Partagez | 
 

 As-tu peur de la mort? | Lenalee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Ven 30 Juin - 11:02

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
La peur au ventre, Liana priait pour s’être trompée dans son observation et mettre le coup sur sa paranoïa. Mais il fallait se rendre à l’évidence, cela faisait bien trop longtemps qu’elle se trouvait ici, la piste était donc facile à remonter, même pour le plus débile des chasseurs de prime. La jeune femme prit une profonde inspiration et rabattit le capuchon de son manteau sur son visage. La pluie était glaçante et figeait le moindre de ses os. Elle devait se faire violence pour ne pas céder à la panique et sortir sa baguette pour ensorceler tous ceux qui passaient dans le coin.  Elle s’était réfugiée dans une petite ruelle abandonnée qui puait la pisse et autre odeur dérangeante, mais ce n’était pas ça qui allait la déranger. Elle avait vécu dans les rues, elle connaissait le malheur et l’inconfortable vie que menait ce genre de personnes.

Ses mains tremblantes s’emparèrent de son briquet et d’une cigarette, il fallait qu’elle se détende rapidement. Ses doigts ne cessaient de rater le cran et la flamme était si fragile que la moindre goutte de pluie tuait son cœur brûlant. Liana pesta en italien et cessa toute tentative pour prendre une profonde inspiration. Une fois quelque peu plus calme, la cigarette finit par se consumer lentement. L’italienne avala une longue et délicieuse bouffée avant de tout expirer. Le nuage se dissipa rapidement sous l’assaut incessant de la pluie. Elle avait dû sûrement rêver. Ses hommes n’en avaient pas après elle, les mangemorts étaient si nombreux dans le coin, tout comme les traitres. Planquée derrière le comptoir, ils ne devaient pas l’avoir vu. Alors pourquoi avait-elle aussi peur ?

Les souvenirs des douces tortures de son enfance lui revinrent en mémoire et Liana se frotta les tempes frénétiquement. Elle ne devait pas penser à ça, elle finissait toujours par péter les plombs quand le moment du tatouage surgissait des abysses de ses cauchemars. Ce dessin sous sa peau avait marqué la naissance de ses démons à jamais. Elle cracha un nouveau nuage quand elle entendit des bruits qui résonnaient contre le pavé ruisselant. Rapidement, elle se redressa et tourna la tête vers l’origine du dérangement. « N’y pense même pas. » A peine avait-elle essayé de courir dans le sens opposé qu’un coup en pleine mâchoire lui fit lâcher sa cigarette. Elle fit face à un sourire édenté d’un raffleur. « On te tient ma jolie. »

Liana tenta d’attraper sa baguette dans la poche de son manteau, mais on la saisissait déjà par le poignet pour la plaquer contre le mur. Sa joue rencontra la dureté des murs de briques et elle put sentir sa peau s’érafler, la douleur quelque peu présente. La jeune femme se débattit comme un véritable diablotin, mais un nouveau coup l’atteignit au flanc et elle lâcha un cri de douleur suivi d’une toux sèche. L’homme lâcha un rire satisfait avant de l’empoigner par les cheveux pour la balancer sur le sol, la semelle de sa botte sur sa nuque. Au moindre mouvement, il n’hésiterait sûrement pas à la piétiner et à la lui briser.

Le regard désespéré de la fuyarde se posa sur le manche de sa baguette qui se trouvait non loin. Une profonde inspiration secoua sa poitrine douloureuse et ses yeux se fermèrent. Elle se força à faire preuve de patience, si elle tentait d’agir à cet instant précis, sa vie lui glisserait des doigts en une fraction de secondes. « Je pense que tu sais qui nous envoie non ma jolie ? » Elle grogna et se figea en entendant deux nouvelles autres paires de bottes. Elle contracta le moindre de ses muscles, appréhendant la pluie de coups qui ne sauraient tarder. Les larmes au goût salé souillaient ses joues et ses lèvres se mouvaient, prononçant une prière à la Vierge qui se voulait muette. Liana n’avait jamais vraiment été croyante, mais elle se rappelait de tous ces passants qui lui juraient que le ciel lui ouvrirait ses portes.

Un coup l’atteignit à l’estomac, un autre dans le tibia puis dans les côtes. Ils ne cessaient de la frapper comme s’il ne s’agissait que d’un misérable bout de viande. Une botte l’atteignit en plein visage, de quoi briser son nez et exploser son arcade sourcilière. « Doucement, elle veut que l’on lui rapporte en vie. » avertit un premier. « On peut quand même la détruire un peu, elle a jamais dit dans quel état elle devait être livré » ricana le second. Liana se permit enfin d’ouvrir les yeux et observa les raffleurs, ils commençaient à discuter de la rançon et autres problèmes d’avarices. Ses doigts tremblants se soulevèrent du pavé froid pour se tendre légèrement vers la baguette. Lorsqu’ils purent s’enrouler autour, on lui écrasa la main. « Je vais te tuer sale garce. » Trop tard.

« Ne fais pas ça espèce de crétin ! » Elle put sentir que la botte sur sa nuque venait d’être retirée et elle bondit sur l’instant. « Avada Kedavra ! » Une lueur verdoyante s’échappa de sa baguette pour frapper de plein fouet le premier raffleur. Les deux autres firent volteface alors qu’elle reculait sur le dos, trop faible pour pouvoir se redresser. Il y avait bien quelque chose qui avait forgé sa jeunesse ; l’abstraction de la douleur et la discipline des mangemorts ; les sorts impardonnables ne lui étaient pas inconnus. « Dolo… ! » Elle bloqua le sort d’un simple coup et tua le second. Le troisième tenta de s’enfuir à son tour, mais Liana lui réservait un sort bien plus particulier. "Ti farò mangiare il tuo cuore" Je vais te faire manger ton coeur.

Ce fut avec le visage sanguinolant et tumifié que Liana se posa dans un coin non loin du QG de l’ordre. Elle n’avait pas la force de s’y rendre après une si longue absence et préféra se montrer discrète, attrapant un mouchoir qui traînait dans sa poche pour essuyer le sang qui ne cessait de salir sa face. La douleur était désormais présente dans le moindre de ses muscles et elle devait se faire violence pour ne pas pleurer. Ils avaient frappé fort. "Non oggi, madre." Pas aujourd'hui, mère.


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Mer 5 Juil - 21:48

As-tu peur de la mort ?

