Partagez | 
 

 Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Sam 28 Oct - 13:25


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey


Bordel quel merde cette soirée Halloween, en tant normal Alec adore faire la fête et surtout quand il s’agit de se déguiser pour faire peur à ses petits camarades. Mais les temps ont changé et les Mangemorts n’ont pas organisé une soirée ordinaire, non elle fut bien sanglante et certains ont même perdu la vie. Notre Don Juan s’en tire plutôt bien, il a prit des coups de poings dans la figure mais un petit passage à l’infirmerie et le tour est joué, il lui reste juste un marque au niveau de l’arcade et un bleu au niveau de la tempe, pas de quoi se plaindre quand on voit l’état de certains et que d’autres sont morts. Il a eut peur pour son meilleur ami, Eamon a bien prit, mais heureusement il va s’en sortir alors il est soulagé. Et puis ses autres amis vont s’en tirer également alors tout ne va pas si mal pour le rouge et or qui prend la direction de la Grande Salle car le petit déjeuner ne va pas tarder à être servit.

Quand il entre par la grande porte il donne un coup d’œil à la table des Gryffondors, pour le moment il ne voit aucun de ses proches, ils ne vont peut-être pas tarder alors il va aller s’installer en les attendant. Alors qu’il s’installe tranquillement son regard s’arrête sur une personne, pas n’importe qui, non quelqu’un qui ne le laisse pas indifférent. La belle et douce Aubrey. Son cœur s’accélère il n’a pas eut l’occasion de vraiment lui parler depuis la dernière fois, certes ils se sont vus lors de la soirée quand ils ont aidé Shay mais bon rien de plus, il se souvient s’être sentit très mal à l’aise et il ne comprend pas pourquoi il ressent ces choses bizarres quand il croise son regard où même quand il pense à elle. Il se rappelle les paroles de sa protégée, Thalia, qui veut lui faire comprendre qu’il a des sentiments pour la Serdaigle. Mais le brun ne veut pas en entendre parler, il n’est pas vraiment du genre à croire en l’amour et il ne veut pas trop y penser.

Il doit tout de même admettre que c’est la première fois qu’il se sent aussi démuni fasse à quelqu’un et qu’il aurait put abandonner l’affaire, pourtant il est vraiment peiné par cette situation et il souhaite vraiment renouer contact avec elle. Alors que son regard ténébreux ne quitte pas la jolie rousse, une fille de sa maison vient s’asseoir près de lui en lui caressant la joue. D’un mouvement de recul il écarte son visage tout en fronçant les sourcils, ça non plus ce n’est pas normal, avant il n’aurait pas dit non à des petites attentions de ce genre, surtout qu’il s’agit d’une fille avec qui il a déjà fricoté plusieurs fois. Mais dégages toi ! La fille n’a pas besoin qui lui dise de s’en aller, cette dernière lui a lancé un petit juron avant de tourner les talons, sûrement vexé par son attitude, mais ça aussi il s’en fou.

Il reporte son attention sur la belle Serdaigle, elle n’est pas seule, mais tant pis il n’en peut plus de ne pas pouvoir lui parler, ni de pouvoir l’approcher. Il se lève rapidement pour aller la rejoindre d’un pas mal assuré, lui qui est toujours sûr de lui, où du moins dans sa démarche, ne l’est pas du tout face à la rouquine. Il se plante devant elle et ses amis. Elle est vraiment magnifique et resplendissante ! Mais qu’est ce que je suis en train de faire ! Il ne peut plus reculer, où si il le fait il aurait vraiment l’air idiot, il se mord la lèvre inférieure avant de prendre la parole de sa voix mélodieuse.

- Salut, excuses-moi de te déranger, on pourrait parler ?

Mais merde ! Parler… Mais parler de quoi, enfin si, mais non, je me suis pas préparé, oh mais quel con ! Il sent une sueur froide lui caresser la nuque, voilà qu’il se sent tout fébrile, vraiment cette fille a un pouvoir sur lui, car pour lui faire perdre le contrôle à ce point là, il faut vraiment y aller. Il passe sa main sur sa nuque, il a l’impression que son cœur va lui exploser dans la poitrine, si elle ne répond pas dans la minute qui suit on risque de le perdre.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Holland Roden
Code Couleur : #ff99cc
Patronus : Rossignol
& You ... :
Baguette : Bois de charme, 29cm, crin de licorne
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Chat birman du nom de Coconut
Gallions : 235
avatar
Aubrey C. Grimm
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Sam 28 Oct - 21:27



Can't keep my eyes off of you

Aubrey ft. Alec
Son uniforme épousant parfaitement sa silhouette, la Grimm s'était levée aux aurores, comme à son habitude. Elle avait besoin de ce petit temps à elle le matin, histoire de s'assurer que son allure serait aussi impeccable que ses notes. Elle optait toujours pour un peu de fantaisie dans son maquillage : quelle jolie invention ! Elle aimait aussi tester des choses avec ses cheveux, les tresser, les arranger en de jolis chignons, assortir quelques accessoires de coiffure avec des bijoux accordés aux couleurs de sa maison. Elle aimait aussi raviver sa peau d'une teinte un peu plus nacrée, roser un peu plus ses lèvres grâce à son don.
Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, son teint pâle était terne, ses cheveux étaient certes coiffés, mais simplement relâchés dans son dos. Elle n'avait pas prit garde à la rondeur de ses quelques boucles. Elle était restée plutôt naturelle, parce que depuis quelques semaines, c'était différent. Aucune barrette ne venait relever ses cheveux, son cou et ses poignets étaient nus. Aucun bijoux n'avait orné son corps depuis cette altercation qu'elle avait eu avec Alec. Certes, son attitude trompait la plupart de ses camarades, mis à part ses cousins et cousines, et ses amis proches. Mais son coeur, lui, n'avait pas encore réussi à se défaire de la lourdeur de ses sentiments. Ce Gryffondor avait vraiment chamboulé notre métamorphomage qui malgré ses efforts, peinait à stopper ses pensées. Son esprit, lorsqu'il pouvait se permettre un peu de repos, ne chômait pas et se tournait toujours vers ce fameux jour où ses lèvres avaient été en contact avec celles du rouge et or. Lorsqu'elle ne le croisait pas, elle réussissait à tourner son attention vers ses cours et ses amis, vers sa bonne humeur naturelle et la joie qui émanait de son corps et qu'elle souhaitait partager avec ses proches. Mais lorsqu'elle le voyait, c'était comme passer d'un monde en noir et blanc, à un monde en couleur. Ou l'inverse. Parce qu'elle ne savait toujours pas si la souffrance qu'il lui provoquait venait de son absence ou de sa présence.

