Partagez | 
 

 Isidore | Le sang éclabousse l'existence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité

MessageSujet: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Dim 16 Juil - 13:58



Isidore Goyle

 

 
 
   
Mangemort
Chris Pine
 Justice Magique  
32 ans
Sang-Pur  
Capricorne


Je m'appelle Isidore Goyle ; mais on m'appelle parfois Junior .  Comme je ne suis pas un surhomme mon épouvantard est le suivant ma soeur ; et si vous voulez en savoir plus sur moi sachez que quand je regarde le miroir du risèd je vois le cadavre de mon père et moi sur son fauteuil, que mon sortilège préféré est le Imperium et que quand je respire de l'amortentia elle a les trois odeurs suivantes : Fruits des bois | Feu de bois | Épices .  


QUI ES TU ?   une petite description ?

Qui je suis? Je suis l'héritier d'une des familles les plus méconnues de la lignée de Goyle. Certes, je porte leur nom, mais peu de personnes sont capables de mettre un prénom sur nos visages. Et pour cause, mon père est l'homme le plus secret et le plus avare que je puisse connaître. Ne vous méprenez pas, je hais ce sorcier et je ne cherche en rien à lui ressembler. Bien au contraire,il est bien dans mon attention de le surpasser et de redorer le blason de notre famille, d'imposer notre héritage au sein des Goyle. Je me fiche de savoir combien de gens vont périr pour que je puisse accéder à mes fins, ils ne sont que des obstacles dans ma quête de pouvoir et de notoriété. Vous l'aurez bien compris, la cruauté et l'efficacité sont bien mes deux premières qualités.  Pour mes défauts? Disons que j'ai tendance à me montrer parfois trop sensible et attentif aux personnes qui m'entourent, une perte de temps que je cherche à tout prix à supprimer de mon quotidien. L'élégance et la manipulation sont mes maîtres mots, je suis toujours propre sur moi et je soigne mon langage pour resserrer mon emprise sur ces infectes et stupides proies. Plus tôt,je vous parlais déjà de mon absence de sentiments envers les obstacles vivants. Sachez que je prends un malin plaisir à les faire travailler sur leur sort avant de les tuer, sadique on me décrit comme tel, mais n'ayez crainte votre mort sera grandiose et digne des meilleurs spectacles. Malheureusement, je reste un homme et je me sens obligé de protéger les miens. Ma très chère mère qui me soutient dans mon ascension et mon petit frère qui aspire à me ressembler. La pureté de notre sang fait de nous des personnes respectables et puissantes, je me refuse à me mettre au niveau de mes confrères qui ont souillé leur sang avec des sangs-mêlés. L'honneur de notre lignée est avant tout une priorité.



VOUS ME CONNAISSEZ DEJA VOYONS 02

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Dim 16 Juil - 13:59



Il joue du violoncelle et du piano | Il ne s'empêcher d'écouter de la musique classique lorsqu'il torture des gens | Il s'entraîne tous les jours au duel | Il cache sa bisexualité | Il parle russe, français, espagnol | Il lit beaucoup | Il aime prendre soin de lui | Il note le noms de ses victimes dans un carnet qu'il garde toujours sur lui | Il possède un chien du nom d'Ailan | Il possède un éclair de feu | Il apprécie l'alcool et la cuisine |


PERE CASTOR raconte nous une histoire

Goyle. Nous étions des Goyle et pourtant nous ne cessions de nous prendre des moqueries en pleine figure. Et pour cause, mon père, Isidore, était aussi lâche et discret qu’une crapule. Il n’avait rien contre le Seigneur des Ténèbres, il l’avait aidé dans ses jeunes années, mais depuis que mon paternel avait atteint ses quarante ans, mère ne cessait de me dire qu’il s’était renfermé sur lui-même et que sa présence au sein du reste de la lignée, c’était peu à peu effacée. Personne n’a jamais su le pourquoi de ce changement de comportement et je doute que mon père soit capable de nous donner une véritable explication. Il n’y a aucune difficulté à comprendre que je ne prends pas cet homme en exemple sur mon éducation, il serait complètement stupide de ma part de le faire. Je n’ai  pas envie de passer ma journée à vous marquer mon passé sur un bout de parchemin. Plongez plutôt votre tête dans une pensine avec les fioles à votre disposition.