 

La journée que Lenalee avait passé chez elle s'était révélé moins paisible que d'habitude. La jeune femme était restée à moitié concentrée sur des créatures qui, pourtant, la passionnaient énormément, et sa plume s'était longuement arrêter d'écrire plusieurs fois. Son esprit était tourmenté depuis quelques temps par l'absence de son amie Liana. Cela faisait en effet quelques jours qu'elle n'avait vu aucune trace d'elle lors des réunions de l'ordre au quartier général, et l'inquiétude de la Walker ne cessait de grandir. Elle avait peur qu'il lui soit arrivé quelque chose. Peur qu'elle ait été victime d'un piège de mages noirs qui rôdaient dans les rues au jour le jour, sans se cacher maintenant que leur maître avait pris possession des lieux. Et Lenalee espérait grandement qu'aucun de ces sombres scénarios ne se soient produits. Elle avait déjà perdu quelques uns de ses camarades. Elle avait perdu Dumbledore, cet homme qui avait été si grand jusqu'au bout. Ainsi, elle ne voulait pas perdre l'italienne qui comptait pour elle. A ces pensées peu joyeuses, les yeux bruns de Lenalee s'embrumèrent légèrement, et elle lâcha vivement sa plume pour se lever de sa chaise et empoigner un manteau.


Il fallait qu'elle retrouve son amie. Ou qu'elle soit, elle voulait la retrouver et voir si tout allait bien. Ainsi, elle sortit de chez elle à toute vitesse et marcha d'un pas pressé dans les rues où elle tentait également de se faire discrète. Son long manteau caramel possédait une capuche qu'elle plaça sur le haut de son crâne. Ses yeux embrumés observaient avec inquiétude tout ce qui s'exposait à son champ de vision. Elle regardait dans les ruelles, les bars et autres, et alla même dans le bar où Liana travaillait, sans pour autant la trouver. Un instant, alors qu'elle s'approchait du quartier général de l'Ordre, Lenalee se stoppa, l'une de ses mains se portant au haut de son manteau qu'elle resserra. Elle avait peur d'apprendre que son amie avait disparue, ou pire, qu'elle était morte, et ses lèvres commencèrent à trembler sous la tristesse qui l'envahissait et l'angoisse. Elle voulait la voir saine et sauve, et s'en voudrait toute sa vie si Liana n'était plus. Pourtant, son visage attristé ne tarda pas à percevoir son amie dans une ruelle. Elle la reconnut sans trop de mal, et l'état dans lequel elle était alarma Lenalee qui, le cœur serré, se précipita vers elle. « Liana ! » dit-elle d'une voix inquiète, avant de s'accroupir près d'elle et d'examiner son amie, ses sourcils se fronçant un peu. « Qui t'a fais ça ? » demanda t-elle ensuite avec tristesse, son ton dévoilant la panique qui résidait dans son cœur. Elle avait peur pour Liana, mais elle était également prête à la protéger.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Mer 12 Juil - 20:24

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
Son regard se perdait sur cette main poissée de sang qui lui faisait face. Ce n’était pas le sien, mais bien celui de ce raffleur à qui elle avait arraché le cœur. Elle avait mal, sa tête tournait légèrement et chaque respiration lui arrachait une grimace, ils avaient fait forts, mais jamais elle ne céderait face à pareils idiots. Ils n’étaient pas sa mère, elle craignait cette femme plus que tout au monde, le reste des sorciers n’était que pacotille. D’un revers de manche, elle essuya le sang qui coulait de son nez et se figea en entendant une voix crier son prénom. Ses doigts tombèrent mollement sur son genou alors qu’elle jurait tout bas. Ce n’était pas le moment de se montrer dans une situation de faiblesse telle que celle-ci. Mais les coups avaient été si violents que son esprit avait du mal à enchaîner deux pensées cohérentes.

Alors lorsque Lenalee fut face à elle, Liana eut un sourire presque dément, son regard se perdait déjà dans l’horizon. « Ma mère me posait toujours la même question tu sais ? » Elle pointa un fantôme inexistant du doigt. « Liana as-tu peur de la mort ? » Un rire douloureux arracha sa gorge et sa tête se posa sur la pierre froide du mur. « Je disais que non pour pas qu’elle me frappe, mais ça me fait tellement peur. » Il n’y avait aucune larme sur ses joues, jamais ses traits n’avaient été aussi neutres. Enfin son attention se posa sur la brunette. Elle ne savait pas quoi lui dire, il devait sans doute s’agir de sa seule et unique amie dans ce monde de brutes. Quoi ? D’accord, elle s’entendait avec quelques élèves, mais ils étaient si jeunes et ne pouvaient comprendre le mal qui la rongeait.

Elle n’avait jamais parlé de sa famille à Lenalee, sûrement par honte ou par peur de représailles, mais elle le regrettait à présent. Son amie ne pouvait comprendre son comportement délirant, seulement l’interpréter. Elle avait si mal, sa voix voulait se rependre dans les airs pour faire entendre cette douleur sourde qui lui rongeait les tripes. Pour la première fois de sa vie, Liana venait de tuer des hommes. Sur le coup, son cœur était resté aussi froid que la glace et sa main n’avait pas tremblé, mais à présent, la nausée était plus que présente. Elle voulait rire l’italienne. Que pensait Lenalee en la voyant dans cet état ? Son arcade sourcilière était en miette, sa lèvre était fendue et son nez avait une incroyable et douloureuse bosse.

Mais il n’y avait pas que la souffrance physique qui la mettait dans cet état-là. Rien que l’idée de sa mère lui donnait envie de prendre la fuite. Si les raffleurs lui avaient mis la main dessus, la femme qui l’avait mise au monde était au courant de sa nouvelle vie. Elle était fichue. « Et toi…. Et toi Lenalee ? T’as peur de la mort ? » Elle ne s’était pas rendue compte que ses lèvres s’étaient ouvertes pour laisser voler les mots jusqu’aux oreilles de son amie.


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Dim 30 Juil - 16:37

As-tu peur de la mort ?

 

Accroupie face à Liana, les yeux embrumés, Lenalee observait l'état dans lequel elle retrouvait son amie. Le sang tâchait ses vêtements, et les traits de son visage abîmé intriguaient la femme du ministère qui fouilla rapidement dans sa poche pour en sortir un mouchoir, avant de se permettre de le passer sur la face neutre de l'italienne, écoutant avec attention ce qu'elle disait. Sa mère semblait avoir été terrible avec la jeune Croce, et Lenalee se mordit l'intérieur de la lèvre pour ne pas se mettre à pleurer en entendant le reste des mots. Liana avait peur de sa mère, et peur de la mort aussi. C'était tout à fait compréhensible, et à travers ces mots, la fille d'un vendeur de thé moldu comprenait que c'était sûrement la génitrice de son amie qui était à l'origine de tout ce mal qu'elle venait de subir. Ainsi, lorsque la serveuse égara son attention sur elle, Lenalee, la mine légèrement froncée et qui laissait paraître sa tristesse, passa une main dans les cheveux de la femme, comme pour tenter de lui apporter un peu de douceur dans ce monde qui semblait si dur avec elle, avant de prendre la parole, retirant le mouchoir souillé de sang qu'elle avait posé sur le visage de Liana quelques instants plus tôt. « Tu n'as donné aucune nouvelle depuis quelques jours.. est-ce que ta mère en est la cause ? » demanda t-elle avec difficulté, son ton dévoilant l'inquiétude et la tristesse qui abritaient le cœur de la spécialiste des animaux magiques. Et malgré cette question, Lenalee était certaine d'avoir déjà la réponse. Et malgré la dangerosité de la situation dans laquelle elle pourrait se mettre, la née moldue était courageuse et avait cette volonté de la protéger. Après tout, c'était son amie. Comme l'étaient Elyna, Meryl et d'autres encore. Lenalee ne voulait pas la laisser tomber, au risque de la perdre comme elle avait perdu Dumbledore.