Petit déjeuner. Comme depuis quelques jours, elle n'avait pas faim. C'était peut-être pour cela aussi que sa mine était si déconfite. Elle prenait toujours soin d'elle, elle était moins maquillée et impeccable, mais elle ressemblait donc à n'importe quelle autre élève. C'était ça qui était bizarre. Elle était là mais elle était discrète, elle souriait mais elle n'était pas rayonnante.
Elle était assise avec quelques amis, elle les écoutait discuter mais elle participait très peu aux conversations, contrairement à d'habitude. Ses yeux étaient rivés sur l'entrée du réfectoire parce qu'elle ne pouvait s'empêcher d'attendre l'arrivée du brun. Là, elle était sûre de l'apercevoir au moins, ce qui était beaucoup moins certain durant les cours. Lorsqu'il était entré dans son champ de vision, elle avait rapidement détourné le regard et était retournée à son petit déjeuner, qu'elle eut du mal à avaler. De temps en temps, elle jetait un coup d'oeil en direction des rouges, discrètement. Elle avait vu cette fille. C'était habituel, et lorsqu'elle l'avait vue aussi tactile avec l'apollon elle avait instinctivement fermé les yeux pour se retourner, une fois pour toute.

C'est pour ça qu'elle ne l'avait pas vu arriver. Sa gorge s'était nouée à la vue de cette fille si proche du septième année. Elle s'était sentie prise de frissons, engourdie par cette image subliminale qui ne voulait plus quitter ses pensées. Lorsque sa voix avait tinté à ses oreilles, elle l'avait reconnue, mais avait pensé rêver. Elle ne s'était pas rendue compte qu'il était réellement derrière elle, et que ses paroles lui étaient adressées. L'une des Serdaigle à ses côtés l'avait remuée avec un coup de coude, et elle s'était retournée pour que ses prunelles viennent finalement jauger le jeune homme. Son souffle fut coupé, elle n'avait pas tout comprit, mais il avait parlé depuis déjà quelques secondes alors elle secoua sa tête et répondit rapidement.

- Bonjour, Alec. Je.. euh, de quoi ? Oui d'accord. Elle souffla un bon coup et s'adressa ensuite à ses camarades. A tout à l'heure.

Tout ça, elle l'avait dit tellement vite qu'elle s'était presque étouffée avec ses mots. Mais elle ne voulait pas inquiéter ses camarades alors elle les gratifia d'un sourire et se leva sans un mot de plus. Elle n'osa pas regarder le brun, même avec toute la volonté du monde alors elle le contourna simplement pour longer les grandes tables de la salle. Une fois la sortie dépassée, elle se décala sur le côté pour aller s'adosser au mur, à l'abri des regards. Ils entendaient encore largement le brouhaha du repas, mais les autres ne les entendraient pas. Il n'était pas utile d'aller plus loin, n'est-ce pas ? Cette discussion allait être courte de toutes façons, ils n'allaient pas épiloguer. Ou du moins, c'est ce qu'elle espérait. Elle avait sa petite idée sur le sujet de la discussion, mais était-ce vraiment utile ? Ils allaient bien le savoir. Aubrey se racla doucement la gorge et croisa ses bras sur sa poitrine : il fallait qu'elle paraisse naturelle après tout. Elle n'avait pas envie qu'il la croit sévère, mais elle ne voulait pas non plus lui montrer que sa simple présence provoquait en elle un torrent brutal de sentiments inexpliqués. Alors elle restait là, en silence, attendant qu'il ne daigne prendre la parole. Après tout, il était venu la chercher, peut-être qu'il voulait parler d'autre chose, non ? Elle avait fondu en larmes devant lui mais ce n'était pas rare de la voir dépassée par ses sentiments. Est-ce qu'il s'en voulait encore ? Le silence pesait sur elle comme le poids d'une culpabilité injustifiée. Ou non.

_________________
we're stronger with love
Tell me why you feel that way. I'll help you. I'd do anything for you, you know that. Don't you cry, love. I'm here for you, I mean it. Let me find the best in you. ▬ Oh honey, as long as you smile, you'll be invincible.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Dim 29 Oct - 10:50


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey


Il est en mode panique, elle ne semble pas vouloir se tourner, c’est une amie à elle qui la bouscule pour qu’elle réagisse. Elle bredouille quelques mots puis elle se lève sans croiser son regard, Alec ne sait pas comment il doit le prendre, il se dit qu’elle est trop gentille pour refuser mais qu’elle le fait à contre cœur. Il s’en veut de lui imposer sa présence alors qu’elle souhaite juste être loin de lui, mais lui ne peut pas supporter cet éloignement. Il la suit sans dire un mot, il est vraiment pas bien et il réfléchit à ce qu’il peut lui dire, parce qu’il a réagit un peu sur un coup de tête. Une fois qu’ils ont passé la grande porte, elle vient s’adosser contre le mur en croisant ses bras sur sa poitrine. Ne dit on pas que quelqu’un qui croise les bras n’est pas ouvert à la discussion. Oh non elle ne veut pas me parler, elle doit me trouver lourd ! Le silence devient pesant, oui il est temps de dire quelque chose Alec parce que là ça devient vraiment gênant. Il toussote un peu, puis il se mordille les lèvres tout en fixant le sol, il n’ose pas croiser le regard de la jolie rousse, de toute manière elle ne semble pas vouloir le regarder non plus.