Juillet 1980

« Junior ! Dans mon bureau tout de suite ! » L’adolescent au regard glaçant et particulièrement trop sérieux pour un môme de quinze ans quitta sa chaise dans un soupir. Il ajusta le col de sa chemise et posa sa main sur la rampe d’escaliers pour rejoindre le deuxième étage de la demeure. Elle était mal entretenue, mais elle ne restait pas moins somptueuse, chose qu’appréciait particulièrement le jeune homme. Il se stoppa sur le pas de la porte et toqua trois fois, on pouvait remarquer une chevalière étincelante à son pouce, héritage de sang-pur. Junior entra donc et referma derrière lui, la pièce était à peine éclairée. Face à lui se trouvait le maître de maison, sa barbe était parfaitement taillée et ses cheveux poivrés lui tombaient sur les épaules. « Est-ce vrai ? » L’adolescent fronça à peine les sourcils avant d’afficher un sourire narquois. « La rumeur du dernier repas de famille père ? Bien sûr, j’ai rencontré le Seigneur des Ténèbres et je lui ai juré fidélité. Je suis l’un de ses partisans. » Il avait employé un ton fier et particulièrement arrogant. Son père frappa la table de son poing et fit tomber sa chaise en se redressant. « Espèce d’imbécile ! Tu ne sais pas dans quoi tu t’engages ! » Il attrapa le premier objet qui lui vint sous la main et le balança sur son fils.

Mars 1981

Isidore Junior Goyle admirait ce qu’il tenait au bout de sa baguette. Une bague faite d’or et d’une pierre si rare qu’il n’avait plus de quoi combler si caprice. Mais cela en valait certainement la peine. Il ne supportait plus de voir son père se prélasser ainsi dans cette demeure alors qu’il enfonçait de plus en plus profond leur héritage. Il se refusait d’être le fils d’un homme aussi répugnant et indigne de porter le nom des Goyle. Ce fut donc pourquoi il se rendit dans une boutique réputée pour sa magie noire et ses sortilèges létaux. Il tenait devant lui la bague qui allait arracher la conscience de son père. Un coma magique selon le vendeur, s’il ne s’agissait –bien sûr- pas d’un mensonge. Il n’était pas rare de se faire piéger de la sorte ces derniers temps. Aujourd’hui se tenait l’anniversaire de son père. L’adolescent termina de soigner sa tenue et quitta sa chambre pour rejoindre la salle à manger. La table avait été soigneusement mise et tout le monde n’attendait plus que lui. Il jubila pendant tout le repas, ne prenant part à aucune conversation, fixant seulement son père. Sa sœur, Lisa Goyle, quant à elle, ne cessait de parler de ses progrès dans ses études et du travail méritant des partisans. Une âme noble et appréciée de la famille. Ashleigh, sa mère, y tenait comme à la prunelle de ses yeux. « Père, il est temps pour nous de vous offrir notre cadeau ne pensait vous pas ? » D’un coup de baguette, il fit voler la boîte en direction du maître de maison. Ce dernier la prit en main avec méfiance, son regard brûlait d’un doute luisant. « Vous êtes bien trop aimables. Je vous avais dit qu’aucun cadeau ne m’intéressait. » Le coffret fut ouvert et il fit face à la bague. « Lisa, ne penses-tu pas ? » La jeune femme s’empara délicatement du cadeau et le sang de Junior ne fit qu’un tour. Sans réfléchir, il se dressa furibond. « Non Lisa ! » Cette dernière le regarda, incrédule. « Lisa mets cette bague. C’est un ordre ! » Aboya le père.

Décembre 1981

Isidore poussa délicatement la porte de la chambre de sa sœur et avança à pas de loup. Quelques mois à peine étaient passés et pourtant il ressemblait déjà à un homme. Un semblant de barbe lui mangeait les joues et son regard avait perdu le peu d’innocence qui lui restait. Sagement, il s’agenouilla près de lui et se saisit de la main si froide de Lisa. Le regard de cette dernière était rivé sur le plafond et ses traits ne témoignaient d’aucun signe de vie. Ils avaient engagé une infirmière pour prendre soin d’elle, alimenter son corps, mais son esprit n’était plus. « Je suis désolé Lisa. Il paiera pour ce qu’il t’a fait. » Il baisa son front et se redressa, lui remettant une mèche de cheveux en plus. « Ils paieront tous pour ce qu’il nous on fait. Je vengerai le Seigneur des Ténèbres tu m’entends ? Nous allons renaître de nos cendres. » Il la regarda une dernière fois et s’approcha de la sortie, les poings serrés, le visage dur. A peine eut-il quitté la chambre qu’on vint l’interpeller. « Monsieur ! Monsieur ! Votre mère… Votre mère a accouché. Il s’agit d’un garçon, votre mère l’a nommé Emmett. » Il le remercia d’un hochement de tête et s’empressa d’être présent aux côtés de sa mère. Il allait éduquer cet enfant, il était hors de question que son père s’en charge.