Puis, une question fut posée. Une question à laquelle Lenalee ne répondit rien durant quelques instants, sa mâchoire se serrant en entendant cette interrogation. Depuis que Voldemort avait répandu son ombre au dessus du monde sorcier, et que les mangemorts et partisan rôdaient dans la ville avec plus aucune discrétion, la mort était bien plus présente dans l'esprit de la jeune femme qu'elle ne l'avait été avant la mort d'Albus. Tout était si sombre désormais. Tout était incertain. Son avenir, elle ne le voyait plus avec autant d'assurance qu'avant. Elle savait qu'elle avait la force de lutter, Lenalee, mais la mort pouvait l'emporter à n'importe quel moment maintenant, si les sbires de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom en avaient décidé ainsi et se ligueraient contre elle pour une raison ou une autre. Malgré tout, la fille d'un vendeur de thé moldu faisait de son mieux pour ne pas trop y penser, et grâce à son travail envoûtant et à ses amis qui l'étaient tout autant, elle y arrivait. Elle y arrivait comme elle le pouvait, mais elle avait peur au fond. Oui, elle avait peur de succomber et de ne plus pouvoir protéger ceux qu'elle aimait, et ce pourquoi elle se battait. Elle avait peur de ne plus revoir le visage de son père, ni celui de ses proches. Alors oui, elle était effrayée d'une manière ou d'une autre. Ainsi, Lenalee finit par hocher doucement la tête, sa mine se montrant un peu pensive. « Oui. La mort me fait peur, mais malgré tout, je n'y pense pas tous les jours. Je fais de mon mieux pour ne pas y penser. Je crois que tout le monde a une certaine appréhension de la fin d'une vie, aussi minime soit elle. » dit-elle d'une voix plus posée,  moins paniquée malgré l'inquiétude et cette tristesse de la voir dans cet état toujours présente. Ses yeux embrumés l'observait toujours, et sa main se porta finalement sur sa baguette, avant qu'elle ne la sorte de sa poche et la pointe sur Liana. « Episkey. » dit-elle d'une voix douce, avant d'enchaîner avec un revigor. Puis elle abaissa sa baguette, et de son regard inquiet, elle reprit finalement. « Tu ne m'as jamais parlé de ta mère. Je... Je peux en savoir un peu plus ? » demanda t-elle avec une pointe de curiosité. Elle voulait connaître cette partie sombre qui habitait l'esprit de Liana, et elle était déjà déterminée, Lenalee, à lui venir en aide.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Mar 8 Aoû - 21:17

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
L’hystérie se calmait lentement au creux de sa poitrine et la douleur, quant à elle ne cessait d’être vive et sournoise. Il fallait se battre pour faire abstraction de la contracture des muscles et du sang qui salissait sa peau. Son regard était revenu caresser le sol et ses mains s’y échouèrent sans la moindre résistance. Elle était vidée de toutes forces, il lui avait fallu un courage monstre pour échapper aux griffes des raffleurs, le combat avait été rude et pour peu. Maintenant, l’italienne se mettait à douter de ses chances et du véritable but de son existence. Si elle ne faisait pas le poids face à des hommes si misérables, comment pouvait-elle affronter ceux qui l’avaient mise au monde ? Un sursaut la saisit quand des doigts étrangers s’aventurèrent dans ses cheveux dans un geste consolateur. Jamais de sa vie, elle n’avait connu pareille marque d’affection. Certes, elle avait partagé la couche de nombreuses femmes, les sentiments n’avaient guère été mis sur la table, seul le plaisir charnel comptait.

La question résonna à plusieurs reprises dans son crâne et ses doigts se replièrent comme le cadavre d’une araignée. La froideur de la pierre lui donnait la sensation d’une morsure brutale, la poussière devenue boue se colla à sa peau et elle inspira profondément. Les mots se figeaient dans sa gorge, elle n’osait répondre à sa question. La confiance était si difficile à donner désormais, derrière chaque visage pouvait se cacher le monstre de ses cauchemars ; et derrière chaque sort apaisant pouvait se dissimuler un sortilège mortel. Sa mère, ses parents étaient la source de tous les malheurs qu’elle connaissait depuis sa chère naissance. Pourquoi faire naître un enfant pour le martyriser de la sorte ? Devait-on être sadique ou complètement sociopathe dans l’âme ? Former un nouveau tueur à leur image, voilà ce qu’ils avaient toujours souhaité. Liana était un échec qu’il fallait éliminer le plus vite possible pour ne pas répandre les parasites.

Elle lui accorda un regard et glissa ses mains dans ses cheveux poissés de sang, emmêlés, horriblement cassants. Son souffle se faisait incontrôlable, tout comme son cœur qui se joignait à cette folie ambiante. Ne pas y penser. Il était impossible de ne point y songer tout simplement. Et pour cause, elle l’obsédait du réveil au coucher, même dans ses rêves les plus sereins, elle surgissait comme la peste, comme un prédateur au cou de sa proie. Un réflexe la prit, sa main se glissa vers sa baguette quand son amie s’empara de la sienne. Mais heureusement, elle ne fit rien pour se défendre, parce qu’elle tentait de se convaincre qu’elle n’en avait pas besoin, pas avec elle. Ses doigts, curieux, vinrent caresser la silhouette de son nez et elle s’autorisa à renifler pour chasser les quelques gouttes de sang qui y étaient restées cachées.

Les gestes étaient parfois plus utiles que les mots. Lentement, la main tremblante, Liana commença à déboutonner la manche de sa chemise pour dévoiler sa peau porcelaine. Et là comme une véritable maladie s’étendait cette marque misérable, cette fausse réplique tatouée par son père, la marque des ténèbres barrée d’une terrible cicatrice. « Des mangemorts, des partisans. Ils ont essayé de me former et je n’ai été qu’un échec. Ma mort est le seul moyen d’oublier toute cette déception. » Liana éclata d’un rire nerveux et chassa rapidement les larmes de ses yeux. « Depuis que je suis gamine, je suis hantée par l’idée de me faire tuer par mon sommeil. Depuis que je suis née, je ne me définis que comme déception. Qu’est-ce que je suis pour les gens Lenalee ? Rien, juste un rat crevé sur le bord du trottoir. »


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Ven 25 Aoû - 15:56

As-tu peur de la mort ?