- Désolé de te déranger… Mais… Hmmm…

Les mots ne veulent pas sortir. Il passe une main dans ses cheveux, il est nerveux, c’est la première fois qu’il a un blocage comme ça, non parce que le brun est une vraie pipelette, alors ne pas pouvoir parler est limite inimaginable. Si ses proches le voyaient dans cet état ils se foutraient sûrement de sa gueule. Bon maintenant que tu l’as dérangé autant tout lui dire, enfin non pas tout, mais bordel dit quelque chose ! Il ne doit pas continuer à la fuir du regard alors ses yeux chocolatés cherchent à rentrer en contact avec la douce Aubrey.

- Je sais que j’ai été déplacé l’autre jour, mais n’en parlons plus, je veux pas te perdre, enfin… Euh… Je veux pas perdre contact, tu vois je veux pas qu’on s’arrête là dessus et je veux qu’on essai d’être ami, tu es la cousine de Shay et c’est une grande amie à moi alors ce serait bête qu’on ne soit pas ami également ! Après si tu veux plus me parler alors je respecterai ton choix et je ne viendrais plus t’embêter… Promis…

Cette fois il baisse son regard, il a peur qu’elle lui demande de la laisser tranquille, il vient de lui dire qu’il accepterai mais en vrai il ne peut pas l’accepter, il n’a pas envie de la perdre. Bordel pourquoi elle me fait cet effet ! Non non Thalia dit n’importe quoi… Je suis pas amoureux, juste je l’aime bien et… Merde quoi ! J’espère qu’elle va accepter ! Il se pince les lèvres en attendant la réponse de la jolie Serdaigle, son pied frotte légèrement le sol, il est impatient d’entendre sa réponse, mais également effrayé par celle-là.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Holland Roden
Code Couleur : #ff99cc
Patronus : Rossignol
& You ... :
Baguette : Bois de charme, 29cm, crin de licorne
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Chat birman du nom de Coconut
Gallions : 235
avatar
Aubrey C. Grimm
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Ven 3 Nov - 23:24



Can't keep my eyes off of you

Aubrey ft. Alec
Chamboulée par la demande du brun, la Serdaigle attendait à présent qu'il commence cette conversation. Et elle commençait à être prise d'impatience. Oh elle avait envie de prendre le visage de quelqu'un d'autre et de partir pendant qu'il regardait le sol. Ou alors, elle était à nouveau submergée par l'idée de regoûter à ses lèvres. Oui, c'était surtout de ça dont elle avait envie. Elle avait envie de lui dans son entièreté, de pouvoir passer des journées avec lui sans qu'il n'y ait de doute dans leurs regards, mais ça, c'était loin d'être gagné. Et ça n'arriverait pas, parce qu'il n'était pas un garçon pour elle. La sang mêlé attrapa une mèche de ses longs cheveux qui retombait sur son coude croisé, avant de la frotter doucement entre ses doigts. Elle avait du mal, mais elle tentait de le regarder. D'observer ses gestes. De comprendre ce qu'il voulait tant qu'il ne parlait pas parce que sincèrement, ça commençait à lui faire peur. On aurait dit deux gamins incapables de se faire mutuellement des excuses, ou quelque chose comme ça. Ni l'un ni l'autre n'arrivait à prendre la parole, et même lorsqu'il avait essayé, ça n'avait pas été concluant. Elle était loin d'être méchante, et pourtant, il semblait tellement hésitant qu'on aurait pu le croire craintif. Ses bras serrés sur sa poitrine n'étaient pas là par sévérité, mais plutôt pour se protéger d'une discussion qu'elle n'avait pas envie d'avoir, par peur du rejet. Enfin, c'était un phénomène psychologique quoi. Elle avait peur qu'il lui dise quelque chose dans le genre de "Il faut que tu arrêtes de m'observer comme ça, ça devient gênant". Non parce que si ça se trouve, c'était flagrant. Aubrey commençait à angoisser, à sentir la chaleur monter dans son corps. Jusqu'à ce qu'il ne prononce cette fameuse phrase.

La redondance du mot "ami" lui brisa le coeur un peu plus. La rouquine n'avait toujours pas relevé son regard vers celui du rouge et or, parce qu'elle sentait que ses prunelles s'embuaient à nouveau. Elle ne pouvait pas craquer. Est-ce qu'il le faisait exprès ? Insister ainsi, est-ce que c'était vraiment utile ? Non. Il n'était pas comme ça, il n'avait probablement pas fait attention et pourtant ça lui avait fait très, très mal. Mais il partait d'un bon sentiment, non ? Il ne voulait pas perdre une amitié qui n'avait pas encore commencé... Bien. Il lui accordait un peu d'importance. Peut-être qu'elle était pour lui quelqu'un dont il avait envie de s'entourer. C'était le genre de compliment qu'elle adorait recevoir. C'était ce qu'elle voulait provoquer chez les gens. Un sentiment de confiance, de convivialité ? Un peu comme si à chaque fois qu'ils se retrouvaient à ses côtés, ils avaient l'impression d'être avec la bonne personne. Elle voulait être l'ami de tout le monde, elle aurait aimé que tout le monde l'apprécie mais elle n'était pas assez naïve pour croire que cela était possible. Mais ce qu'elle aurait aimé, là, de suite, c'était qu'Alec veuille bien partager son bonheur avec elle. C'était ça, être amis, oui. Mais là, elle ressentait un manque énorme toujours bien ancré dans sa poitrine. Dans son corps tout entier. Le manque d'un sentiment qui la paralysait alors que son interlocuteur n'en n'éprouvait probablement pas une once à son égard.

- J'accepte...