Septembre 1986

Enfin, il obtenait ce qu’il souhaitait. Certes, il ne s’agissait que d’un misérable poste au sein des jeunes de la Justice Magique, mais il ne manquerait pas à se démarquer et à gravir les échelons, il n’y avait aucun doute là-dessus. Et pour cause, Isidore avait été un brillant élève au sein de la maison Serpentard. Merveilleux en sortilèges et en potions, il s’était vigoureusement entraîné à être le meilleur et à se renseigner auprès de tous, un vrai petit moineau à l’écoute de la moindre précieuse information. Il s’était créé une place au sein des adeptes du Seigneur des Ténèbres et avait su se montrer indispensable auprès de ses confrères. Désormais, il était dans un nouvel univers bien plus vaste et bien plus complexe que Poudlard. Mais Isidore n’avait peur de rien et surtout de personne.

Avril 1991

Isidore commençait doucement à se faire connaître au sein de la Justice Magique, il ne s’agissait que d’une simple notoriété, mais il en était tout de même fier. Sa mère le soutenait toujours dans ses actions et l’encourageait à s’impliquer davantage en tant que partisan, chose qu’il faisait avec plaisir. Son rôle de petit moineau avait repris. Il transmettait ce qu’il pouvait entendre et tentait de se faire une véritable place au sein de la famille Goyle. On ne le regardait pas comme son père. Il n’y avait pas de dédain ou de moquerie, seulement une lueur de curiosité et de défi. Il n’avait pas peur de se salir les mains, ni même de vendre son âme au Diable. Il restait fidèle et dévoué à ce grand sorcier qui, il le croyait fermement, reviendrait les venger et  ils lui offriraient son trône. « Isidore, peux-tu aller donner ceci à la réception ? C’est de la plus haute importance ! » Il hocha la tête et en profita pour faire un détour. Le Moineau avait de quoi chanter ces derniers temps et il allait se faire un malin plaisir à interpréter différents couplets.

Mars 1993

Il se rendait à la demeure familiale et en profita, une fois à l’abri des regards pour chasser une tâche de sang sur son blouson. Son regard ne reflétait aucun remord. Isidore avait eu une petite amie depuis son entrée au Ministère. Une charmante jeune femme intelligente et particulièrement futée. Hélas, il était impossible de duper le prédateur qui sommeillait chez le partisan. Elle avait fini par découvrir ses agissements, son étrange curiosité pour le jeune Potter et pour les employés étrangement secrets du Ministère. Quant à lui, il avait fini par découvrir qu’elle mentait sur son identité. Une sang-mêlée, il s’était souillé avec une traîtresse à son sang. Ce fut donc avec une cruauté et une efficacité sans pareil qu’il rompit ses préparatifs de fiançailles. Mais là n’était plus la question, il venait voir sa sœur, Lisa, dans son éternel coma. Il toqua trois fois à la porte et rangea sa baguette dans son étui, attendant patiemment que sa mère lui ouvre. Ce fut l’infirmière qui lui ouvrit et ses yeux étaient gonflés de larmes. « Monsieur… » Il la gifla assez violemment pour la dégager de sa route et il monta quatre à quatre les marches, rugissant le nom de sa mère. Il n’eut que des sanglots comme réponse. « Espèce… Espèce de monstre… Comment… Comment as-tu pu ?! » Isidore, une fois, la porte poussée, fit face à son père et au cou violacé de sa sœur. « J’ai mis un terme à ses souffrances. » Il vit tout de suite rouge et le peu de contrôle qu’il possédait encore, éclata dans un cri de rage. Et pour la première fois de sa vie, Isidore sentit les larmes couler sur ses joues.

Août 1994

Il ployait fièrement le genou, tête baissée et sourire aux lèvres. Ce jour qu’il avait tant espéré était enfin arrivé. Tout au long de l’année, il avait pu entendre courir la rumeur de son retour sur toutes les bouches de Mangemort. La marque reprenait vie, enfin, le Seigneur des Ténèbres revenait à eux. Il avait fait partie des premiers à le rejoindre. Aujourd’hui, il rejoignait officiellement les rangs. Il lui vendait son âme et sa vie. Il voulait qu’il impose sa puissance sur son bras et lui dicte son avenir. Depuis ses quinze ans, Isidore ne vivait que pour cet instant, pour la gloire de sa famille et le règne de la pureté de leur sang. Il finit par se redresser et abaissa son capuchon pour observer tous ceux qui l’avaient aidé dans son ascension et dans sa quête de puissance. Ses lèvres s’étirent en un sourire maléfique et Isidore se permit de rire à gorge déployée. Enfin. Enfin son père ne pouvait plus rien contre lui.