 

Lenalee était attristée de voir la serveuse italienne dans un état aussi déplorable qu'elle l'était face à elle. Le sang qui avait orné le visage de Liana souillait désormais le mouchoir qu'avait utilisé la spécialiste des animaux magiques pour la nettoyer un peu de cette bagarre qui avait surgie. Une bagarre provoquée par des hommes sûrement payés par une horrible mère à la recherche de sa fille qu'elle avait maltraitée. C'était ce que pensait la fille d'un vendeur de thé londonien en tout cas, mais elle n'insista pas pour avoir une réponse à sa question, respectant le silence de son amie, retirant sa main qui était venue toucher les cheveux de la sang-mêlée comme pour lui donner un peu de douceur. Née moldue, la femme du ministère ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu'endurait la Croce au niveau de cette pression concernant l'élitisme qu'elle avait dû subir dès son plus jeune âge par le côté pur de sa famille. Elle savait juste que c'était dangereux et compliqué par la suite, pour ne pas dire mortel, de fuir les griffes d'une dynastie prête à tout pour faire perdurer leur allégeance à Voldemort à leur descendance. Heureusement, Liana n'avait pas été dressée pour être une partisane ou mangemort ne possédant aucun scrupule à tuer tous les sangs-de-bourbes. Tout comme Elyna, elle était différente et n'était pas rentrer dans le moule. Et c'était ce qui la mettait en danger au final.

Le regard embrumé, la fille d'un vendeur de thé moldu se retenait de se mettre à pleurer en sentant la souffrance qui devait abriter le corps et le cœur de la serveuse. Elle ne supportait pas cette noirceur qui atteignait ceux auxquels elle tenait. Elle ne supportait pas de voir ce voile noir les surplomber quotidiennement depuis que Voldemort avait pris possession de bien des choses jadis tranquilles et non dangereuses. Tout avait changé maintenant. Lenalee était en danger de par son statut de sang, et Liana se faisait poursuivre pour des raisons que la spécialiste des animaux magiques n'avait pas encore entendu de la propre bouche de son amie. Elle avait simplement déduit que la mère de la Croce était responsable de tout ça, mais en y réfléchissant bien, elle ne connaissait pas toute l'histoire de son amie, et après l'avoir guérie et ressourcée un peu, Lenalee se permit de se montrer curieuse.

Son regard inquiet et attristé ne quittait pas le visage de la sang-mêlée. Elle avait remarqué le geste vif de Liana vers sa baguette, et se mordit de nouveau l'intérieur de la lèvre en réalisant qu'elle faisait bien face à un animal maltraité, craintif et méfiant. Pourtant, l'italienne n'avait pas à avoir peur d'elle. Lenalee était quelqu'un en qui l'on pouvait faire confiance les yeux fermés. C'était une personne qui n'avait pas un signe de vice dans son esprit, et qui jamais ne s'en prendrait à l'une de ses amies. Liana en faisait évidemment partie, et aujourd'hui, elle voulait la rassurer. Lui montrer qu'elle était là. Lui montrer qu'elle la protégerait malgré le danger qui pourrait galoper derrière elle par la suite. La femme du ministère serait prudente, bien sûr, mais elle avait cette détermination à préserver la sécurité de la Croce d'une manière ou d'une autre, et son regard angoissé s'abaissa sur l'avant bras dénudé de la serveuse, son cœur faisant un bond dans sa cage thoracique. Une horrible cicatrice qui ressemblait presque à celle des mangemorts et partisan était ancrée sur la peau de la femme, et les paroles qu'entendit Lenalee furent dur à supporter, la jeune femme portant sa main à ses lèvres entrouvertes sous la surprise et le chagrin. Le petit soldat sans pitié que son entourage avait souhaité créé n'était pas devenu ce qu'il avait voulu, et désormais, pour corriger cette bavure, il semblait primordial de tuer le soldat qui n'était pas rentré dans le bon rang. C'était triste. C'était affreux. C'était inhumain, et la née moldue resserra son emprise sur sa baguette, relevant son regard qui laissait paraître toutes ses émotions vers Liana, secouant doucement et négativement la tête à sa question, son menton commençant à trembler sous la tristesse qui lui mordait le cœur. « Non. Non, Liana. Tu es mon amie, et une femme qui veut et va se battre pour un avenir meilleur. » réussit-elle à dire, avant d'afficher un mince sourire qui se voulait rassurant. « Je ne laisserais personne te tuer. Tu n'es qu'un échec aux yeux de personnes qui n'ont pas d'humanité et qui t'ont maltraitée. Vas-tu continuer à te considérer ainsi en pensant à l'avis que des mages noirs ont sur toi, alors que d'autres plus humains ne te voient pas comme ça ? » demanda t-elle avec inquiétude, passant le revers de sa main sur ses yeux pour retirer les larmes prêtes à couler, son mascara fuyant un peu. Les mangemorts et partisans étaient d'horribles personnes, et Lenalee souhaitait venir en aide à la Croce, lui tendre une main et ne plus la laisser tomber.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Jeu 31 Aoû - 9:57

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
Amitié, amie, voilà bien des mots qui étaient étrangers à la jeune femme. Elle s’était toujours considérée comme une prisonnière en fuite dont les jours étaient misérablement comptés. Il y avait quelques années prospères, celles où elle avait eu la chance de connaître un nouveau monde et de nouveaux visages. Mais désormais, elle se devait se rendre à l’évidence. Faire une croix sur tout ce qu’elle avait acquis et chéri, le bar n’était plus sûr, ils devaient sûrement l’attendre là-bas. Deux options s’offraient à elle pour l’instant ; S’y rendre et capituler ou fuir de nouveau. Elle était si fatiguée que l’idée de la mort lui paraissait si douce. La voix de Lenalee claquait comme un fouet sur ces idées suicidaires. Alors Liana sortit de sa torpeur pour écouter ce qu’elle avait à lui dire. Un avenir meilleur.  Des gens perdaient la vie pour cette vie et pourtant rien ne changeait, pire encore, le monde s’enfonçait dans des ténèbres sans merci. Elle inspira un grand coup avant de prendre appui sur le mur pour se lever. Ses genoux étaient déjà sur le point de céder, mais elle les ignora royalement, sa baguette tomba sur le sol, mais elle s’en fichait pas mal.