Non. Ce n'était pas suffisant comme réponse. Mais on vous le promet, elle ne lui en voulait pas et elle ne voulait pas le blesser. Tout ça n'était qu'involontaire mais... Elle ne savait pas quoi lui dire d'autre ? Il ne voulait plus parler de ce qu'il s'était passé, soit. Et il lui avait bien fait comprendre qu'il voulait rester ami avec elle. C'était mieux que rien, n'est-ce pas ? Est-ce que ça ne serait pas pire ? Ca, ils le verraient au fil du temps. Parce qu'Aubrey, elle, elle aurait voulut lui dire qu'elle voulait bien plus que ça avec lui et qu'elle avait envie de bannir ce mot de son vocabulaire. "Ami". Qu'est-ce que ça voulait dire ? T'es sympa mais c'est tout ? Ta cousine est mon amie alors on ne peut pas s'ignorer éternellement ? La rousse déglutit soudainement. Ces sentiments qui revenaient... Sa peau passa soudainement au rouge, au vert, au bleu. Au rose aussi, puis au orange, avant de reprendre sa pâleur naturelle. Effets secondaires d'un don non maîtrisé ? Pas du tout. Elle le maîtrisait en temps normal, mais si elle ne trouvait pas d'échappatoire, alors elle allait tenter de se souvenir de qui elle était. De penser à Shay ? Je ne sais pas. Elle n'avait pas réfléchit en changeant sa peau de couleur de cette façon, mais ça l'avait un peu calmée. Alors tandis que la brillance de ses yeux disparaissait peu à peu, elle finit par relever la tête vers le gryffondor pour lui offrir un petit sourire. Elle n'arrivait pas à faire mieux, pour le moment. Mais il fallait bien que ses gestes accompagnent ses paroles, non ? Elle faisait de son mieux, mais sincèrement, c'était vraiment loin d'être facile. Parce que si elle savait comment faire, elle aurait commencé à lui hurler dessus. Elle l'aurait secoué, elle lui aurait demandé pourquoi il était comme ça ? Pourquoi il s'était senti obligé de venir aujourd'hui. Pourquoi il ne voulait pas d'elle, comme elle voulait de lui.

_________________
we're stronger with love
Tell me why you feel that way. I'll help you. I'd do anything for you, you know that. Don't you cry, love. I'm here for you, I mean it. Let me find the best in you. ▬ Oh honey, as long as you smile, you'll be invincible.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Sam 4 Nov - 13:02


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey


Son cœur bat très fort dans sa poitrine, il a l’impression que les secondes durent des heures, il n’a jamais ressentit une telle angoisse face à une fille. Elle accepte. Soulagement. Il sent une pression s’en aller de ses épaules, cependant il n’est pas rassuré face à la réponse de la jeune femme. Certes elle est d’accord, mais elle ne dit rien d’autre, il n’arrive pas à savoir si elle le fait par dépit parce qu’elle n’ose pas le remballer où parce qu’il est proche de Shay. Il fait une petite grimace avec sa bouche, puis il remarque le changement de couleurs qui défile sur le visage de la belle Aubrey. Qu’est ce que ça signifie ? Il se doute bien qu’elle est métamorphomage comme sa cousine, mais pourquoi à ce moment précis, elle est contente, elle est énervée, elle est gênée, il n’en sait rien et il commence vraiment à être sur les nerfs. Oh elle sourit ! C’est bien un sourire qu’elle vient de lui faire où il a rêvé, non parce qu’il est faible alors il n’est pas tellement certain que ce soit bon signe. Ben peut-être que c’est à lui de parler du coup ? Il se gratte l’arrière du crâne tout en affichant ce petit air soucieux.

- C’est cool alors !


Sa voix est faible. Cool ? Sérieux ? Idiot tu n’as rien trouvé de mieux à lui dire ? Il se mord la lèvre inférieur, tellement fort qu’il se met à saigner. Imbécile ! Il ne comprend pas pourquoi il est dans tous ses états, enfin si il le sait, c’est parce qu’il ne sait pas si elle est contente ou pas de garder contact avec lui. Peut-être qu’elle le trouve lourd et qu’elle en a marre de sa tronche. Et si Thalia a raison, si elle en pince pour lui et que le fait de garder un contact avec lui n’est pas bon pour elle car il lui fait du mal. Non ça ne peut pas être ça. Il ne veut pas trop y croire, car si c’est le cas, cela voudrait dire qu’il doit la laisser partir et il n’en a pas envie. Et si il était amoureux ? Non ça non plus il ne veut pas y penser pourtant il voit bien que sa façon de réagir n’est pas comme à son habitude, il est tout nerveux et il ne peut s’empêcher de l’admirer, de la contempler. Il ressent vraiment le besoin de l’approcher, de lui parler et vu que jusqu’à maintenant il ne pouvait pas le faire, il se contentait de la regarder, de l’observer en faisant attention à ce qu’elle ne le voit pas faire. Oui c’est étrange, surtout venant du brun, mais bon revenons à nos moutons, la Serdaigle est devant lui alors il doit se bouger un peu si il ne veut pas la faire fuir une nouvelle fois.

- Hmm… ça te dit qu’on mange un bout ensemble du coup ? Où peut-être tu préfères retourner avec tes amies, je comprendrais et voilà quoi…

Arrêtes de parler ! Mais bon c’est pas trop mal cette proposition, en plus il lui laisse le choix de retourner avec ses amies, ce qui veut bien dire qu’il ne l’oblige à rien. Non parce que cette fille est tellement gentille qu’il a peur qu’elle accepte parce qu’elle n’ose pas le contrarier. Il a du mal à garder ses yeux en contact avec les siens, elle le déstabilise beaucoup, il se sent vraiment idiot face à elle et il se dit qu’elle doit vraiment le trouver bête où bizarre. Il mordille une nouvelle fois sa lèvre inférieure, il faut vraiment qu’il arrête de faire ça quand il stresse car il va vraiment finir par se faire mal.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Holland Roden
Code Couleur : #ff99cc
Patronus : Rossignol
& You ... :
Baguette : Bois de charme, 29cm, crin de licorne
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Chat birman du nom de Coconut
Gallions : 235
avatar
Aubrey C. Grimm
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Dim 5 Nov - 16:16