Août 1995

Isidore se prit la tête entre les mains, son corps tremblait de rage. Ce fut la main apaisante de sa femme contre son dos qui réussit à apaiser ses pensées lugubres. « Isidore, tu n’es qu’un juge ordinaire. Jamais ils ne t’auraient laissé assister au procès. » D’un coup de baguette magique, il vit exploser le dossier qui se trouvait sur son bureau. Il ne ferait jamais de mal à celle qui partageait désormais sa vie. Une héritière Bulstrode qui vouait, elle aussi, un culte au Seigneur des Ténèbres mais qui n’avait pas souhaité qu’on lui impose la marque. Une partisane particulièrement efficace. « Je mérite amplement de figurer parmi ceux du Mangenmagot ! » aboya-t-il en se redressa, fou de rage. « Je suis bien plus compétent que tous ces abrutis et ils le savent ! » Elle lui fit face sans la moindre frayeur. « Tu es encore trop jeune Isidore et trop fougueux, Fudge est un vieil homme paranoïaque… Tu le sais. » Elle lui caressa le visage, mais il refusa ce don de tendresse et se saisit de son manteau. « Je dois trouver un autre moyen d’aider le Seigneur des Ténèbres. »

Sortez donc votre tête de là, vous en avez déjà bien assez vu vous ne pensez pas ? Comme vous avez pu le comprendre, mon père est tout ce que je déteste en ce monde. Il a tué ma sœur et m’inflige la culpabilité de sa perte. Mais ma mère reste à mes côtés pour faire de sa vie un enfer et mon frère possède mes aspirations. Mais il est encore trop tôt pour le tuer, nous attendons le bon moment. Nous sommes désormais en 1997 et je fais partie du Mangenmagot, mais cela ne me satisfait plus désormais. Je souhaite obtenir la place du Directeur et que je compte bien y parvenir. Maintenant, si vous le voulez bien, j’ai quelques personnes avec qui causer. Oh ne cherchez pas à les connaître, leurs noms disparaîtront tout comme leurs cadavres. Peut-être êtes-vous l’un d’eux qui sait ?




Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Dim 16 Juil - 16:13

Rebienvenue 09
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kaya Scodelario
Code Couleur : #B5B093
Patronus : #puma
& You ... :
Baguette : Bois d'ébène; coeur de sphinx; 27 cm. Souple.
Pouvoir : #legilimens
Metier/Maison : #serdaigle - gardien
Gallions : 2480

Sorts & Capacités
Capacités Magiques:
Sorts acquis:
avatar
Luka Himìrson
Neutre

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Dim 16 Juil - 16:38

Rebienvenue Izi !

_________________
give me your heart i'll give you mine  hopeless exchange chapter erased they say we're young too young to marry, not too young to die sometimes i wonder how i landed in a mess like this and then you're walking through the door and not a thing goes wrong
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Lili Reinhart
Code Couleur : #6633ff
Patronus : Chevreuil
& You ... :
Baguette : Bois de Poirier - Ventricule de cœur de dragon - 24 cm - rigide
Metier/Maison : Poufsouffle
Familier : Chat siamois du nom de Krory
Gallions : 2209
avatar
Mana Olsenn
Victime

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Dim 16 Juil - 16:58

Rebienvenue !

_________________

           

© Grey Wind
           
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Mar 18 Juil - 22:47

Rebienvenue !! coeur
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Chace Crawford
Patronus : Frison
& You ... :
Baguette : Châtaignier, plume de Phoenix, 26 cm
Pouvoir : Occlumens
Metier/Maison : Gryffondor - 7ème année
Familier : Main Coon du nom de Horus
Gallions : 1573
avatar
Ramsès Sark
Neutre

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Mer 19 Juil - 5:17

Re bienvenue 09

_________________
I need you to warm the lonely nights, trust me. Oh pretty baby, don't bring me down I pray, now that I've found you. Let me love you.
© Moony
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Robert Sheehan
Code Couleur : #33ccff
Patronus : Dingo
& You ... :
Baguette : Lierre et crin de licorne
Pouvoir : Aucun
Metier/Maison : Serdaigle
Familier : Un Ketoupa qui s'apelle Salazar
Gallions : 1183
avatar
Emrys Rowle
Partisan

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Mer 19 Juil - 19:22

Coucou o/

Alors pour ta fiche il y a des choses a revoir. En fait deux grosses choses. Tout d’abord ton personnage souhaite redorer le blason de sa famille. C’est une bonne idée mais pourquoi ne pas choisir une famille qui as déjà une mauvaise réputation ? Parce que le nom de Black la dedans c’est pas très cohérent. En plus ils ont déjà deux membres qui sont pas trop pour Voldemort. Alors il faudrait prendre un nom plus parlant peut etre ? Comme Crabbe / Goyle / ou même les Gaunt ? C’est moins "classe" que les Black mais ça peut etre carrément intéressant d’avoir un personnage qui casse réellement la mauvaise image qu’on a d’eux ce serait nettement plus parlant.