« Mais comment changer Lenalee ? J’ai jamais rien connu d’autres que les idéaux Mangemorts, je connais rien de ce monde, je ne connais tout simplement rien. Mon cerveau est bloqué sur ma simple survie. Je ne sais pas faire confiance, je ne sais pas vivre avec les autres. » D’une main tremblante, elle se saisit de son paquet de cigarettes écrasé et en sortit une unique survivante. Elle n’avait pas de quoi l’allumer, mais cette simple présence entre ses lèvres l’apaisait. « J’écoute des élèves se plaindre à longueur de journée, j’entends les punitions qu’ils  subissent, ça me traumatise. » Lentement, elle se tourna vers celle qui se considérait comme son amie et lui sourit fébrilement. Elle avait peur, mais elle n’osait pas le dire. On lui avait toujours dit que paraître faible était terriblement mauvais pour échapper à la mort. On abandonnait toujours ceux qui n’avaient pas le courage d’aller jusqu’au bout. « Tout ce que je sais faire, c’est des cocktails et tuer. Je n’y connais rien à la politique ou la diplomatie. »

Elle observait la jeune femme en jouant maladroitement avec ses doigts. « Mais… » Les mots se bloquèrent dans sa gorge et elle dut se retenir de péter les plombs pour ne pas l’effrayer. Mais c’était si dur de ne pouvoir s’exprimer librement. « …Aide-moi, je t’en supplie aide-moi. Je sais… Je sais que si personne ne m’aide, je les laisserai me tuer comme une chienne. » Les larmes coulaient silencieusement et une part d’elle criait au dégoût de la voir s’affaiblir de la sorte face à un témoin. Mais elle n’en pouvait plus de faire semblant, le masque s’effondrait peu à peu pour dévoiler le visage d’une gamine qui avait dû grandir trop vite. « J’en ai marre d’être seule. »


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Mer 13 Sep - 14:36

As-tu peur de la mort ?

 

Lenalee ne supportait pas de voir Liana se dénigrer ainsi. Elle n'était pas quelque chose sans intérêt, ni sans aucune importance. Elle n'était pas un rat crevé, une personne qui méritait ce qui s'était déroulé dans sa misérable vie. La Croce s'était simplement retrouvé dans une famille aux desseins sombres, qui avait tenté de forger une petite fille qui s'était endurcie sans jamais pourtant se tourner du côté des ténèbres. Cependant, la noirceur et l'élitisme de ce monde la poursuivaient sans cesse. Liana avait été bercée par des paroles de mangemorts, et la voir éloignée de toute douceur et de toute humanité atteignait véritablement la née moldue qui venait de bien lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas que Liana continue de se focaliser sur l'avis de ses ennemis, et qu'elle la protégerait, les larmes montant au creux de ses yeux se faisant bien vite retirer d'un geste de la main. Lenalee appréciait la serveuse. Elle voulait la voir épanouie, plus heureuse et délivrée de ces démons qui la chassaient. Ses yeux bruns observaient l'italienne avec attention, tristesse et inquiétude. La spécialiste des animaux magiques ne la laisserait pas tomber. Liana semblait crier à l'aide désormais, et le cœur de la fille d'un vendeur de thé moldu ne cessait de se serrer un peu plus. La Croce était son amie, et Lenalee ne laisserait personne lui faire mal une nouvelle fois. Quitte à se mettre un peu plus à l'exposition du danger, la spécialiste souhaitait tirer Liana de cette sombre histoire de famille qui ne la quittait pas et qui pourrait la tuer un jour ou l'autre si elle continuait de faire route seule. Mais désormais, Lenalee était là. Elle était là, et continuerait de lui tendre la main pour l'aider et lui montrer qu'elle pouvait lui faire confiance. La née moldue avait toujours été une personne sur qui l'on pouvait compter, et elle était bien décidée à apporter un peu de lumière à cet animal craintif et maltraité qui vivait dans l'ombre.

Un animal méfiant qui tenta de se relever, Lenalee suivant avec attention ses mouvements, rangeant sa baguette dans son manteau avant de porter ses mains non loin de la serveuse comme pour être prête à la retenir si elle flanchissait. Ses membres tremblaient, et des blessures ornaient toujours le corps de Liana. C'était triste. C'était affreux, et la née moldue avait du mal à supporter cette image qui se tenait face à elle, son regard s'embrumant un peu plus à nouveau. Et son chagrin ne s'apaisa nullement, grandissant davantage lorsqu'elle écouta avec attention la réponse de son amie. Liana n'avait jamais connu l'amour familial. Elle n'avait jamais connu le bonheur. Elle n'avait jamais vécu ce que la fille d'un vendeur de thé moldu avait connu. Elle avait grandit méfiante envers les autres et était désormais renfermée. Lenalee ne pouvait comprendre la souffrance qui luisait dans le cœur et l'être entier de l'italienne. Néanmoins, elle voulait désormais lui apprendre à s'ouvrir aux autres, à devenir une personne qui ne survivait pas, mais qui vivait. Mais alors que la née moldue allait reprendre la parole, son élan se stoppa net et sa mâchoire se serra lorsqu'elle entendit les mots de la Croce concernant les élèves. Ce sujet la terrassait à chaque fois. La noirceur qui grandissait chaque jour un peu plus au dessus des « impurs » se faisait toujours plus pesante, étouffante. Et savoir que des élèves se faisaient maltraiter à l'intérieur d'une école qui fut autrefois un établissement synonyme de sécurité lui faisait beaucoup de mal, à Lenalee, qui s'adossa contre le mur, comme affaiblie d'un coup par tout ce malheur, à côté de Liana, ses doigts jouant tristement entre eux alors que son regard embrumé et tremblant s'abaissa sur ses mains. Elle avait promis à Akhen que les choses changeraient. Elle avait envie de revoir Luka, Andy, Shane et tous ceux à qui elle tenait vivants et tirés de ce danger qui menaçait bien des sangs-mêlés et tout les nés moldus. Elle voulait agir, et les sortir de cette misère. Mais elle devait attendre le bon moment malgré elle. Et son rang de née moldue la mettait fortement en danger elle aussi. Elle se devait d'être prudente, bien que son attention se ferait moins forte maintenant qu'elle avait décidé de surveiller et mieux protéger Liana. Et pendant ce temps où les adultes impurs se faisaient chasser et tuer, il se déroulait la même chose à poudlard. A ces pensées, des larmes finirent par couler le long des joues de la née moldue qui s'empressa de les retirer de nouveau. Elle ne devait pas fléchir aujourd'hui, Lenalee. Elle devait être là pour Liana.