Can't keep my eyes off of you

Aubrey ft. Alec
Cool n'était probablement pas le mot qu'elle aurait choisi, mais s'il était satisfait, alors elle devait l'être elle aussi, n'est-ce pas ? Au moins, ils se côtoieraient sans aucune ambiguïté et ils pourraient enfin engager des conversations normales. Elle pourrait enfin arrêter de fondre devant ce mordillage incessant qu'il opérait sur ses lèvres. Elle pourrait arrêter de craquer devant ses beaux yeux et ranger ses pulsions sentimentales et sexuelles qui ne cessaient jamais d'électriser son corps lorsqu'il était dans les parages. Ca paraissait insurmontable mais c'était probablement beaucoup plus facile que ce qu'elle pensait, n'est-ce pas ? Elle allait se conduire avec lui comme avec n'importe quel autre garçon et arrêter de bégayer en sa présence. Elle pourrait être elle-même ? Elle l'espérait tellement fort qu'elle avait à peine entendu sa proposition. Et pourtant. L'image d'un repas partagé en toute amitié avec le rouge et or provoquait à la métamorphomage un sentiment de gêne dont elle n'avait jamais imaginé l'ampleur. Impossible. Elle voulait passer du temps avec lui, évidemment. Mais... Non. Non, non. Inimaginable même. L'adrénaline se prenait de son corps rien qu'à l'idée de rentrer dans la grande salle et de se mettre à petit déjeuner à ses côtés. Pour combler les attentes de ses amis, Aubrey avait toujours été prête à tout. Mais ça ? Aussi ridicule soit-il, ça la tétanisait sur place. Elle n'arrivait pas à prendre sur elle. Blocage ? Il n'y avait probablement pas d'autre mot pour définir son sentiment actuel.

- J'ai.. Je.. Non, Alec. Je n'ai pas très faim. Peut-être un autre jour ?

Son sourire était si triste qu'elle n'arrivait même pas à imaginer sa propre expression. Elle passa une main dans ses longs cheveux et déglutit doucement. C'était dur, vraiment trop dur et elle commençait déjà à regretter de lui avoir dit oui. Mais c'était le coup du moment, n'est-ce pas ? Ca allait passer. Elle l'espérait du moins. Parce qu'à l'heure actuelle, elle ne se voyait pas partager un repas avec lui, tout simplement. Elle ne se voyait pas agir avec lui comme avec n'importe qui d'autre. Parce qu'il n'était pas n'importe qui. Il n'était pas son ami. Ses amis ne la mettaient pas dans cet état. Il n'était pas cette simple connaissance ou une personne avec qui elle voulait partager ses rires et ses joies. Non, avec lui elle voulait partager l'entièreté de son bonheur. Elle voulait échanger des baisers, des tendresses. Passer des heures entières dans ses bras à regarder le ciel tout en se disant que plus rien ne pouvait lui arriver parce que sa simple présence suffirait à lui donner la sécurité qui lui manquait cette année. Il était ce qu'il manquait à sa vie. Celui, qui manquait à sa vie. Mais ça, elle ne pouvait pas le lui dire. Elle ne pouvait pas lui faire comprendre qu'elle voulait apprendre à le connaître pour qu'il soit beaucoup plus que cet ami avec qui elle pouvait passer du temps dans le plus grand des calmes. Elle n'était pas calme lorsqu'il était là. C'était impossible et même si elle tentait de se défaire de ce coup de foudre qui l'avait frappée en plein coeur, elle ne pouvait pas se résoudre à jouer d'une amitié lambda alors qu'il éveillait en elle tous les sentiments qu'elle avait toujours rêvé d'avoir. Ca n'avait jamais été comme ça auparavant. Elle pensait avoir été amoureuse de ces jeunes hommes qui l'avaient fait tant souffrir. Mais là, elle s'en rendait bien compte. C'était ça, l'amour. L'amour au premier regard qui vous engourdi alors que vous n'avez à peine échangé que quelques mots. Elle ne le connaissait pas tant que ça mais après six ans à vivre dans le même château elle avait assez bien cerné son personnage pour pouvoir clamer avec certitude qu'elle connaissait le Gryffondor. Pas autant qu'elle l'aurait voulu, ils avaient encore beaucoup de choses à découvrir l'un sur l'autre, mais c'était ça, une relation, non? On ne cesse jamais de se surprendre.

_________________
we're stronger with love
Tell me why you feel that way. I'll help you. I'd do anything for you, you know that. Don't you cry, love. I'm here for you, I mean it. Let me find the best in you. ▬ Oh honey, as long as you smile, you'll be invincible.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Lun 6 Nov - 15:17


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey


Non. Le sang d’Alec ne fait qu’un tour quand il entend la réponse de la belle Aubrey. Il a la réponse à sa question, elle a accepté par politesse et gentillesse sa demande d’amitié, mais elle n’a en réalité aucune envie de rester ami avec lui. Il reste bêtement devant elle sans savoir quoi faire, quoi dire, il est complètement bouleversé et attristé. Il ne comprend pas qu’elle ne lui dise pas franchement qu’elle ne veut plus le fréquenter, ni même lui parler, se serait pourtant plus simple et ça lui éviterait de passer pour un gros lourd. Il aimerait lui dire qu’il n’est pas d’accord, qu’il a envie de passer du temps avec elle, mais il a été déjà bien assez pesant avec la jeune femme et il doit se résoudre à abandonner si il ne veut pas qu’elle finisse par le haïr. Son visage affiche une moue attristée, il est rare de ne pas le voir enjoué, mais avec ce qu’il vient de comprendre, c’est difficile pour lui d’arborer un sourire. Il n’a qu’une envie à ce moment précis, disparaître dans le trou d’une souris, où de remonter le temps pour effacer tout ça. Il se mord nerveusement la lèvre inférieure puis il baisse un instant le regard avant de le reporter dans celui de la douce Serdaigle.

- Ok… J’ai compris… Bonne journée Aubrey !

Il n’a pas parlé d’un ton méprisant où contrarié, non il a prit une voix douce et navrée en prononçant ses quelques mots. Il n’a pas envie de faire semblant en répondant à la question qu’elle lui a posé. Il sait très bien qu’elle a proposé un autre jour, pour se débarrasser de lui et par politesse. Elle n’a aucune envie de passer du temps avec lui et il doit malheureusement l’accepter. Pourtant il a du mal, beaucoup de mal à le faire, il a toujours cette envie de la prendre dans ses bras, de sentir son parfum et ses douces lèvres sur les siennes. C’est la première fois qu’il ressent ce genre de choses pour quelqu’un, normalement il aurait lâché l’affaire depuis bien longtemps et il aurait même été énervé par ce genre de situation, il n’aime pas qu’on tourne autour du pot et il aime qu’on lui dise clairement ce qu’on pense. Pourtant il n’en veut pas à la jolie rousse, il comprend, il n’est pas quelqu’un de bien, après tout il l’a embrassé sans savoir si elle désirait partager ce moment avec lui.

