'enfuit dans la nuit.

«  J’aimerais que tu reste. » Il y'a des femmes qui s'accrochent à lui, à elle, un peu trop. Il y'a des sentiments qui s'évoquent, et des etreintes qui se donnent. Il y'a un sang froid, un peu glacial peut être. Et il y'a des moments où il aimerait être autre. Mais il ne l'est jamais.  «  Tu m'oubliera c'est ainsi. » Et lui il n'oublie pas.  


« Il pleure dans mon cœur, Comme il pleut sur la ville, quelle est cette langueur qui pénètre mon cœur ? .»


Pré-au Lard, 1997, adossé contre un arbre dans un costume noir, l’homme aux cheveux blonds, à l’allure androgyne admire l’horizon. Son regard perdu dans le lointain témoigne de bien des ages, et c’est avec le coeur lourd qu’il regarde Poudlard naitre dans l’ombre du jour. Il aurait aimé naitre a un autre temps, où les sorciers étaient dans des écoles, où les mages n’étaient que peu craints, et où le monde n’était pas guerre. Ce ne fut pas le cas. Son histoire est trop longue, il ne pourrait la conter, prés de 2000 années, un peu plus peut être, ça ne pourrait se dire, et reveur, il caresse la baguette acquise bien des années avant…. Les heures se font grave, et si depuis plus de 20 ans, il a ouvert sa boutique dans cette ville de sorcier, son ami est mort désormais, l'un de ceux qu'il aurait gardé le plus longtemps, et se lève un mage noir qui portera de sombres heures. Les temps sont rudes peut être. Et Lui, il reste la, il n'oublie pas. Il sera la mémoire. Il sera défenseur si il le faut. Il sera neutralité aussi et havre de paix pour ces enfants cherchant à se sauver.  


 

Et toi ?

  Cay un secret qui n'a rien de secret. Je suis déja la ! Et je suis parfait sous ce feat.
 

_________________

But it hurts to be alive my friend. In this silent tide... we're driftwood passing by.  
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Finn Wolfhard
Code Couleur : #EBB100
Patronus : Loir
& You ... :
Baguette : Bois de frêne, crin de licorne, flexible
Metier/Maison : Poufsouffle
Familier : Tevildo le chat blanc
Gallions : 971
avatar
Stanley Underwood
Victime

MessageSujet: Re: | eden a. ezekïel    Sam 19 Nov - 23:26

Rebienvenue a toi 10

_________________

I will never give up on you
And I'll show you the road to follow. I'll keep you safe 'till tomorrow I'll pull you away from sorrow. I see the real you even if you don't I do #EBB100
Revenir en haut Aller en bas
Feat : cate blanchett
Patronus : Jaguar
& You ... :
Baguette : If. 28 cm, cheveux d'empousa. Ce n'est pas sa baguette initiale, il a d'ailleurs passé bien des années sans en avoir mais celle ci lui obéït assez. Il l'a acheté chez un marchand de baguette au Moyen-Orient, et il a apporté lui même le cheveux d'empousa. Elle est en If, un bois qui ne choisit que des êtres de grande valeur. Inflexible.
Pouvoir : vampire
Metier/Maison : libraire à l'Acheron
Familier : un moke du nom de gorgo
Gallions : 563
avatar
Eden A. Ezekïel
Neutre

MessageSujet: Re: | eden a. ezekïel    Sam 19 Nov - 23:49

Merci ❤︎

_________________

But it hurts to be alive my friend. In this silent tide... we're driftwood passing by.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: | eden a. ezekïel    Dim 20 Nov - 0:11

La perfection coeur

Te voilà validé

Je bave un peu trop sur mon clavier là 02
Amuse toi bien avec ce nouveau personnage tout parfait ! love

Maintenant que tu es validé(e), n'oublie pas de passer recenser ton avatar, ton rôle sur le forum (valable aussi pour les élèves) et ton patronus !

Tu peux aussi aller poster ta fiche de lien, ta liste de rp et aller chercher des rps ! Si jamais tu es encore un peu perdu(e), n'hésite pas à retourner chercher ton orientation et à nous contacter par mp !
Revenir en haut Aller en bas
Feat : cate blanchett
Patronus : Jaguar
& You ... :
Baguette : If. 28 cm, cheveux d'empousa. Ce n'est pas sa baguette initiale, il a d'ailleurs passé bien des années sans en avoir mais celle ci lui obéït assez. Il l'a acheté chez un marchand de baguette au Moyen-Orient, et il a apporté lui même le cheveux d'empousa. Elle est en If, un bois qui ne choisit que des êtres de grande valeur. Inflexible.
Pouvoir : vampire
Metier/Maison : libraire à l'Acheron
Familier : un moke du nom de gorgo
Gallions : 563
avatar
Eden A. Ezekïel
Neutre

MessageSujet: Re: | eden a. ezekïel    Dim 20 Nov - 11:35

Merci bien ma petite dame !

_________________

But it hurts to be alive my friend. In this silent tide... we're driftwood passing by.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: | eden a. ezekïel    

Revenir en haut Aller en bas
 
| eden a. ezekïel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Administration :: Présentations :: Anciennes fiches-