Lenalee sentit ensuite le regard de cette femme qu'elle considérait comme une amie et en qui elle faisait confiance se poser sur elle, ses yeux bruns rougis et embrumés soutenant difficilement ces prunelles alors qu'elle releva sa tête. Toutes les émotions se voyaient à travers les pupilles de la spécialiste des animaux magiques. Si elle avait pu aider Liana plus tôt et empêcher les malfaiteurs de lui faire du mal, elle l'aurait fait. On avait toujours cherché à faire de Liana une personne mauvaise, et celle-ci y avait toujours échappé, se battant désormais pour se faufiler entre les mailles du filet que tendait sa mère. C'était horrible. Liana ne savait pas ce qu'étaient la vie, la tranquillité, la douceur, l'amour d'un père et d'une mère. Mais la née moldue était là maintenant. Elle était là, et elle réprima un sanglot lorsqu'elle vit la Croce abandonner toute carapace pour laisser couler ses larmes, pour exprimer sa douleur. Ca y est. Liana faisait tomber son masque. Sans attendre alors, Lenalee vint la prendre dans ses bras, posant une main dans son dos alors que l'autre se posa sur les cheveux de l'italienne. Elle ferma les yeux un instant, laissant Liana se faire à sa présence et retenant fortement ses larmes pour ne pas se mettre à pleurer aussi, son menton tremblant. « Oui.. » commença t-elle d'une voix qui était presque un murmure, avant de reprendre. « Oui. Bien sûr que je vais t'aider Liana. Je ne te laisserais pas seule... Fais moi confiance. » dit-elle d'une voix tremblante, sous l'émotion qui se faisait toujours plus forte. « Je vais t'apprendre à vivre, et je vais t'aider à connaître toutes ces choses que tu n'as jamais connu. » ajouta t-elle en resserrant un peu plus son étreinte, doucement néanmoins. Lenalee tendait sa main à Liana. Elle voulait lui apporter de la lumière, et tout ce dont elle aurait besoin pour commencer à vivre et oublier cette survie. Elle voulait la redresser. Elle voulait la secourir et l'empêcher de se noyer dans un environnement qui l'avait rongé pendant si longtemps. Car après tout, c'était ça, être une amie. « Je vais t'aider, et nous rendrons le monde meilleur ensembles, avec tous ceux que tu connaîtras au fur et à mesure. D'accord ? » dit-elle d'une voix qui raisonnait douce et bienveillante. Parce que c'est ce qu'elle était Lenalee, et jamais elle n'abandonnerait son amie, ni les autres élèves et personnes qu'elle appréciait et qu'elle aiderait toujours.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Sam 30 Sep - 10:21

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
Liana avait déjà pleuré lorsqu’elle était petite, mais jamais devant une personne parce qu’elle connaissait les conséquences de cet acte. Son père ou bien sa mère l’aurait puni de la plus délicieuse des manières. Le sort de Doloris permettait de faire taire et d’endurcir le moindre enfant qui refusait d’abandonner son innocence. Alors elle avait fini par prendre l’habitude de se planquer sous la couette, son chien contre sa poitrine pour apprécier la douceur salée des larmes contre ses lèvres. Enfin, là, dans cette petite obscurité rassurante, elle avait eu le droit de connaître la douleur et la tristesse. Les joies et les peines avaient, elles aussi, avaient été présentes lorsqu’elle avait eu la chance de rejoindre l’école de magie italienne. Mais là-bas, les alliés des parents étaient partout et surveillaient les moindres faits et gestes de la jeune fille.

Alors quand elle se rendait dans ce bar et qu’elle croisait les rires des élèves, elle ne pouvait que les jalouser et les enviait. La curiosité avait fini par l’envahir jusqu’à l’étouffer. Qu’est-ce que c’était qu’être jeune ? De ressentir, d’aimer ? Tant de questions sans réponses. Elle n’avait jamais eu la chance de connaître une relation amoureuse par peur surtout. Liana se sentait anormale, dangereuse pour quiconque. Etre effrayée de soi-même, de ses actions et même de ses pensées.

Son cœur battait si doucement maintenant qu’on venait de la prendre dans une étreinte qui n’inspirait que chaleur et affection. Lenalee venait de lui dire qu’elle la sauverait de cette vie trop sombre qui ne faisait que la détruire, or elle avait peur qu’elle ne sombre avec elle. Elle ne voulait pas être la cause de sa mort ou de sa destruction. Si on venait à la toucher, on prenait le risque de laisser les flammes consumer ce qu’on était et ce qu’on avait accompli. Ne pas penser à ça. Liana s’agrippa aux vêtements de son amie et se mordit la lèvre jusqu’au sang pour faire barrage au flot de larmes qui inondaient ses joues. Elle inspira profondément pour se perdre dans les senteurs fruitées de son parfum et se laissa bercer par cette voix rassurante qui pénétrait son monde.

Là où résonnaient hurlements de douleur, de cris d’alerte, se posaient les quelques mots affectueux de cet ange qui la prenait sous son aile. La confiance, Liana ne l’avait jamais donné, mais pouvait-elle enfin se libérer de ces chaînes qui la condamnaient au silence et à la solitude. Pouvait-elle prendre cette clé et prétendre à cette vie qu’on lui avait arraché ? L’hésitation était présente, elle ne pouvait la chasser de son esprit, tout ceci était trop nouveau.

Lentement, après s’être abreuvée de sa voix, elle leva un regard dans sa direction dans un sourire maladroit. Ses mains étaient restées sagement sur les vêtements de Lenalee, les lissant comme pour s’excuser de les avoir ainsi agrippés. « Merci… Merci de prendre du temps à me faire découvrir la vie. Mais par… » La douleur lui vrilla les tempes et elle ferma brusquement les yeux pour faire taire ses maux. Une larme coula lentement sur sa joue, mais elle refit surface. Son pied esquissa un geste sur le sol, frôlant la baguette qu’elle avait fait tomber quelques minutes plus tôt. « Fais… Attention à toi s’il te plaît, ne prends pas trop de risque par pitié, je ne le mérite pas. »

Elle se détacha d’elle et attrapa la baguette qui se sentait délaissée. Elle la rangea dans sa ceinture et se passa une main dans les cheveux, ils étaient poissés de sang les pauvres. Ses yeux lui faisaient mal, tout comme sa mâchoire et ses côtés. Elle avait envie de dormir, de se perdre dans les bras de Morphée pour ne jamais s’en détacher. On lui avait toujours dit qu’il s’agissait de la mort la plus douce. « Je… Je sais pas où aller, ils ont sûrement dû trouver mon appartement. Je vais devoir retourner dans les rues… Ils ont peut-être tué Gancio… Je dois aller voir. » Ses pensées et propos étaient emmêlés.


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Jeu 12 Oct - 0:38

As-tu peur de la mort ?

 

Lenalee avait toujours vécu une vie paisible malgré la mort de sa mère et le délaissement de son père pour quelques temps suite au décès tragique de sa femme. En dépit de ces événements, la née moldue n'avait jamais subi les foudres de parents dévoués au sang-pur et à Voldemort, loin de là, puiqu'aucun d'eux n'avait jamais connu la magie et dans le cas contraire, n'aurait jamais soutenu le Lord. Elle n'avait jamais été frappée, n'avait aucunement été insultée par sa famille. Sa mère, autant que son père, lui avaient donné l'amour dont tout enfant avait besoin pour grandir et s'épanouir. Certes, des disputes avaient parfois éclatés, mais malgré ces conflits temporaires et peu fréquents, la famille Walker était restée soudée et l'amour avait toujours régné sur le reste. Ainsi, observer une amie qui avait vécu le total opposé de sa vie la rendait véritablement curieuse et plus que ça, véritablement impliquée. La fille d'un vendeur de thé moldu souhaitait lui apporter son aide et tirer Liana de cette noirceur qui ne cessait de l'attaquer. L'italienne ne méritait rien de tout cela. Elle n'avait pas à se dénigrer et continuer de subir le courroux de sa vicieuse mère à ses trousses. Liana avait le droit de vivre, et c'était ce que la spécialiste des animaux magiques souhaitait lui faire comprendre. Elle voulait lui faire découvrir la vie, et lui faire lâcher prise sur la survie. En dépit de ce voile noir qui venait répandre un désespoir immense, Lenalee gardait espoir quant à un monde meilleur, et la détermination qu'elle avait de protéger le beau de cet univers qui tenait encore debout ne fléchissait pas.