Maintenant il sait qu’elle n’a pas du tout apprécié ce baiser et qu’il peut à présent faire une croix sur elle et que même garder un contact amical est impossible. Avec beaucoup de regrets il tourne les talons pour repartir dans la grande salle, il traîne un peu des pieds quand il retourne s’asseoir à la table des rouges et ors. Il n’a pas plus faim, chose très rare chez le jeune sorcier qui pense toujours à son ventre. Il a prit soin de s’installer où il n’y a personne, il n’a pas envie de voir du monde, ça aussi ce n’est pas son genre, mais quand il n’est pas dans son assiette il aime se retrouver seul pour prendre du recul. Il sent sa gorge se nouée, il a une sensation vraiment bizarre dans le ventre, comme un nœud qui vient de s’entortiller. C’est gros comme le nez au milieu du visage, notre cher Casanova en pince pour la Serdaigle, il n’y a que lui pour ne pas s’en apercevoir.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Holland Roden
Code Couleur : #ff99cc
Patronus : Rossignol
& You ... :
Baguette : Bois de charme, 29cm, crin de licorne
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Chat birman du nom de Coconut
Gallions : 235
avatar
Aubrey C. Grimm
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Jeu 9 Nov - 20:22



Can't keep my eyes off of you

Aubrey ft. Alec
La bleu et bronze resta figée face aux mots de son supposé nouvel ami. Elle l'avait vexé, elle s'en rendait bien compte et elle s'en voulait énormément pour cela. Elle l'avait regardé s'en aller, haussant ses sourcils sans réussir à l'interpeller pour qu'il revienne. Elle ne savait pas quoi dire. Elle voulait s'excuser, mais elle ne savait pas de quoi.
En réalité, elle le savait pertinemment. Elle voulait lui demander pardon pour ses réactions beaucoup trop importantes, pour sa sensibilité qui lui faisait perdre ses moyens quand il n'y avait pas lieu d'être. Le supplier de revenir parce qu'elle ne voulait pas que ça se finisse comme ça. Son départ lui avait fait comprendre qu'elle ne voulait pas du tout que ça se finisse tout court, en réalité. Ca y est, elle avait comprit. Il avait raison, il était préférable qu'ils soient amis plutôt qu'ils ne se perdent de vue. La rousse leva les yeux au ciel comme si cela allait l'aider à ravaler ses larmes qui lui étaient montées aux yeux. Elle souffla longuement, s'imprégnant de tout le courage qu'elle pouvait trouver et frappa du pied au sol. Elle était déterminée, et elle allait aller lui parler, lui dire tout ce qu'elle pensait. Ouais, c'était bien ça. La sorcière s'avança avec assurance vers la grande porte, posant ses yeux sur la salle avait de tourner les talons en écarquillant les yeux. "Nope, nope, nope" répéta-t-elle incessamment dans son esprit. Elle porta une main à son coeur : elle y était allé un peu brusquement là. En fait, elle avait vu où il s'était installé. Il était seul, heureusement d'un côté mais elle s'était vue lui parler devant tout le monde et ça franchement, c'était pas du tout possible. Ok, bon. Elle irait lui parler simplement, sans soucis, tranquillement. Oui, allez, c'est parti. Une nouvelle inspiration plus tard et voilà notre séduisante rouquine qui repart vers le réfectoire, adressant un clin d'oeil à ses amis alors qu'elle se dirigeait vers la table des rouge et or, l'air de rien. Ah oui, elle était passée en mode Shay un peu : téméraire. Arrivée à bon port, elle passa une jambe par dessus le banc avant de s'y asseoir et d'attraper une pomme bien rouge, comme elle les aimait. Elle releva ses yeux vers le brun.

- Ca se passe bien les cours ?

Elle croisa ses coudes sur la table, levant son bras pour porter le fruit à sa bouche. Son corps tremblait légèrement alors qu'elle essayait de prendre de l'assurance : ça allait être difficile, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Elle ne voulait plus ressentir toutes ces choses alors c'était mieux ainsi. Le choix de ce sujet de conversation lui paraissait judicieux : c'était probablement la chose sur laquelle elle avait le plus de trucs à dire de toutes façons. Ne le connaissant pas si bien que ça, elle ne voyait pas de quoi d'autre ils pourraient parler après tout. La Serdaigle croqua dans sa pomme, doucement, élégante comme à son habitude. Elle mâcha lentement cette texture tandis que le goût sucré éveillait ses papilles. Elle s'en sortait bien pour le moment, hein ? Oui, ça allait. Son corps commençait à se calmer, à répondre normalement à cette situation supposée anodine. Soit. Il allait falloir se conduire avec lui comme avec n'importe qui d'autre. Passer outre cette histoire de baiser qui ne représentait rien pour lui. Après tout, ce n'était pas grand chose, il n'y avait pas de raison qu'elle se mette dans cet état là. Oui, c'était la bonne réponse ça. Le monde autour d'elle était déjà assez tourmenté pour qu'elle se rajoute des problèmes. Ne vous méprenez pas, il n'avait pas ce titre là dans le coeur de la métamorphomage. Il n'était pas un problème, ni une erreur. C'était l'état dans lequel elle se mettait, ses pensées intrusives qui se prenaient de son coeur alors qu'il n'y avait pas de raison que ça se passe comme ça. C'était probablement un tout, elle avait déjà embrassé des garçons sans sentiments. C'était juste, une passade, quelque chose de pas très grave. Oui, c'était ça. Elle avait eu une petite période de doute et de tristesse parce qu'il y avait beaucoup de soucis affectueux qui la rendait nerveuse depuis cette année. C'était tout. Tout allait bien se passer maintenant. Ils étaient amis, alors tout irait bien. Parfait. "Conduis toi avec lui comme tu le ferais avec n'importe lequel de tes proches", pensa-t-elle alors qu'elle lui offrait son plus joli sourire. Après avoir avalé sa bouchée, évidemment.