Ensuite il y a le passage sur la sang mêlée qui ne va pas. Qu’elle lui ai fait croire qu’elle etait sang pur en inventant quelle avait nom qui n’etait pas le sien alors qu’ils étaient sur le point de se fiancer oui. Mais ce fiancer carrément avec quelqu’un qui aurait pas son nom dans les registres bah tu sais qu’elle est sang mêlée même si elle te dis le contraire.

Du coup voilà o/ Je te laisse réfléchir et modifier tout ça.

_________________

The pain will remain
I need to believe there's more than the eye can see. All colors of rainbow. No one was born to be a slave seek the past and place the blame. Tell me the color of the rain. No one was born to be a master. In the land we live, we die Praise the oneness, praise the lie.#33ccff
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Mer 19 Juil - 21:04

Je m'en doutais. Pour les noms, je pensais peut-être prendre les Fawley? Leur histoire est plutôt libre puisqu'on ne connait pas leur évolution depuis les 20' . Les autres familles proposées ne sont pas très inspirantes malheureusement et les Gaunt sont pauvres à l'inverse d'Isidore hélas.

Pour sa fiancée, je suis d'accord, j'ai hésité lors de la rédaction. Je vais modifier ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Mer 19 Juil - 23:44

Alors pour les Fawley, leur histoire est assez libre certes, mais on sait quand même qu'Hector Fawley, ancien ministre de la magie a perdu son poste pour ne pas avoir assez considéré la menace qu'était Grindelwald. Donc ce qui fait de cette famille, des gens pas vraiment "pro-voldy", mages noirs etc. Ca ne serait pas logique sinon.

Mais c'est vraiment dommage que tu te fermes au Crabbe et Goyle, qui sont quand même des familles qui soutiennent Voldy, mais qui l'ont déçu. Ils auraient alors tout intérêt à vouloir redorer leur blason auprès du Seigneur des Ténèbres et des autres Mangemorts, comme Isidore souhaite le faire en fait. Puis bon, faut pas prendre en que compte les toutous de Malfoy, il y a d'autres membres de la famille derrière eux qui ont probablement une personnalité et un physique bien moins "dévalorisants".

Sinon, ce qu'il te reste à faire, c'est une famille de sangs mêlés. Tu auras bien moins de soucis avec les cohérences de ton histoire comme ça ? rire
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Jeu 20 Juil - 9:30

Bon bah... Va pour Goyle.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Devon Bostick
Code Couleur : #AA0F00
Patronus : Chien du Groenland
& You ... :
Baguette : Noyer noir , plumes de griffon, flexible
Metier/Maison : Attrapeur de chez Gryffondor
Familier : Furet blanc nommé "Wing"
Gallions : 1122
avatar
Juda Y. Snow
Armee de Dumbledore

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   Jeu 20 Juil - 18:51



Félicitations !



Te voilà validé(e) !


Go massacrer des impurs ! Tu peux le faire !

Maintenant que tu es validé(e), n'oublie pas de passer recenser ton avatar, ton rôle/maison sur le forum ainsi que ton patronus ! Puis si tu es un élève, n'oublie pas de venir recenser les matières que tu suis ainsi que ton poste dans l'équipe de Quidditch et/ou la Milice si tu en fais partie.

Tu peux aussi aller poster ta fiche de lien, ta liste de rp et aller chercher des rps ! Si jamais tu es encore un peu perdu(e), n'hésite pas à retourner chercher ton orientation et à nous contacter par mp !



_________________

The only sound is the battle cry
Stars are only visible in darkness. Fear is ever-changing and evolving and I have been poisoned inside. But I, I feel so alive. Nobody can save me now The king is crowned It's do or die #AA0F00
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Isidore | Le sang éclabousse l'existence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isidore | Le sang éclabousse l'existence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Vacqueyras ‘Lopy’ 2007 DOMAINE LE SANG DES CAILLOUX 46,10 $ par 6
» boîtes "Île de sang" sur wayland
» Maxime Chattam. Le sang du temps... ATTENTION SPOILER
» Pulp Fever : Dès de Sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Administration :: Présentations :: Anciennes fiches-