La née moldue tenait bon et continuait de vivre, et maintenant qu'elle avait pris connaissance de ce qu'endurait la Croce, la femme du Ministère était totalement volontaire pour démontrer à Liana qu'elle était là, qu'elle prendrait soin d'elle et qu'elle l'aiderait à s'en sortir. Son amie avait coulé pendant bien trop longtemps, et il était temps pour elle de penser à autre chose qu'à sa mère et à la noirceur de sa mère. Certes, si sa génitrice était à sa recherche pour lui faire du mal, la née moldue savait de son côté qu'elle ne la laisserait plus s'approcher de son amie. Lenalee se montrerait plus attentive désormais. Elle se montrerait plus présente aussi, et voir la serveuse dans ce terrible état la mettait au plus mal alors que l'étreinte continuait, les yeux bruns de la spécialiste brillant de larmes qui ne demandaient qu'à couler. Son menton continuait de trembler, et finalement, elle déserra un peu cet enlacement avant de venir poser ses mains sur les bras de Liana, son regard dévoilant toute sa tristesse et sa bienveillance s'égarant difficilement dans les prunelles de son amie. Celle-ci vivait sans aucun doute son premier geste affectueux, et la née moldue était déjà agréablement satisfaite quelque part de voir que la sang-mêlée s'était laissé faire, s'habituant à cette étreinte qui ne serait pas la dernière. Lenalee voulait lui montrer autre chose que les coups, les cris, la douleur, le malheur, et un faible sourire se dessinant sur ses lèvres, la spécialiste reprit la parole. « Je ferais attention, Liana. Mais je te protégerais avant tout, parce que tu mérites de vivre. » annonça t-elle d'une voix tremblante et douce, sur un ton qui se voulait rassurant également, avant que le dos de son index ne vienne retirer la larme de la joue de Liana. Protéger quelqu'un et faire preuve de prudence n'était pas vraiment ce qui s'associait le plus, mais la née moldue avait toujours été attentive et ferait de son mieux pour agir tout en restant prête à intervenir en cas de conflits. C'était important pour elle. Lenalee voulait mettre la Croce à l'abri et même si pour cela le danger devait la guetter elle aussi, elle ne ferait pas marche arrière. Courageuse, elle l'était oui, et on ne pourrait pas lui retirer cela.

Abandonnant finalement le reste du lien physique, la née moldue renifla sous le chagrin qui l'avait envahit et qui continuait de lui mordre le cœur, venant sécher de nouveau ses yeux luisant de bien des émotions. Son cœur était serré, et le calvaire de son amie était loin d'être terminé. Mais Lenalee était là désormais. Elle était là, et ne l'abandonnerait pas, perdant son sourire lorsque l'italienne reprit la parole. Elle se mordit l'intérieur de la lèvre, touchée une nouvelle fois de plein fouet par cet horrible événement qu'elle voyait face à elle et qu'elle entendait également, et sa main, doucement, vint attraper la manche de l'italienne. Son regard embrumé tremblait face à celui de Liana. « Je ne vis pas dans une habitation très.. grande, mais il y a de la place pour toi. Et pour ton chien aussi. Est-ce que tu acceptes ? » demanda t-elle d'une voix toujours aussi douce, avant de reprendre sur un ton plus inquiet. « Tu n'es pas en état de te battre.. Il faut que tu reprenne des forces avant de faire quoique ce soit.. » dit-elle. Malgré le fait qu'elle lui ait redonné de l'énergie, Lenalee n'avait pas soigné toutes les blessures de Liana et ne pouvait pas retirer totalement la fatigue. Elle inspira un grand coup ensuite, tentant de se reprende, avant d'essuyer de nouveau ses larmes naissantes. « En revanche, je peux de mon côté aller jeter un coup d'oeil et récupérer Gancio. » annonça t-elle sur un ton décidé, malgré sa voix tremblante. C'était l'occasion pour Lenalee de lui montrer qu'elle pouvait compter sur elle et qu'elle l'aiderait sans jamais l'abandonner, comme le ferait ce que l'on appelle une amie.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Kristen Stewart
Code Couleur : #0099cc
Patronus : Raton Laveur
& You ... : Seule la mort me promet le repos
Baguette : Acacia, 28 cm rigide, plume de phénix. Elle est d'un esthétique simple, sa couleur noire lui donne une élégance singulière. Ornée de quelques tracés argentés le long de la poignée.
Pouvoir : //
Metier/Maison : Serveuse et Fuyarde
Familier : chien de race, un boxer du nom de Gancio
Gallions : 349
avatar
Liana Croce
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Dim 22 Oct - 12:34

As-tu peur de la mort?
Ft. Lenalee
Pouvait-elle réellement mettre cet ange en danger pour un déchet comme elle ? Elle se refusait d’être aussi dépendante, mais Liana ne pouvait plus rien faire désormais, elle était cernée par ses démons et elle esquissait le moindre faux pas, elle ne tarderait pas à se faire dévorer. Or, elle n’avait jamais voulu impliquer d’autres personnes dans sa galère, parce que c’était dangereux et qu’elle ne supporterait pas le poids inquisiteur de la culpabilité sur ses épaules. Elle ne supportait plus rien de toute manière, elle voulait seulement en finir avec tout ça d’une quelconque manière. Ne serait-ce que par la drogue ou l’alcool, ou par une cure de bonheur comme elle aimait l’appeler. Hélas, avait-elle vraiment le temps de renaître de ses cendres, lui donnait-on réellement cette chance ou n’était-ce qu’une illusion qui s’évaporerait en un claquement de doigts.

On venait de lui proposer un abri et l’italienne avait envie de refuser catégoriquement. Ils ne tarderaient pas à trouver les lieux et à massacrer ce magnifique ange qu’elle ne méritait pas. Elle était son unique espoir, son unique promesse de rédemption, comment pouvait-elle faire sans elle ? Elle voulait presque s’agripper à Lenalee pour ne plus jamais la quitter, mais étouffer une personne de cette manière était le meilleur moyen de la dégoûter. La malheureuse finit par secouer la tête « Tu ne peux pas m’héberger, ils vont trouver ton logement et tu seras tuée. Je ne veux pas que tu périsses pour moi. Je retournerai dans les refuges pour les sans-abris. » Elle se foutait bien de récupérer des forces, elle voulait seulement se faire oublier des vivants.