_________________
we're stronger with love
Tell me why you feel that way. I'll help you. I'd do anything for you, you know that. Don't you cry, love. I'm here for you, I mean it. Let me find the best in you. ▬ Oh honey, as long as you smile, you'll be invincible.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Sam 11 Nov - 16:03


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey


Il ne se sent pas très bien, il a une boule à l’intérieur du ventre et il n’aime pas ça. Non il n’a pas l’habitude de ressentir cette chose étrange pour une fille et il aurait préféré ne jamais connaître cette sensation qui l’empêche de sourire. Il s’en veut terriblement d’avoir offenser la jolie rousse, ça lui apprendra à n’en faire qu’à sa tête et surtout à suivre ses envies. Il laisse échapper un soupir, puis il relève le visage en sentant une présence s’installer près de lui. Il n’en croit pas ses yeux, elle est juste devant lui en train d’attraper une pomme et de lui parler. Il reste un instant bouche bée comme-ci il venait de voir un fantôme, il est étonné, il était certain qu’elle ne voulait plus l’approcher, plus lui parler, peut-être qu’il rêve éveillé. Il se pince l’avant bras. Aïe ! Non il ne rêve pas la belle Serdaigle est bien face à lui en train de lui offrir un sourire des plus charmants. Il se remet en place, parce que bon être avachit ça ne le fait pas devant une séduisante demoiselle, il toussote avant de répondre à sa question. Non parce que la regarder sans pouvoir détacher son regard du sien et rester muet ne va pas la faire rester.

- Euh… Bah oui oui très bien… C’est un peu trop différent à mon goût mais ça se passe bien dans l’ensemble ! Et toi ?

Il n’a pas prit le temps de reprendre sa respiration, il faut dire qu’elle l’a prit de court, il ne s’attendait tellement pas à voir son doux visage. Non il ne doit pas penser à ce qu’il est en train de penser, donc en gros c’est déjà trop tard car en voyant son joli minois aussi près il ne peut que repenser à leur baiser échangé. Il se pince les lèvres, puis il détourne son regard vers des viennoiseries qui en tant normal n’aurait pas fait long feu, mais devant Aubrey il doit bien se tenir. Si il se jette dessus comme un morfale qui n’a pas mangé depuis dix jours ça ne va pas le faire. De toute manière son ventre est bien trop noué pour qu’il arrive à avaler quelque chose. C’est fou comme tu me fais de l’effet ! Pendant un fraction de seconde il pense avoir parlé à voix haute, son cœur s’est emballé immédiatement, mais il se reprend très vite, il doit arrêter d’être déstabiliser par la bleu et bronze. Bordel arrêtes d’être aussi perturbé, ça te ressemble pas, soit comme avec tes amis au lieu d’être un parfait idiot ! C’est vrai pourquoi il n’arrive pas à être naturel et décontracté, lui que rien ne perturbe, est troublé par une innocente jeune femme. Elle est vélane c’est pas possible autrement ! Ça expliquerait tout et au fond se serait rassurant pour le brun de savoir qu'il ne s'agit que d'un don qui agit ainsi sur tous les hommes qui croisent son chemin. Mais en même temps il ressent une petite pointe de jalousie, non il n'a pas envie que tous les hommes ressentent la même chose que lui pour elle. En même temps c'est logique qu'ils sont tous sous son charme vu qu'elle est très belle et attirante. Oh merde ça craint là ! Il prend un grande inspiration puis son regard vient à nouveau se poser dans les siens, il lui offre son plus beau sourire, quoique un peu crispé pour le coup,
mais ce n'est pas de sa faute si il est tout bizarre en sa présence.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Holland Roden
Code Couleur : #ff99cc
Patronus : Rossignol
& You ... :
Baguette : Bois de charme, 29cm, crin de licorne
Pouvoir : Métamorphomage
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Chat birman du nom de Coconut
Gallions : 235
avatar
Aubrey C. Grimm
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Dim 12 Nov - 1:13



Can't keep my eyes off of you

Aubrey ft. Alec
C'était dur, vraiment très dur et pourtant, elle ne fuyait pas. Non, elle s'était mise en tête de devenir amie avec ce garçon alors elle s'y tiendrait. Malgré sa sensibilité, la bleu et bronze était une jeune femme déterminée qui n'abandonnait jamais ses objectifs. Allez, tout ça, c'était passé maintenant. Les premiers moments seraient les pires mais avec le temps, ils s'habitueraient l'un à l'autre et tout serait beaucoup plus facile. C'était une évidence, hein ? Non parce que si elle continuait de se répéter de telles choses, pour le moment, elle était loin d'y croire. La métamorphomage posa sa pomme entamée sur la table avant de déglutir doucement. Les mimiques du brun étaient loin de la mettre à l'aise et ça ne l'aidait pas dans sa quête de la normalité. Tout ça sonnait vraiment très faux, mais il fallait bien faire des efforts et passer outre ce malaise qui s'était installé entre eux. Ca se voyait à dix kilomètres qu'ils n'étaient pas du tout prêts pour ça, ni l'un, ni l'autre. Mais maintenant, ils ne pouvaient plus reculer. Alors elle éviterait de regarder ses yeux hypnotisants trop longtemps et elle répondrait à ses sourires sans s'attarder dessus pour ne pas craquer sous son charme. Oui, ça allait fonctionner.

- C'est vrai que c'est pas évident, mais on s'en sortira. Comme toujours !

Un léger sourire se dessina sur son visage : rassurante. Elle avait envie d'oublier tout cela et de croire encore à une possible paix après la tornade. Elle avait encore l'espoir d'un retournement de situation majeur, d'une révolte bénéfique à cette souffrance infligée par celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. C'était probablement l'une des choses qui la maintenait en vie. Si le confort dans lequel ils avaient vécu jusque là leur avait été retiré, cela n'empêcherait pas la rouquine de s'instruire comme il se doit. Elle assouvissait sa curiosité grâce à ses heures d'études à la bibliothèque, puisque certains de ses cours avaient été échangés contre des leçons grotesques. Elle avait besoin de ça. Elle avait besoin de s'enrichir pour pouvoir être plus forte, pour pouvoir atteindre ce but de vie qu'elle voyait comme parfaite. La sorcière secoua la tête pour se sortir de sa rêverie et adressa un sourire légèrement malicieux à son camarade.