« Non ! » Elle attrapa son poignet et plongea son regard inquiet dans le sien. Elle ne pouvait aller chercher Gancio, il s’agirait d’un suicide. Son appartement devait sûrement être surveillé et chaque inconnu qui franchirait le pas de la porte serait immédiatement capturé pour être torturé par la suite. Il fallait que ça soit elle et seulement elle, elle rejoindrait Lenalee ensuite, mais elle ne pouvait lui faire courir ce risque. « J’irai chercher Gancio, donne-moi seulement un lieu de rendez-vous pour que je te rejoigne avec lui d’accord ? » Sa voix brisée était suppliante, elle ne voulait pas… Elle n’avait pas le droit.

Et puis il y avait bien des choses qu’elle devait récupérer chez elle qu’elle ne souhaitait pas que la brune voie. Ses seringues, ses bouteilles d’alcool vides dans un coin, ses lettres désespérées destinées à des fantômes. Son appartement reflétait sa misère et son désespoir, y entrer était comme mourir écraser sous une tonne de sentiments négatifs. On ne pouvait s’infliger ça. Liana était prête à partir, rejoindre sa forteresse désormais abandonnée pour ensuite prendre un nouveau départ. Ca faisait tellement peur de se dire qu’elle devait changer. « Dit oui s’il te plaît… »


_________________


Runaway Train
Revenir en haut Aller en bas
Feat : Gemma Arterton
Code Couleur : #51864E
Patronus : Ours brun
& You ... :
Baguette : Bois de Cerisier - poils de Cerbère - 30 cm - rigide
Metier/Maison : Spécialiste des animaux magiques
Familier : Furet blanc nommé Kanda
Gallions : 808
avatar
Lenalee Walker
Ordre

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   Mar 7 Nov - 2:16

As-tu peur de la mort ?

 

Hrp:
 

Depuis bien trop longtemps, Liana avait sombré dans un système de survie, fuyant sans cesse une horrible mère en quête d'offrir un funeste destin à sa fille. Les sang-purs avaient une manière bien à eux de traiter leurs semblables, d'éduquer leurs progénitures de leur donner une vision du monde particulière : noire et discriminatoire. Mais désormais, Lenalee était là pour elle. Elle était présente, à ses côtés. Pour cette femme qu'elle considérait comme une amie et qu'elle souhaitait protéger, la née moldue était prête à se mettre un peu plus en danger. Pour porter secours à cette italienne poursuivie jours et nuits par les démons qu'étaient sa génitrice et ses sbires, la fille d'un vendeur de thé moldu était assez courageuse pour se montrer un peu moins discrète et prudente. Lenalee voulait que l'on l'aisse cet animal blessé tranquille, que la vie s'ouvre à Liana sans qu'il ne soit question de survie. La situation de la Croce inquiétait véritablement la spécialiste des animaux magiques qui, le cœur serré, les lèvres mouvantes et les yeux embrumés par le chagrin qui l'envahissait, se remémorait à chaque instant les paroles accablantes de son amie, ainsi que la situation chaotique dans laquelle le monde magique sombrait jour après jour.

La née moldue ne pouvait se résigner à rester sans rien faire alors qu'elle voyait son amie sonner une alarme qu'elle avait longtemps laissé éteinte, et si elle pouvait la protéger et l'aider de n'importe quelle manière, elle le ferait sans hésiter. Elle ne voulait pas la laisser là en tout cas, et les yeux embrumés tremblants face à son interlocutrice, elle se mordit l'intérieur de la lèvre avant de poser sa main sur l'épaule de l'italienne. « Si nous faisons attention toutes les deux à ne pas être repérées, il ne nous arrivera rien. Nous serons en sécurité chez moi... J'installerais un sort un peu plus puissant autour de la maison. » dit-elle d'une voix sanglotante mais douce et qui tentait d'être rassurante et assurée, ses prunelles ne quittant pas le visage de la belle. Liana méritait de vivre. Elle méritait d'aimer aussi, et d'être aimée. Lenalee était peut-être la première à lui envoyer autant de chaleur et de douceur, mais elle était comme ça et qui plus est, elle considérait la Croce comme une amie et ne souhaitait pas l'abandonner. Sa main se resserra un peu plus sur la serveuse, comme pour tenter de la convaincre davantage. La née moldue ferait de son mieux pour la préserver du danger et lui amener un peu de lumière dans ce sombre monde dans lequel elle avait été ensevelie trop de temps.

Lenalee avait conscience que Liana ne voulait pas qu'elle se mette en danger à cause d'elle, mais la fille d'un vendeur de thé moldu ne pouvait se résoudre à la laisser tout faire sans lui apporter une aide conséquente. Elle voulait lui prouver qu'elle était là et qu'elle l'aiderait dans ses péripéties, affrontant le danger pour l'aider à respirer enfin, sans que celle-ci ne se sente oppressée par une menace bien trop pesante et que l'horrible mère Croce alimentait chaque jour. Elle voulait lui montrer qu'elle ne l'abandonnerait pas, Lenalee, et renifla une nouvelle fois lorsque Liana lui agrippa le poignet, ses yeux bruns embrumés s'abaissant sur ce contact nouvellement formé. La serveuse refusait, prononçant des mots qui inquiétèrent un peu plus la née moldue dont le cœur se serra tout comme sa mâchoire. Son regard attristé, angoissé également, se releva en direction des prunelles de Liana. Que devait-elle faire ? Si son amie y allait, elle risquait d'être la proie de raffleurs à sa recherche et de mourir. Son état était encore trop critique pour qu'elle ne réussisse à se battre encore une fois, et la femme du ministère finit par secouer doucement la tête de gauche à droite. « Et.. Et s'ils arrivent et réussissent à te tuer ? Tu n'es pas en état de combattre... Laisse moi venir avec toi, Liana. Je ne veux pas que tu meurs. » dit-elle d'une voix tremblotante qui laissait paraître son inquiétude mais également sa sincérité à vouloir la préserver de cette mort qui la guettait sans cesse. Du creux de ses yeux naissaient de nouveau de chaudes larmes. La Croce était précieuse aux yeux de Lenalee qui souhaitait l'extirper de tout ce mal qui la rongeait.
 
code by MOONDAYGIRL
 

_________________
Remember everything will be alright  
» •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: As-tu peur de la mort? | Lenalee   

Revenir en haut Aller en bas
 
As-tu peur de la mort? | Lenalee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» As-tu peur de la mort? | Lenalee
» Chérie, j'ai peur de la mort...
» Coynmore, le iop qui n'avait pas peur de la mort !
» La cité de la peur .
» il est mort le lapin....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Season's End :: Le reste du monde :: Les Domaines :: QG de l'ordre du Phénix-