- Pour le moment je n'ai toujours pas de mal avec les cours. Enfin, avec l'apprentissage. Mais je commence à angoisser à l'idée des cours pratiques. J'ai peur de devoir me révolter et que ça tourne mal pour être honnête.

Elle s'était un peu penchée en avant pour lui avouer ses idées de révolte, comme un secret. Après tout, on n'était jamais à l'abri des oreilles malicieuses ici. Tout le monde n'était pas bien avisé, peu importe la maison dans laquelle ils étaient. Même si pour elle il était impensable de croire que tous ces "méchants" étaient nés mauvais, elle ne dénigrait pas le fait de devoir se battre pour survivre. Malgré ses airs de fille douce et chaleureuse, elle était une sorcière douée en sortilèges. Membre de l'armée de Dumbledore, elle était prête à se battre s'il en était nécessaire. Mais voilà, c'était loin d'être une chose qui lui plaisait et elle était loin de faire partie de ceux qui engendraient une bagarre pour une raison simpliste. Mais elle n'était pas du genre à se laisser faire, elle pouvait et savait comment défendre sa cause. Si cela devait finir ainsi, alors elle n'hésiterait pas à dégainer sa baguette. Si une guerre devait éclater dans le château, elle ne céderait pas à la peur, elle se l'était promis. Elle s'était déjà sentie assez inutile durant cette soirée d'Halloween où elle était arrivée bien trop tard pour protéger ses proches. Mais voilà : une dispute sur des idées émises n'était pas judicieux pour elle, pas maintenant. Jamais en fait. C'était pour cela qu'elle avait parlé tout bat. Parce qu'elle ne voulait pas qu'on la prenne en chasse pour avoir émit l'hypothèse de rébellion.

_________________
we're stronger with love
Tell me why you feel that way. I'll help you. I'd do anything for you, you know that. Don't you cry, love. I'm here for you, I mean it. Let me find the best in you. ▬ Oh honey, as long as you smile, you'll be invincible.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Marlon Teixeira
& You ... :
Gallions : 268
avatar
Alec Bowman
Neutre

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   Jeu 16 Nov - 12:49


Can't take my eyes off of you


J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.

Alec & Aubrey



Il boit chaque mot qu’elle prononce, il aime son visage harmonieux, sa belle chevelure rousse, ses lèvres délicates. Il se rappelle ce fameux baiser, celui qui l’a transporté dans un monde de douceur et qu’il désire tant retrouvé. Non il ne doit pas s’attarder sur sa bouche, la tentation est bien trop grande. La présence de la jolie rousse lui cause des tourments,  mais pour rien au monde il souhaite être loin d’elle. Peur ? Révolter ? Oh non faut pas qu’elle mette sa vie en danger ! Il sort de sa douce rêverie pour revenir à la réalité. Il ne veut pas qu’elle risque sa vie, il ressent de l’angoisse rien qu’en imaginant le fait de la perdre. Elle ne doit pas se révolter, mais en même temps à ton le choix, non pas vraiment. Ne rien faire serait un acte de lâcheté et ça n’a pas l’air d’être le genre de la douce Serdaigle et puis il ne voudrait pas qu’elle soit une lâche qui fuit devant l’ennemi plutôt que de l’affronter. Alors il va devoir veiller sur elle si jamais ça tourne mal, l’idée ne lui déplaît pas, jouer son preux chevalier lui convient parfaitement. Mais ce n’est pas dit que la belle ait envie qu’il joue ce rôle, au pire il le fera secrètement car il est hors de question qui lui arrive quoique ce soit.

- Je pense qu’il est normal d’avoir peur, moi-même je dois avouer que ça ne me plaît pas la tournure que prend les choses, j’ai vraiment peur pour l’avenir et on doit tous être souder si ça devait mal tourner !

Et ça va forcément mal tourner ! Il fait une petite moue dubitative tout en lâchant un soupir. Il a peur pour ses proches, pour Aubrey, pour sa famille et pour la suite des événements. Il ne doit pas se laisser aller et surtout il doit continuer de croire que les choses vont s’arranger. Garder le moral est la clé pour se donner à fond et pour pouvoir faire des miracles. Alors pour ne pas démoraliser la bleu et bronze, il se reprend tout en lui offrant un sourire qui se veut remplit de tendresses.

- Mais il faut garder espoir, ne jamais baisser les bras, il y a toujours de l’espoir, il suffit d’y croire et de se battre pour ce qu’on pense être juste ! Et si les choses devaient empirer je veillerai sur Shay et toi, je vous protégerais du mieux que je peux en tout cas !

Il baisse un peu le regard, la demoiselle l'intimide malgré elle, c'est étrange pour lui de ressentir ce trac, ça ne lui ressemble tellement pas. Il sait aussi qu’il doit protéger Thalia et toutes les personnes qui lui sont proches. Bien sûre tout le monde devra se battre, mais il est comme ça Alec, il est très protecteur envers les personnes qu’il aime. Et la jolie rousse en fait parti à présent, qu’elle le veule où non, il sent le besoin de prendre soin d’elle. Il sait qu’il est dangereux pour lui d’être trop proche d’elle, il sait qu’il peut être encore tenté, mais si il ne veut pas perdre son amitié il doit tout faire pour se contenir et ne pas céder à la tentation.




_________________
Crazy Little Thing Called Love
Ne me laisse pas m'en aller seul dans les bois. Ne me laisse plus m'éloigner là éperdu. Toi, console-moi, garde-moi encore une nuit. Si tu as l'envie, prends-moi encore, écoute moi une autre nuit. Console moi et berce-moi encore une fois. Est ce que tu voudras ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Can't Take My Eyes Off Of You ♥ Aubrey ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» [Traduction par Belisaria] Rocket Fuel★21 - My Monster with lovely green eyes!
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» What Linus Bruckman Sees When His Eyes Are Closed
» Golden eyes reloaded

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Poudlard :: Rez de chaussée :: Grande salle-